Au final, de part la quantité et la qualité des morceaux sortis, le mois d’octobre nous aura pris de court, nous contraignant à publier une édition double pour l’occasion.

Le 1er octobre : Ormaz – Danse avec mon ombre (Prod : DJ Elite)

Membre du Panama Bende, Ormaz a livré un inédit le mois dernier, un texte en forme de description du quotidien dans son secteur, la prod enjouée de DJ Elite et les scratchs donnant une teinte propre aux dernières livraisons du label Seine Zoo auquel est affilié le beatmaker. L’interprétation et la construction du morceau laissent entrevoir une expérience et un potentiel certains, nous surveillerons de près l’actualité du MC.

Le 6 octobre : Emtooci – Siamois (Prod : Fred Killah)

Récemment, le Mer2Crew a changé de nom, on parle désormais du Emtooci. Et quoi de mieux pour l’annoncer qu’un morceau réaffirmant l’unité du groupe, sobrement intitulé « Siamois » ? Le groupe s’apprête par ailleurs à sortir Six Feats Under le 19 novembre prochain, on vous laisse deviner le nombre de titres et le concept du projet.

Le 4 octobre : Ol’Zico – La Poignée de Punchlines (Prod : Mani Deïz)

A part sur Appelle-moi MC 2, cela faisait un bail qu’on n’avait pas entendu les Bazané, c’est pourquoi nous attendions la sortie de la Poignée de Punchlines d’Ol’Zico annoncée il y a quelques semaines sur une prod de Mani Deïz. Et l’on peut dire qu’il n’a rien perdu de son talent de rimeur, le MC francilien plaçant avec adresse les mots choisis par les internautes. Le logo « Front Kick » en fin de vidéo suggère qu’il a rejoint la structure d’Haroun et Aketo, et que des choses se préparent…

Le 15 octobre : Douze, Das Raïzer & Funky Armenico – Monteverdi

Wikipedia : « Le madrigal est une forme ancienne de musique vocale qui s’est développée au cours de la Renaissance et au début de la période baroque. » Et à l’instar du compositeur Monteverdi et ses huit livres de madrigaux, Douze, Das Raïzer et Funky Armenico pratiquent leur musique, le rap en l’occurrence, avec aisance et agilité, preuve en est avec leur projet 5 titres, Madrigal donc, gratuit, et qui mérite largement les 33 Mo qu’il occupera sur vos disques durs.

Le 23 octobre : Sam’s – Les 24h du banc

Sam’s est un de ces rappeurs discrets, mais dont le contenu pourrait/devrait tellement faire plus de bruit dans les ois qui viennent. Un mec apaisé, réfléchi, amateur de belles rimes comme de beats turbulents, et dont le talent réside peut-être dans cette façon qu’il a de capter l’énergie et l’attention de l’auditeur peu importe le thème. Son album Dieu est grand est sorti le 23 octobre, et c’est un pur produit Bomayé, bien léché, affiné, que  les amateurs de Youssoupha (notamment) devraient vite apprécier. Ce titre, c’est une merveille de narration figée, la vie d’un banlieusard galérien qui fait froid dans le dos. On se glisse dans la peau de Sam’s, à l’époque où il était encore ce jeune désœuvré que les minutes assassinaient.

Le 29 octobre : Adikson – Golgotha (Prod : Ill Heaven)

Avec « Golgotha », nouvel extrait de son album à venir, le MC Marseillais d’adoption Adikson perpétue la tradition du soin apporté aux lyrics caractéristique des MC’s venant poser au Studio Camouflage. A la prod on retrouve la patte d’Ill Heaven du label Welsh Records qui n’est plus à présenter aux habitués du site, et c’est un certain Jimmy Ruckus qui s’est occupé d’illustrer les propos d’Adikson… Vivement l’album.

Le 15 octobre : Soklak – Sale môme

A l’instar d’un MC Solaar et son morceau « Les temps changent » ou d’un Anton Serra avec « J’voulais », Soklak s’est offert un retour en enfance le temps d’un morceau dans lequel il a visiblement pris un malin plaisir à énumérer les 400 coups réalisés durant son âge tendre, sur une prod parfaitement appropriée que l’on doit à Automate et SuperVillain des Grim Reaperz. « Sale môme » sort un peu plus d’un an après « Inadapté », deux titres inédits sans qu’aucun nouvel album ou EP n’ait été annoncé, mais nous ne perdons pas espoir…

Le 6 octobre : La Gale feat I.N.C.H, Al’Tarba & Yoman (Prod : Al’Tarba & I.N.C.H)

Sur l’album de La Gale dont on vous parlait le mois dernier, nous avons eu droit à un featuring avec I.N.C.H., Al’Tarba et Yoman sur « Chiens galeux », l’une des lourdeurs de l’album dotée d’un refrain configuré pour le live. C’est toujours un plaisir d’entendre les deux beatmakers prendre le micro : la dernière fois qu’il l’avait fait ensemble, c’était (sauf erreur) en compagnie de Swift Guad et le son déchirait autant qu’il faisait marrer.

Le 28 octobre : Eff Gee – Années lumières (Prod : En’Zoo)

A l’écoute des récents extraits de son album Le Jour Gee, force est de constater que le membre le plus critiqué de L’Entourage a retroussé ses manches et pris un level qu’on ne lui connaissait pas jusqu’alors. C’est particulièrement flagrant sur « Années lumières », qu’il pose sur une prod de luxe toute en douceur signée En’Zoo, connu pour ses prods réalisées pour Nemir. Notre interview du MC Parisien bientôt dans nos colonnes.

Le 2 octobre : Neka feat. Menshen – Enfoncer les portes (Prod : Mani Deïz)

Neka n’est encore jamais apparu sans son équipe de barbares. C’était donc une véritable curiosité de voir ce que ce premier album en solitaire pouvait apporter (lire la chronique de Noir Corbeau). En tant qu’homme d’équipe, il a gorgé son album d’invités, de marque ou pas, avec en premier lieu l’inévitable compagnon route Menshen, binôme de Neka dans Le S’1drom sur « Enfoncer les portes ». Bien aidés par une production idoine de Mani Deïz aux allures de terrain de jeu pour kickeurs, le duo prouve sa complémentarité parfaite avec notamment un refrain en passe-passe totalement réussi.

Le 7 octobre : Oumar – Orage (Prod : Proof)

Training Day, l’album d’Oumar, est sorti le 30 octobre. « Orage », outro de l’opus et deuxième clip à en être issu, révèle une belle plume sans esbrouffe, dans laquelle on peut sentir les influences probables d’un Booba ou d’un Lino, et qui donne envie d’aller écouter l’album de la dernière signature du label Havrais Dîn Records.

Le 23 octobre : S2E & DJ Masta – Perspectives

Trois ans après Sujets qui fâchent, leur premier projet en commun, S2E et DJ Masta reviennent ce mois-ci avec Les tontons sampleurs, un disque ayant plus des allures de véritable album. S2E le couteau suisse de Besançon prouve encore qu’il est techniquement très au-dessus de beaucoup de monde actuellement, en plus de produire la totalité de l’album. DJ Masta se charge lui de la partie scratches très rafraîchissante dans un jeu qui en manque ces derniers mois.

Le 7 octobre : Lucio Bukowski & Kyo Itachi – Transitoriis quaere aeterna

« Et c’est un fait, tout ça n’est que temporaire, je vis, je ris, j’écris, je vise mieux que les tranches horaires. » Avec « Transitoriis quaere aeterna » (par le transitoire cherche l’éternel), en plus de rappeler son mépris des modes et des tendances, Lucio Bukowski annonce officiellement la sortie de son album en collaboration avec Kyo Itachi que nous avons eu la chance d’écouter en exclusivité, et qui fera bientôt l’objet d’une chronique dans nos colonnes.

Le 7 octobre : Swift Guad – Paris, mon amour (Prod : DJ Yep)

Écouter Swift Guad de manière soutenue est difficile, car c’est du texte, du texte et encore du texte. Mais analysés à tête reposée, certains s’apparentent à des exercices d’écriture difficiles et qui manifestent à quel point Swift a une facilité déconcertante à manier les mots, avec par exemple le dernier extrait sorti juste avant son nouvel album Vice et Vertu Volume 2 (lire la chronique) : « Paris mon amour ». En tant que rappeur parisien, écrire sur Paris est un peu un passage nécessaire à un moment, mais l’originalité de Swift est de décrire Paris avec Paris elle-même, c’est-à-dire tous les noms que les parisiens connaissent bien et qu’ils croisent tous les jours en poussant la porte de chez eux. Un son qui est un véritable hommage et qui mérite de compter parmi les meilleurs sons sur Paris.

Le 16 octobre : Taipan – Cendrier

Connaissant le goût de Taïpan pour les herbes de provence, thème récurrent au regard de la quantité de ses morceaux qui y font référence, l’annonce d’un projet de sa part intitulé Parlons Beuh et intégralement consacré au sujet n’a rien d’étonnant. « Cendrier », qui souligne le contraste entre les effets d’une bonne variété de chanvre et la laideur d’un cendrier. Parlons Beuh sortira en début d’année prochaine, et il paraîtrait qu’une graine de beuh intitulée Taipan Keush sorte pour l’occasion.

Le 9 octobre : Melan feat. 10Vers, Anton Serra & Demi Portion – C’est pour

Nous avons déjà pas mal évoqué l’album de Melan sorti ce mois-ci avec un peu de retard, notamment dans les éditions précédentes des 10 Bons Sons, mais comment ne pas mentionner la combinaison au sommet « C’est pour » que contient La Vingtaine, sur lequel le MC Toulousain a réuni 10Vers pour un refrain poignant, Anton Serra toujours aussi en forme, et un Demi Portion particulièrement inspiré. Une connexion inédite entre les villes de Lyon, Toulouse et Sète, sur un sample de violon classique parfaitement adapté au ton du morceau.

Le 29 octobre : Les Gens D’Air – O.D

Parfaitement synchros avec Halloween, Aspect Mendoza et Cotola ont sorti le premier extrait de leur album commun, avec un clip de circonstance dans la continuité de l’EP sorti au printemps dernier en guise de mise en bouche. Sorti de Les Gens D’Air le 24 novembre prochain.

Le 2 octobre : Nasme – Musique rap rap musique que j’aime

Un titre pareil, en français, il fallait oser. Et c’est donc avec l’accord de Zox’ que Nasme s’est réapproprié un thème courant dans le rap français: l’amour éternel pour le HH. Un titre qui pue les trottoirs du 18. Un titre qui transpire la sincérité d’un activiste respecté, lui qui ne chôme jamais mais qui vient -malheureusement- de mettre un point final à l’aventure du Biffmaker Shop après deux ans d’existence. Un clip sobre mais avec un casting des plus sérieux accompagne la verve de l’Animal, pour continuer d’annoncer Le goût du pire qui tarde à éclore… On l’attend.

Le 21 octobre : Niro – Balavoine

A l’instar de L’Argent De La Drogue le mois dernier, Niro a lâché le 21 novembre dernier un morceau promotionnel sur l’instru d' »Ice Cream » de Raekwon sur Wu Tang Forever, annonçant son 4ème album Si je me souviens, après la trilogie Paraplégique / Rééducation / Miraculé. Une démonstration de force dans laquelle le rappeur vide son sac, entre affirmation de son talent et de ses choix artistiques, amochage des médisants, mépris de la concurrence, et quête d’une reconnaissance encore insuffisante à son goût (« Ils peuvent pas me blairer comme Ronaldo, me font galérer pour le ballon d’or »).

Le 27 octobre : Aketo – Part 1

A l’inverse de ses comparses Tunisano et Blacko, Aketo s’est fait plutôt discret ces dernières années, depuis la sortie du dernier album de Sniper en 2011. Depuis quelques mois on a pu cependant l’apercevoir aux côtés de quelques MC’s issus de la scène indépendante, et l’ouverture du site de la structure « Front Kick » montée avec Haroun semble présager que les choses vont désormais s’accélérer, preuve en est avec « Part 1 », d’abord sorti sous la forme d’un clip ne contenant que le premier couplet, puis dans sa version intégrale en audio un peu plus tard.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son.