10 Bons Sons en juin 2021

En dix chapitres, la bande-son d’un mois de juin marqué par l’Euro, la réouverture des bars, Roland Garros, l’approche des vacances, des élections… Mais surtout par la reprise des concerts, et, on l’espère, la résurrection prochaine de notre rubrique « live report ».

Le 25 juin : Isha – Recharger (Prod. Medeline & Traxx)

La trilogie La vie augmente a propulsé Isha comme l’un des rappeurs francophones les plus marquants de la séquence post-2015. Il revenait ce mois-ci avec un EP dont les titres sont issus de ce qui devait être son nouvel album, album qu’il a finalement décidé de reprendre à zéro. Nous reste donc cette collection de huit morceaux sur laquelle on retrouve « Recharger ». Isha fait encore et toujours preuve d’un grand lest sur la prod’, étirant les situations qu’il dépeint pour mieux les briser sur un éclat. Le refrain est simple mais entêtant, déjà prêt à être scandé en concert. Le Bruxellois n’est jamais aussi fort que dans cette formule de rap pur. – Jérémy

Le 11 juin : Gizo Evoracci – Vernissage d’un ex-pusher (Prod. Pitchbulls)

Ambiance nocturne et jazzy pour ce titre qui fait office d’intro au nouvel EP de Gizo Evoracci. Quelques notes de piano laissent place à de longues envolées de trompette. Gizo assume un débit lent à la limite du spoken-word (« jazzman, je n’ai jamais rappé » annonce-t-il d’entrée). L’ambiance hustling qu’il délivre est réelle et ne sombre jamais dans l’exagération. Les hommages à la culture noire se mêlent aux introspections et aux envies de liberté et d’indépendance dans un titre qui parvient parfaitement à installer un mood, jonglant entre blues et ambitions. – Jérémy

Le 11 juin : M le Maudit – 10k feat. Caballero (Prod. Dee Eye)

Le rappeur le plus sous-côté de la 75e session revient fort avec un EP 9 titres intitulé Poème Poison (référence à Beaudelaire ?) et sorti ce 25 juin. Côté productions, on retrouve évidemment les deux éternels alchimistes de la 75e Sheldon et Yung Coeur, Dee Eye, Cezario Keyz ou encore Epektase. On compte un seul et unique featuring dans le projet, c’est bien sur le morceau que nous avons retenu, « 10k » en collaboration avec le fameux toréador belge : Caballero. Sur une prod’ plutôt minimaliste de Dee Eye, les deux emcees enchainent les punchlines efficaces et se targuent d’un refrain assez catchy : de quoi s’ambiancer tranquillement au cours de l’été qui débute. Et bien sur, on vous laisse découvrir la suite du projet qui contient quelques petites perles. A noter également la magnifique cover réalisée par Stéphanie Macaigne. En attendant, n’oubliez pas cette maxime qui dit que « M le Maudit c’est que les ténèbres et l’obscurité converties en textes« . Vous voilà prévenus… – Clément

Le 4 juin : Veust – A+ (Prod. Tofaus)

On vous parle régulièrement de Veu Veu, même si rares sont ses couplets et encore plus ses morceaux. En un an, on a eu la chance d’entendre l’ogre du 06 aux côtés d’Akhenaton, d’Alpha Wann ou de Sako. Alors que plus personne n’attendait le dernier EP de sa série des 4 Saisons, on apprenait qu’il nous préparait un album, avec un premier extrait intitulé « A+ ». Au programme, du Veust pur jus : un egotrip sévèrement burné, des rimes en pagaille, une technique hors pair, des références, bref le rappeur préféré d’A.K.H. dit bien plus de choses qu’il n’en a l’air, quand il parle de tout et de rien. En effet, la forme n’est jamais anecdotique, elle est mise au service d’un propos radical (« En bas on s’allume, tout en haut ça les réchauffe, donc prenez garde aux guerres auxquelles vous prenez part » ou encore « J’kicke pas pour les pré-ados », sorte de profession de foi). On est forcément curieux d’écouter le nouveau projet du zin, Alley oop ! – Chafik

Le 18 juin : Tedax Max – Long Beach

Avec un EP sorti au tout début de l’année et une performance remarquée chez Colors, Tedax Max a su faire émerger son nom dans le milieu du rap français. Sur Forme Olympique : Middle Season, paru ce mois-ci, le MC a posé ses schémas de rimes, actuels sans être particulièrement innovants, et son flow énergique, sur toute une palette d’instrus aux influences géographiques et temporelles diverses. Sur « Long Beach », dans un registre west coast, la formule du Lyonnais s’avère particulièrement efficace, grâce à une belle alchimie entre son débit nerveux, l’instrumentale aux sonorités californiennes, quelques références bien senties, et « l’ambition d’un Crips de Long Beach« . – Olivier

Le 18 juin : Doums feat. Nekfeu – On y est (Prod. En’zoo)

Seine Zoo, L’Entourage, la 75e Session… Tout le monde le sait, Doums est un homme de collectif. C’est également un excellent co-pilote, sur scène comme en studio, que ce soit avec Nekfeu ou Népal (paix à son âme). Sur sa trilogie d’EP solos Pilote, lâchés au compte-goutte au rythme d’un tous les deux ans depuis 2017, les invités ont d’ailleurs une place importante, et font oublier que le rappeur parisien possède toutes les qualités requises pour une véritable livraison en solo. Sur « On y est », titre solo si l’on omet l’unique refrain chantonné par son acolyte Nekfeu, ses deux couplets démontrent qu’il est capable d’allier une technique impeccable à une interprétation soignée mais sans esbrouffe, en y insérant habilement un peu de son vécu. Espérons, qu’à l’instar des Alph Lauren, ce troisième EP paru sans crier gare, constitue une rampe de lancement pour un premier long format digne de ce nom, enfin. – Olivier

Le 11 juin : Kohndo & Dany Dan – On part en week-end

C’est dans un timing on ne peut plus parfait qu’est sorti cette pépite de groove et de chill : un vendredi (évidemment), très chaud et ensoleillé (encore mieux), premier jour de l’Euro de football, en pleine période de déconfinement et de réouverture des terrasses. N’en déplaise à Soso Maness et son « Petrouchka » numéro 1 des ventes, c’est LE son qu’il nous fallait pour l’été. Même s’il est sorti on-ne-peut-plus discrètement, sans clip, sans teasing ni relais, le K.O.H a dévoilé là un featuring inattendu, enivrant et irrésistible. – Antoine

Le 3 juin : Gaïden – Soleil (Prod. Goomar)

Le rimeur grinçant Gaïden est de retour. Avec un nouvel EP entièrement produit par l’excellent Goomar, et un paquet de rimes marquantes, acides, décalées. « Soleil » est une composition intense et subtile, une sublime chanson d’amour à l’attention de son père qui touche l’auditeur en plein cœur dès la première écoute. Un thème dur et pas évident sur lequel nombreux se sont cassés les dents auparavant en pensant faire bien. « Pour tout le monde la même douleur : dans la poitrine côté gauche« . – Antoine

Le 30 juin : Veerus – DSK (Prod. TaeminTekken )

Il aura fallu patienter jusqu’à la fin du mois pour pouvoir découvrir ce morceau d’un des habitués de nos colonnes. Après la parution de son EP Monark l’an passé, V2E vient tout juste de nous livrer le titre « DSK ».  Comme à chacune de ses apparitions, le dunkerquois impressionne par la qualité de son écriture, mêlant punchlines bien léchées et egotrip efficace. Avec le temps, son phrasé est de plus en plus épuré et s’est adapté avec aisance au flow requis par les nouvelles sonorités. D’autre part, l’instrumentale percutante de TaeminTekken colle parfaitement à l’univers de Veerus. Leur union fait de « DSK » un single de qualité. Quelques indices dans le clip réalisé par Astadir Production laissent à penser qu’un nouveau projet est sur le point de voir le jour. Rendez-vous à la rentrée ? – Jordi

Le 4 juin : Benjamin Epps – Zidane en 2006 (Prod. Just Music Beats)

Le titre fait suite à « Kennedy en 2005 » et écho à tous les amoureux du ballon rond, déçus et tristes par la prestation des Bleus à l’Euro qu’ils viennent de quitter. Benjamin Epps, lui, est sur la bonne pente, de plus en plus haut dans la hype et de plus en plus attendu par les puristes et même au-delà. Le discours résonne sans ambigüité : il compte sur vous pour s’enrichir avec l’argent du stream. Les géniaux Just Music Beats aux manettes, le talent dans le flow, la provocation sur Wejdene, le clip soigné avec l’apparition de M. Oxmo Puccino, aucun détail n’est laissé au hasard. C’est tout simplement très chaud et ça laisse nos esgourdes impatientes d’en entendre toujours plus. – Antoine

Lire aussi :

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre Le Bon Son sur Facebook, Twitter et Instagram.

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

  • Bonsoir Le Bon Son,

    J’espère que vous allez bien.

    Je me permets de vous écrire afin de vous présenter une artiste et rappeuse très talentueuse, Ana Ford, que je produis, et qui vient de sortir son 2ème single « Ni mariés Ni refrés » ainsi que son clip : https://www.youtube.com/watch?v=C-jOhcF7PyM

    Ana Ford possède un univers visuel et musical singulier. C’est une artiste engagée, forte, sensible et inspirante. Elle dispose d’un goût inné pour le stylisme, elle est également très douée pour la réalisation, elle a d’ailleurs réalisé et monté son nouveau clip « Ni Mariés Ni Refrés » ainsi que son 1er clip « Baghdad » sorti en août dernier dont voici le lien: https://www.youtube.com/watch?v=IWVQP1xRZzI
    Concernant « Baghdad », elle a également créé, avec Celes, une magnifique version acoustique du titre: https://www.youtube.com/watch?v=8chUCeoKyRs

    En espérant que vous ayez envie de partager son nouveau single, sa musique et son univers, atypique et inspirant.

    Très bonne soirée.
    Pascal Greco

    Pascal Greco
    http://www.pascalgreco.com

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *