10 Bonnes Productions de Sya Styles

Il y a un mois jour pour jour, la nouvelle nous frappait en plein cœur. Sya Styles, le membre le plus discret des Psy 4 de la Rime, nous quittait. La toile s’affolait en ce 26 octobre 2015, se rappelant de la fragilité de la vie, et s’émouvait de voir partir si jeune, des suites d’une maladie, le DJ et producteur du groupe marseillais. Ayant comme de nombreux auditeurs secoué la tête « Au taquet » ou apprécié les hits de rue du « Block party » au « Monde est stone », nous avons souhaité lui rendre un modeste hommage. Grand architecte des succès des Psy 4, il aura aussi composé pour Freeman (ex-IAM), Princess Aniès ou sur les B.O des films Comme un aimant et Taxi 2. Voici donc une sélection de 10 productions de Sya Styles.

Psy 4 De La Rime – L’œil de ma liberté (Bande Originale du film Zonzon, 1998)

Extrait de la bande originale du film « Zonzon », c’est un des premiers titres officiels des Psy 4 de La Rime. Et quelle claque ! Un morceau plein de vécu, poignant, et qui figure parmi les meilleurs sons d’une bande originale déjà très qualitative (Sages Poètes, La Brigade, Fonky Family…), peut-être bien au-delà d’un film qui n’aura pas marqué grand monde à sa sortie.

Psy 4 De La Rime – Jamais j’oublierai (Block Party, 2002)

Et nous non plus, nous le l’oublierons jamais. Nous auditeurs, remueurs de nuque sur les frappes des Psy 4, nous journalistes qui n’aurons jamais eu l’honneur de le rencontrer et parler musique avec lui. On se souviendra longtemps encore de l’arrivée du groupe dont le nom nous rappelait alors les Sages Poètes De La Rue : le son des bandits débarquait directement du Plan d’Aou sur les ondes de Skyrock.

Psy 4 De La Rime – Le son des bandits (Block Party, 2002)

En torturant le sample de Marianne Faithfull – So sad fraichement utilisé et avec brio par Assassin pour pondre le classique en devenir « Touche d’espoir », Sya Styles pose sa patte. Si beaucoup d’auditeurs avertis avaient remarqué une sonorité semblable, il y en a au moins autant qui ne s’étaient pas fait la remarque. Là est tout l’art de la réappropriation par le travail, le fruit d’une inspiration à ne pas confondre avec le plagiat ingrat que certains osent encore.

Psy 4 De La Rime – Sale bête (Block Party, 2002)

Comme il le disait lui-même dans une interview il y a 10 ans, « Celui qui représente le mieux le groupe pour moi c’est « Sale Bête ». Parce que l’énergie du morceau, la performance des rappeurs, l’impact sur scène, les boosts, le refrain c’est Psy 4, ouais Psy 4 c’est ça. » Encore une pépite d’un premier album décidément très complet.

Psy 4 De La Rime – Ladies (Inédit, 2005)

Un sample pitché de la voix de Kenny Rogers, une boucle de piano, et le tour est joué. Simple, propre, Sya Styles était aussi capable de proposer des mélodies aérées sur lesquelles pouvaient se confier les MCs, surtout ses potos de la Psy 4A.

Psy 4 De La Rime – Civil (Enfants de la lune, 2005)

Un violon grinçant, un beat léger, Sya Styles ajoute quelques notes de piano et pond une des plus belles instrus des Psy 4 De La Rime. Les trois MC’s ne sont pas en reste et posent chacun un bon couplet sur le thème de la liberté physique et intellectuelle.  « Je n’appartiens à aucun fan, à aucune femme, à aucune forme d’homme dans ce monde… »

Psy 4 De La Rime – Le monde est stone (Enfants de la lune, 2005)

Là encore, c’est un vrai pari qu’a pris Sya en adaptant sa vision musicale du hit de Starmania. Les Psy 4 s’engagent alors sur un des titres incontournables de la chanson française, alors même que Tandem vient de sortir sa version bouillonnante en février 2005, soit quelques mois auparavant puisque le deuxième opus des Marseillais sort en septembre de cette même année. Et le défi est réussi, tant le morceau propulsera le groupe sur le devant de la scène rap et l’installera définitivement dans le top des ventes d’albums dans l’Hexagone.

Psy 4 De La Rime – On sait mais on fait (Les Cités d’or, 2008)

C’est sûrement là où l’on sent le beatmaker le plus à l’aise : les instrus mélancoliques, posées, aux sonorités « typiquement rap français ». Celle-ci en est un pur exemple, une portée de piano délicieuse qui facilite le travail d’écriture de ses compères qui n’ont plus qu’à une fois la production livrée. Soprano, Vincenzo et Alonzo rappent eux des couplets profonds et sincères, mettant en image les contrastes et les contradictions de certains religieux qui « savent mais font » ce que leur croyance déconseille fortement. Pour couronner le tout, le clip est une merveille de court-métrage.

Psy 4 De La Rime – Rebelote  (Les Cités d’or, 2008)

Energique, cette bombe des Psy 4 ! Il suffit de regarder des extraits d’images de live pour comprendre la puissance et l’engouement suscités par cette production très guerrière, aux couleurs de message d’espoir peint sur une toile de désespoir. Il faut être prêt, s’armer de patience… MORFLE !

L’Algérino – Levez le voile sur vos pensées (Les derniers seront les premiers, 2005)

Si, à titre personnel, je n’aurais JAMAIS cru écrire sur l’Algérino et encore moins en 2015, force est de reconnaitre que le Marseillais devenu chantre du rap-chicha une décennie plus tard, n’a pas toujours eu mauvais goût. Et son premier album compte quelques bons voire très bons sons, notamment le titre produit par Sya Styles où il dépeint l’éternel mal-être des fils d’immigrés que la société française peine à accepter et reconnaître comme ses enfants.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *