Quid de Noël dans le rap francophone ? Voici 10 titres ayant comme thème Noël, dans lesquels il est question de religion, de notre société de consommation, du petit Jésus…. et du Père Noël. De l’humour, du sarcasme, du triste, du politiquement incorrect, du classique… Il y en a pour tout le monde, c’est Noël.

Kery James, Namor & G-Kill feat Gued’1 – Meilleurs voeux (1998)

Issu du maxi vinyle du même nom, c’est peut-être LE classique sur les fêtes de fin d’année, avec un Kery James au top de sa forme, qui pondait un classique à chaque prise de mic. Une combinaison inédite pour l’époque (1998), maintes et maintes fois scratchée, et qui n’a pas pris une ride.

Saïan Supa Crew – Y a-t-il un Père Noël pour sauver les rennes ? (1999)

Regarde le Père-Noël, il est noir !” Voici comment débute cet autre classique (encore un truc qui les relie à Renaud), qui tranche totalement avec l’ambiance mélancolique du précédent, mais qui garde un ton critique et plein de sarcasme sur le côté consumériste de la fête. Essayez de vous sortir le refrain de Sly de la tête, vous verrez, c’est compliqué.

Furax Barbarossa feat. Atom, Apa-H & Ray – Noël (2004)

Voici un titre issu de Crash Test, le premier maxi de Furax sorti en 2004. Le MC toulousain nous livre un de ces textes sombres dont il a le secret, agrémentés d’un dédicace aux oubliés de Noël, ainsi que de quelques menaces directes au Père Noël, transition parfaite pour le titre suivant.

Scylla – Quand tu descendras du ciel (2008)

Quand tu descendras du ciel…” Scylla attend la nuit de Noël pour régler ses comptes avec Santa Claus, et lui demander des explications sur ses nombreuses lettres restées sans réponse. C’est aussi un des morceaux qui ont permis à Scylla de se faire connaître plus largement.

Davodka feat. Mentalités Sons Dangereux – L’embûche de Noël (2013)

Le son le plus récent du lot, mélancolique à souhait, en témoignent les phases scratchées issues des “Meilleurs voeux” 1 et 2. Ce titre est extrait de l’album Un poing c’est tout de Davodka sorti en mars dernier, une ogive punchlinesque dans la plus pure tradition du 18ème, disponible gratuitement ici.

Mokless – Petit Papa Noël (2012)

Le membre de la Scred Connexion redéfinit les projets du Père Noël en l’imaginant fraîchement converti à l’islam, avec changement des dates des fêtes, du costume et des coutumes. De quoi faire grincer les dents de nos défenseurs de pains au chocolat. Et ça nous fait penser qu’on attend toujours L’ironie du son de Mokless, annoncé il y a déjà un an.

Hippocampe Fou – Au nom du Père… Noël (2011)

Hippocampe Fou s’imagine ici en curé aux moeurs pas très très catholiques, en Père… Noël. Tous ses vices sont énumérés un par un, et mis en image avec un clip non moins déjanté. Catholiques intégristes s’abstenir.

Zekwe Ramos & Niro – Noyeux Joël (2011)

Une mise en image axée sur le gavage occasionné par ces temps de fêtes, pour un autre titre politiquement incorrect, qui fait le lien entre les équipes Street Lourd et Néochrome. Là encore, on peut noter une certaine rancune envers cet étrange barbu bedonnant en costume rouge.

Les Gourmets – L’étrange Noël (2009)

Liqid avait évoqué son groupe Les Gourmets lors de sa récente interview pour Le Bon Son. Durant cet étrange Noël, les membres du groupe te proposent des alternatives au traditionnel triptyque “dinde/sapin/cadeaux”. Et Noël alors ? Ça avait l’air si bien…

Tandem, Dadoo, Tunisiano & Eben – Meilleurs voeux 2 (2001)

C’est toujours Kilomaître à la prod, trois ans après le premier volet. Et quitte à envoyer des combinaisons inédites, ils en ont carrément produit une compil’ entière, Mission Suicide. (Jeune lecteur, si tu ne la connais pas déjà, rue-toi sur cette compil). Encore un bon gros classique.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.