Zoxea est en train de terminer son séjour au Brésil, accompagné des Sages Po’ et de James BKS, après une tournée des Alliances Françaises et une collaboration avec Chico Correa. Pour Le Bon Son, il nous raconte sa virée, nous parle du projet enregistré sur place, et revient sur les premiers retours de “Tout dans la tête”…

Le Bon Son : D’où est venue l’idée d’une tournée des Alliances Françaises au Brésil ?

J’ai été contacté par Hip Hop Citoyens qui souhaitait mettre en place une résidence artistique en partenariat avec l’Alliance Française de Joao Pessoa au Brésil. Il se trouve que le directeur de cette Alliance Française connaît et apprécie mon travail. Il avait donc pensé à moi. Le but était de rencontrer Chico Correa, un artiste Brésilien, pour échanger et créer ensemble quelques titres pour donner vie à un disque et à des concerts. J’ai vraiment été emballé par l’idée. Surtout qu’en grand fan de Pelé, le Brésil est un pays qui me faisait rêver déjà tout petit. Cerise sur le gâteau, Hip Hop Citoyens m’a permis d’être accompagné par Dany Dan, Melopheelo et James BKS.

Y’a-t-il un plaisir particulier de se retrouver avec son groupe de l’autre côté de l’océan ?

Au départ je devais y aller seul, uniquement avec Melopheelo qui m’accompagne sur mes dates en général. Mais comme on pense beaucoup à se mettre à plancher sur un nouvel album du groupe, on a trouvé judicieux d’intégrer le frérot Dany dans l’aventure, histoire de se retrouver comme à la bonne époque quand nous étions plus jeunes. D’une manière générale, c’est toujours un plaisir de se retrouver ensemble vu qu’à Paris ce n’est pas toujours facile avec nos emplois du temps respectifs. Après c’est vrai qu’au Brésil, on bénéficie d’un cadre exceptionnel. Je suis vraiment content de pouvoir partager ça avec eux.

Comment réagit le public brésilien à ta musique ?

On a donné un concert samedi soir et le public a super bien réagi ! Je pense que ça s’explique par le fait que la musique que l’on joue avec Sages Po’ est pleine d’énergie positive, donc peu importe l’endroit où on la diffuse, elle plaît. Aussi, il ne faut pas oublier que nous étions accompagnés de Chico Correa and the Electronic Band qui sont brésiliens et super forts ! Le mélange des deux genres ne pouvait être qu’explosif. On a joué des inédits et également recomposé des titres de mes albums en live… Magnifique !

Ressens-tu une grosse vibe hip hop au Brésil ?

La grosse vibe hip hop à proprement parler est plus du côté de Rio ou de Salvador (Big up to Rousseau à Salavador a rapper who was chilling with us) nous a-t-on dit… Mais honnêtement la seule vibe que nous recherchions là-bas était la vibe MUSICALE… Le hip hop en fait partie.

Des envies de bosser avec certains artistes rencontrés ? Des projets ?

Dans le cadre de la résidence, nous avons travaillé avec Chico Correa et son groupe de musiciens. De notre rencontre sont nés quelques titres que nous avons pu jouer sur scène et que nous avons enregistrés en studio. Un disque va être distribué dans les Alliances Françaises. Stay tuned…

Une question sur l’album : quels sont les premiers retours, 3 semaines après la sortie de ton album ?

Les premiers retours sont excellents ! Je suis vraiment content de voir que l’album est apprécié par tous. C’est une très belle récompense après avoir travaillé sur ce projet pendant plusieurs années. Il y a aussi ce petit sursaut de fierté et de revanche aussi quand on sait d’où on revient, que beaucoup nous disaient morts… Grâce à Dieu, à notre persévérance, à notre amour de la musique et au public, on a fait un retour gagnant à 111 % !! (lire l’interview “Tout dans la tête”)

Un dernier mot en portugais ?

Le mot qu’on a du dire et entendre 11 000 fois : « OBRIGADO !!!! » qui veut dire merci.

Zoxea – “Tout dans la Tête” toujours disponible : liens Fnac et iTunes

Facebook Zoxea

Twitter Zoxea

Bon, et puis si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook du Bon Son