10 Bons Sons en juillet 2021

Comme chaque début de mois, l’heure est au bilan du précédent autour de dix morceaux de rap francophone qui ont retenu notre attention.

Le 9 juillet : Tuerie – Le givre et le vent

Avec un EP intitulé Bleu Gospel, la présence de claviers paraissant tout droit sortis d’une église, ou des placements de chœurs ici et là, pas de doute sur les intentions de Tuerie, rappeur boulonnais membre du label Foufoune Palace : il s’agit bien de donner une teinte gospel à sa proposition, tant dans les sonorités que le côté intemporel que cette musique peut conférer. Et si le public rap ne le connait pas et peut être tenté de le considérer comme une « bleu », ce n’est pas un rap de débutant que délivre Tuerie sur les huit titres de l’EP, à l’aise en kickage comme en chant, inspiré, parfois prêcheur, et jamais coupable de remplissage, comme dans l’excellent « Le givre et le vent ». – Olivier

Le 1er juillet : Deen Burbigo – Sennin Mode (prod. Richie Beats & Dojo The Plug)

Moins d’un an après la sortie de son album Cercle Vertueux, Deen Burbigo est de retour avec un nouvel EP huit titres. Tout début juillet, il frappa un grand coup en publiant « Sennin Mode », premier extrait clippé d’OG SAN. Sur une production lente et planante de Richie Beats & Dojo The Plug, le rappeur sudiste nous livre un ego trip explosif de deux minutes à l’aide d’un flow à la fois sobre et entrainant. Nous vous recommandons d’ailleurs l’écoute du projet dans sa globalité. En attendant, qui sait, la parution d’un nouvel album pour 2022 ? – Jordi

Le 29 juillet : Lacraps & Mehsah – Lacunes

Ces dix dernières années, Lacraps a été très productif sur la scène rap nationale enchainant une multitude de projets. Excellent sur des productions boom bap depuis ses débuts, il a cependant toujours souhaité innover et expérimenter au fil des mois comme l’attestent ses albums Les preuves du temps (2016) ou plus récemment Comète (2020). Avec la parution de son EP Classic ce mois-ci, le montpelliérain semble opter pour un retour aux fondamentaux. Et qui de mieux que Mehsah pour lui distiller des productions de qualité ? Nous avons sélectionné le morceau « Lacunes » qui à nos yeux représente bien l’essence de cet opus et vous laissons apprécier le clip tourné au pied du MNAC de Barcelone. – Jordi

Le 20 juillet : A Little Rooster & Waltmann – Le Job

Après leur projet en commun .Rue, A Little Rooster et Waltmann remettent le couvert avec un morceau d’à peine deux minutes. Petite boucle de piano pour revenir aux premiers émois, BPM très lent, flow guttural et alangui ; on est loin de la couleur proposée sur leur projet et on se rapproche plus de ce que pourrait faire le emcee du Bohemian Club avec son acolyte de la même secte GooMar. Peu importe, le résultat est similaire : un morceau efficace, propre et sans bavure. D’ailleurs on en place une pour les collègues de TheBackPackerz qui sont à l’initiative du titre (la capsule vidéo est disponible sur leur instagram). – Clément

Le 1er juillet : Relo – Touchdown

Le sudiste Relo ne chôme pas, avec un nouveau projet, sorti six mois après sa mixtape La voix du 13. Déterminé, il semble parti pour rester productif. Dans cet EP 7 titres, notre golgoth 13 continue de se réinventer tout en restant cohérent. Avec des feats inspirés (avec notamment Swift Guad, Hermano Salvatore, L’Hexaler), des morceaux très efficaces (« Normal »), des refrains qui font mouche (on pense à « Ombre et Lumière »), des scratches, une écriture imagée, on a là un petit projet qui fait plaisir à entendre. Le morceau « Touchdown » est notre préféré : l’instru est redoutable, Relo balance les phases plus marquantes les unes que les autres (« A chaque présidentielle, tu te rends compte que tu as un pote raciste » ; « ça crie photo-photo quand les handeks passent » ; « On vient des zones où on met une heure trente pour aller à la mer, Génération le ciel, les oiseaux et ta mère ! » ) et l’outro reprenant le fameux discours d’André 3000 est bien vue. Avec Argoésie volume 1, Relo représente Marseille en vrai en proposant une nouvelle fois une musique pas faite pour 100 personnes mais pour tout le monde. – Chafik

Le 2 juillet : Loveni feat. Jeune LC – Vice et vertu (Prod. PH Trigano)

Après le très bon Une nuit avec un bon gamin, Loveni réenclenche, cette fois-ci avec un format plus long. La famille y est toujours présente comme en témoigne cette collaboration avec Jeune LC qui sent la ride à plein nez. On y passe d’un arrondissement à l’autre, d’une nuit à l’autre, d’une fille à l’autre. Un rapport à l’éphémère assumé qui n’empêche pas des questionnements plus poussés qui viennent par flashs, conséquence de choses aperçues ça ou là dans des balades infinies, à l’image de cette fin de morceau en fade-out. Tout est ainsi construit pour porter l’auditeur dans cette fièvre. – Jérémy

Le 16 juillet : So La Lune – Au bélier (prod. Malibu Beatz)

So la lune est en train de ponctuer l’année 2021 d’une belle série d’EP. Sa livraison du mois de juillet est une nouvelle fois solide. Avec son mélange de chant et de flow haché (les fins de phrase ont un aspect définitif), « Au bélier » fait la part belle à son grain de voix si particulier. Comme souvent, et ce même si les titres tournent autour des mêmes thèmes et cultivent ce même esprit mélancolique, cette chanson de So la lune a une identité sonore propre. Chaque morceau semble trouver aisément sa direction. La vision du rappeur francilien semble limpide depuis l’espace. – Jérémy

Le 2 juillet : Jarod – Clout (prod. DJKronikbeats & Jarod)

Et revoilà le prolifique Jarod, de retour en tout debut de mois avec un petit album 11 titres d’à peine plus d’une demi-heure. La plume toujours agile et le flow imperturbable, il pose le titre eponyme du projet sur une composition fine et agressive-comme-il-faut, co-produite avec DJKronikbeats et la flûte du joueur de Hamelin. Un unique couplet coupant, lâché avec la décontraction de celui qui tient le flingue et Jarod nous précipite directement dans le fleuve. Entourées d’un refrain entêtant, les rimes s’entrechoquent et les punchlines percutent l’autoradio des vacances. Juste ce qu’il faut pour se défouler un peu avant un barbecue sous la pluie, en famille. – Sarah

Le 29 juillet : Youssoupha – Boomerang (Prod. Cehashi, Medeline & Traxx)

Deux minutes en mode freestyle pour un puzzle de mots et de pensées comme seul Youssoupha en a le secret. Une boucle mélancolique, qui berce et gifle en un va et vient tranquille, soutenant un débit alternant placements pointus et punchlines à rallonge. Sans effort, le lieutenant de Bomaye Music fait le taff, encore et encore. – Sarah

Le 16 juillet : Laylow feat. Fousheé & Nekfeu – Spécial (Prod. VM The Don)

On ne compte plus les feats de Nekfeu disséminés ça et là depuis début 2021, quasiment de quoi remplir un quatrième album solo auront remarqué les fans les plus impatients. Avec « Spécial » paru sur le rouleau-compresseur L’Étrange Histoire de Mr.Anderson, Laylow lui a déjà bien préparé le terrain, avec une instru laid back et sophistiquée signée VM The Don, un refrain simple et tout en distorsion de voix de Fousheé, et un premier couplet maîtrisé du toulousain. Sans démériter, Nekfeu n’apporte finalement pas une grande plus-value au track déjà bien emballé, mais sa présence aux côtés de Laylow semble logique et naturelle, pour un résultat configuré pour les routes des vacances. – Olivier

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre Le Bon Son sur Facebook, Twitter et Instagram.

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *