Il y a quelque chose d’un peu anachronique à se pencher sur un mois d’août somme toute assez calme (le plus calme de l’année, comme tous les ans), alors que les annonces de sorties font rage de toutes parts en ce début du mois de septembre. Mais que cette rentrée chargée ne nous fasse pas oublier qu’août 2018 a eu son lot de parutions de qualité. Morceaux choisis.

Le 3 août : Fredy K – Eyes (Prod. Axis)

L’annonce en début d’année du retour d’ATK s’est accompagnée des sorties digitales de projets des membres du groupe difficiles à trouver jusqu’alors, comme Etoile polaire de Test ou le fameux Prestige du collectif du même nom enregistré en 1999 et sorti de manière confidentielle en 2008. Dans le cas d’Addictions, projet solo d’Axis qui n’avait jamais vu le jour auparavant malgré quelques extraits en 2012 (du fait de malheureux déboires financiers indépendants de sa volonté), ce sont six titres totalement inédits qui sont venus accompagner sa parution ce mois-ci. Parmi eux, un solo du regretté Fredy K, « Eyes », qui d’après les lyrics semble avoir été enregistré en 1999, peu de temps après la parution de leur classique Heptagone. Entre clins d’œil et souvenirs, Fredy dresse un bilan de son cheminement personnel jusqu’alors, teinté de nostalgie et d’amertume, sur une longue boucle de piano mélancolique typique du « crew qui prend du poids comme un gars obèse ». Une chose est sûre : réentendre le timbre de voix du MC parisien pour un texte inédit dans la plus pure tradition du crew heptagonal devrait faire un petit quelque chose à tous les aficionados. – Olivier

Le 7 août : luXe – Fascinant (Prod. 2deep)

LuXe n’a pas son stylo dans sa poche. Sur une cisaillante instru signée 2deep (avec Oscarito aux scratchs), le rimeur de l’écurie Seine Zoo Records se démarque au bon moment pour préparer le début de l’année scolaire dans les meilleures conditions. Extrait de son premier street album leXington disponible le 14 Septembre, ce « puzzle de mots et de pensées » fait honneur au rap dans sa pure essence : images saisissantes, rimes recherchées, technique, prod qui tape. « Est-ce que t’as déjà rêvé de percer quand tu dormais dans la rue ? »

Le 2 août : Jazzy Bazz – Leticia (Prod. Monomite)

Fort d’un premier album salué par par un beau succès d’estime et porté par les titres « Le roseau » et « Ultra parisien », Jazzy Bazz revient avec son second album solo Nuit. Après un premier extrait (« El Presidente ») à l’instru qui casse des nuques, le Parisien nous a balancé début août « Leticia », produit une nouvelle fois par Monomite. Pas d’egotrip cette fois mais un conte de la frustration, Jazzy cherchant comme Will aime à sortir de la friendzone. Le flow est lent, le clip travaillé et le rappeur de Grande Ville / L’Entourage nous montre une nouvelle fois sa large palette. Le mois d’août aura vu aussi la sortie d’un nouvel extrait, « Charles Bronson », à l’ambiance totalement différente. L’album s’annonce lourd et sera défendu sur sa tournée qui passera par chez vous. Vous êtes prévenus ! – Chafik

Le 29 août : Alpha Wann – Ça va ensemble (Prod. Hologram Lo’)

En cette fin de vacances, Alpha Wann nous a délectés d’un nouveau morceau intitulé « Ça va ensemble ». Une fois n’est pas coutume, le membre de Don Dada est venu rappeler qu’il demeure l’un des meilleurs kicker du rap francophone.  Sur une instrumentale particulièrement rythmée de son partenaire de longue date Hologram Lo’, Philly Phaal apparaît à l’aise comme jamais et distille des placements terriblement efficaces dont peu de rappeurs ont le secret. En ce qui concerne la construction du texte, elle n’est pas sans rappeler les titres « Le rap et moi » de Fabe et « La vie qui va avec » de Sefyu parus il y a quelques années.  Il nous reste désormais à patienter jusqu’au 21 septembre afin de découvrir UMLA,  le premier album de l’artiste parisien. La qualité de ses trois EP Alph Lauren laissent présager un opus de haute volée. Le rendez-vous est pris. – Jordi

Le 15 août : Sameer Ahmad – South Side (Prod. Skeez’Up)

Sameer Ahmad n’a pas fini de nous surprendre. Le rappeur originaire d’Irak se réinvente une nouvelle fois avec cet excellent morceau, hommage au rap du sud américain, accompagné d’un clip dont les images rappellent parfois furieusement les paysages que l’on peut croiser dans GTA. Prenant pour base un discours d’Andre 3000, que l’on peut entendre en début et en fin de morceau, ainsi que durant le refrain, Ahmad rappelle que l’importance que le rap du sud, souvent raillé pour son ton très léger, sur la carte. Il en profite également pour glisser un nombre conséquent de références et de clins d’œil, adressés aux adeptes du style. Et d’être à l’origine d’une parfaite alchimie avec la production de Skeez’Up, douce et à la saveur presque tropicale, qui ne rafraîchira pas les plus souffrants de la canicule. – Xavier

Le 29 août : A2H – Blues (Prod. A2H & Ohleogan)

A2H nous montre une nouvelle fois toute l’étendue de son talent avec le titre Blues. Le bonhomme a écrit le texte, composé la prod avec Ohleogan, réalisé le clip et joué dedans ! A2 se livre aux femmes qu’il aime en leur expliquant pour quelles raisons il est triste. Le morceau est d’autant plus marquant quand on connait la discographie de ce bon vivant mais la guitare électrique qui l’accompagne l’aide à planter cette ambiance. Peut-être ne devrions-nous pas parler de clip mais de court métrage tant la mise en scène est de qualité. A2H tente de sauver sa peau, en pleine forêt, dans une course poursuite sanglante. Après le sensuel « Nudes », éloge aux selfies en tenue d’Eve et avant son album L’Amour qui sortira le 14 décembre, A2 nous livre un nouveau son qui met la pression. – Chafik

Le 17 août : Flo – Dans les yeux

Le Toulonnais Flo a ouvert sa chaîne Youtube il y a moins d’un an, pour un total de 5 vidéos uploadées en 11 mois. Malgré ce peu de référencement sur la toile, il a su récemment attirer l’attention des Rap Contenders et de Give Me 5. C’est qu’au-delà de prestations carrées, transparaissent dans son rap une forme de sincérité, une force dans l’interprétation et un potentiel qui laissent présager du bon pour la suite. Preuve en est avec « Dans les yeux », qui se place dans la continuité des non moins bons « Ça part de là » et « Ces gens-là » parus ces derniers mois. A suivre. – Olivier

Le 31 août : SCH – Otto (Prod. Katrina Squad)

Au moment du lancement de son label Maison Rouge et de l’officialisation de sa signature chez Capitol et Rec 118, SCH avouait à demi-mots avoir perdu un peu de l’essence de sa musique après A7, sans pour autant blâmer directement Def Jam France, son label d’alors. Avec « Otto », issu de son 3ème album JVLIVS programmé pour 2018, SCH semble renouer avec les ingrédients qui l’avaient fait connaître en 2015 : un rap nerveux sur une production estampillée « Katrina Squad », un débit et une voix uniques, et des références en pagaille au milieu du crime organisé dans sa version italienne. L’esthétique du clip, aussi léché que réussi, colle parfaitement avec la mélancolie du morceau, intitulé « Otto » en hommage à son père décédé en 2017. Pour rappel, « La nuit », autre titre dédié à son paternel, également produit par Guilty du Katrina Squad, constituait un des sommets de Deo Favente, son dernier album en date. – Olivier

Le 16 août : Herka & Diez – Bedave

Herka et Diez collaborent ensemble depuis quelques années déjà. Issus respectivement des collectifs Karmada (Verneuil sur Avre) et Tha Pacifists (Rouen), ils sortent leur premier projet commun en 2014 (Trio du jour), remettent le couvert en 2015 (After High), pour enfin sortir Eusebe et Joël le 16 août dernier. Solides dans leurs placements et adeptes d’un rap boom bap parfaitement maîtrisé, ils se sont cependant essayés sur ce nouvel album à des productions un peu plus modernes au BPM moins élevé comme sur le très bon « Bedave ». L’instru et sa mélodie lente contrastent avec les charleys saccadées, pour un rendu sonore qui illustre assez bien les effets d’une bonne défonce cannabique. L’ensemble d’Eusebe et Joël est qualitativement homogène, et constitue une des belles découvertes du mois dernier. – Olivier

Le 11 août : PNL – “91’s” (Prod. BBP)

Surprise du mois d’août après « A l’ammoniaque » quelques semaines plus tôt, le titre « 91’s » montre que PNL est maintenant complètement serein et que les deux rappeurs peuvent se permettre quelques excentricités. Premièrement en posant sur une instrumentale signée BBP aux sonorités très funk et surprenantes, deuxièmement en sortant le titre uniquement sur les plateformes de streaming, et troisièmement en l’accompagnant d’une imagerie très « GTA » qui serait ridicule si elle n’était pas signée par le duo. Par ailleurs, les deux frères semblent avoir choisi de faire tomber les records au fur et à mesure de leur parcours (record de streaming en 24h sur Deezer) et il est certain qu’ils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. – Costa