Presque aussi chargé que le mois de mars, avril aura été marqué par les sorties de plusieurs galettes attendues de pied ferme par la rédaction, ainsi que quelques annonces de retours prestigieux, que ce soit à travers des extraits d’albums à venir ou de simples inédits…

Le 8 avril : Saké – Je me déteste (Prod : Itam)

Le 8 avril est sorti le second extrait du prochain album de Saké. Après « Original MC » en décembre 2014, l’écoute de « Je me déteste » vient confirmer que ce projet sera dans la pure veine de La clef de la cave. Sur une prod à l’ambiance lourde d’Itam des Kids of Crackling, Saké pose un texte qui dépeint ses états d’âme avec cette force qu’on lui connaît, ce flow caractéristique et cette poésie sortie du fond de la cave, rien qui ne sortira de l’ordinaire pour les auditeurs du rappeur du 78. Saké confirme son retour lentement mais sûrement, et de notre côté on est impatient d’écouter la suite.

Le 22 avril : Casey – Places gratuites

Ne cherchez pas la bête dans les top charts de vues Youtube. Non, la bête est plus rare, plus précise et surprend encore mieux l’auditeur, qu’il soit avisé ou néophyte. L’attente chez les amateurs d’écriture et de sonorités percutantes est enfin récompensée : Casey a sorti un nouveau clip. Discrète dans les médias, comme récemment à l’ENS, et sans actualité musicale depuis le projet et la tournée Asocial Club, Zeyc revient en modernisant son fond sonore tout en gardant une lignée sportive et une verve sans pareille. C’est encore Tcho (Antidote) qui se charge de mettre des images sur ses paroles, pour un cocktail grisâtre dont l’odeur nous donne pourtant envie de répondre à l’offre de ces places gratuites. Titre extrait du film « Vers la tendresse » de Alice Diop, on ne saurait qu’inciter Casey à nous faire découvrir très prochainement la couleur d’un prochain opus très attendu.

Le 15 avril : Big Budha Cheez – Goldman Sachs

Premier extrait clipé de L’heure des Loups, premier album de Big Budha Cheez. Fiasko Proximo produit une savoureuse instru à l’ancienne, rythmée, entêtante. « Goldman Sachs » ou un bain de fric avec son poto MC Prince Waly. L’imagerie nous rappelle les films de gangsters des années 80. Mais à y regarder de plus près, le discours est ambivalent : on ne crache pas sur le fric, mais il a quand même sacrément gangrené ce monde.

Le 27 avril : Despo Rutti – Que la paix soit avec vous tous

Le thème principal du film Orange Mécanique a été samplé de nombreuses fois dans le rap, on peut citer en vrac Cage, Necro, mais également des rappeurs français aussi variés que Tekilatex, LIM, Droogz Brigade… et désormais Despo Rutti. Extrait de la compilation 93 La cité de parias estampillée « Ghetto Fabulous Gang », « Que la paix soit sur vous » se place dans la lignée des morceaux grinçants dans lesquels le rappeur prend un malin plaisir à mettre les pieds dans le plat en énumérant des vérités pas toujours faciles à entendre… Deux ans après le mitigé Jamais 2 sans 3 en collaboration avec Mokless et Guizmo, ce titre annonce-t-il un retour en solo de Despo Rutti ? Il semblerait bien, puisqu’un autre titre solo est paru ce mois-ci, « Majster », annonçant la sortie prochaine d’un album du même nom…

Le 17 avril : Senamo & Mani Deïz – Un seul pas

Mani Deïz est sur une bonne pente en ce moment : alors que son album commun avec LaCraps 42 Grammes est en train de se propager à un public chaque jour plus large, l’annonce de son long format en collaboration avec Seyté et Senamo du groupe Bruxellois La Smala avait de quoi faire saliver. En effet, les deux premiers extraits, « Dans ses yeux » et « Un seul pas », ont fini de démontrer le potentiel de cette réunion au sommet. Au-delà de l’alchimie qui règne entre les MC’s et le beatmaker, et à l’heure où le rap technique aux accents mélancoliques peine parfois à trouver un nouveau souffle, les membres de La Smala brillent par leur maîtrise parfaite de ce registre-là, preuve en est avec l’excellent solo de Senamo, « Un seul pas ». Le reste de Trois fois rien vient de sortir, et nous vous le recommandons vivement.

Le 15 avril : Heskis – JDF (Prod : JeanJass)

« J’suis jeune doué fier mother fucker » Le ton est donné. Heskis, membre du crew 5 Majeur et Hors II Portée a enfin donné de ses nouvelles. Une petite boucle de guitare, un beat à l’ancienne avec le belge JeanJass aux manettes, des punchlines acérées : pas de doute, le nantais n’a rien perdu de son rap. JDF est un morceau inédit pour nous faire patienter d’ici la sortie de l’EP solo tant attendu. Le rendez vous est pris.

Le 20 avril : Beni Luzio – Au bord du naufrage (Prod : Mani Deïz)

Le groupe Tournaisien La Trilogique, composé de Youssef Swatts, Beni Luzio et P-Pito, a commencé à se faire connaître entre 2014 et 2015, notamment avec l’EP du premier, Petit Youssef, sorti en 2015. C’est au tour de Beni Luzio, également membre du collectif Lillois La Chronik, de se lancer dans un projet solo, A chaque mesure, après quelques faits d’armes remarqués, avec en premier lieu sa Poignée de Punchlines parue l’an dernier. « Au bord du naufrage », le premier extrait paru le mois dernier, fait montre d’une plume déjà bien affûtée, et d’une habileté microphonique solide, teintée de groove et de musicalité. Un froissage en règle de la prod (signée Mani Deïz), qui donne envie d’écouter le reste de l’EP, programmé pour le courant du mois de mai.

Le 19 avril : Bohemian Club – Reflet (Prod : Eyes Wide Shut Beatz)

Omniprésent sur les sites conspirationnistes, le Bohemian Club a également fait son apparition depuis sur quelques sites et blogs spécialisés. En effet, la confrérie microphonique formée il y a une paire d’années composée de Walter, Orus, Zoonard et Goomar a fait parler d’elle l’an dernier avec l’EP Bohemian Groove. Quelques inédits sont sortis depuis, dont le très bon « Reflet » paru le mois dernier, dans lequel les trois rappeurs mêlent instropection et références mystiques, sur une prod d’Eyes Wide Shut Beatz (le rapprochement était prévisible avec un nom pareil).

Le 9 avril : Le Pakkt – Valhalla (Le PDG)

Ce mois d’avril a été l’occasion de reprendre des nouvelles du Pakkt qui a posé ses valises au Valhalla. Entre ambiance mystique et mythologie nordique, ce sont Zippo, Nikolas H et Varga qui envoient une carte postale du paradis des guerriers viking. Le PDG signe une instrumentale épique et glaçante pour un titre « egotrip » qui vient nous rappeler que les artistes à l’âme de bucheron du Pakkt n’ont pas encore déposé les armes. Les textes sont tranchants et la rime est affutée. On attend le Ragnarök.

Le 15 avril : PNL – DA

Tout juste auréolé d’un disque d’or pour leur album Le monde chico, les deux membres de PNL l’exhibent avec un singe dans le deuxième clip extrait du prochain album. Et une chose est sûr, les frères des Tarterêts comptent bien capitaliser sur le buzz immense qu’ils ont vécu en 2015 avec Que La famille et Le monde Chico. Les thèmes ne changent pas, la forme non plus si l’on excepte cette boucle de piano mélancolique qui ne fait qu’enrichir un morceau très réussi.

Le 27 avril : Les Sages Poètes de la Rue – A la recherche du mic perdu (Prod : James BKS)

« Showtime », sorti en 2012 pour l’album Tout dans la tête de Zoxea, laissait déjà entrevoir une alchimie intacte entre les trois membres des Sages Poètes de la Rue. Un nouvel album du groupe est annoncé depuis déjà plus d’un an (Dany Dan nous en parlait déjà en octobre 2014), et après quelques teasers réussis, il était temps de lâcher au public un premier extrait. Et quel extrait… Sur « A la recherche du mic perdu », Zoxea, Melopheelo et Dany Dan se sont appliqués à démontrer que l’énergie et la technique qui caractérisent le trio depuis plus de deux décennies sont toujours d’actualité, rappelant au passage leur attachement à Boulogne à travers un clip réussi, basé sur tracé original du plan de la ville, les rues étant représentées progressivement au rythme du défilement des lyrics. James BKS, compositeur du morceau, n’en est pas à sa première collaboration avec les Sages Poètes, et offre ici une mélodie simple en apparence, laissant toute la place nécessaire aux lignes des trois MC’s. On espère que la suite soit du même niveau…

 Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.