Julien du Vrai Rap US est revenu de vacances les valises pleine de bons sons états-uniens, pour une éclectique « summer 2013 edition ». Place au dépaysement :

Le 2 août : Talib Kweli – Human Mic (Prod : Oh No)

“I am the greatest”. TK arbore fièrement ce slogan sur sa snapback, et beaucoup de hip-hop addicts, nostalgiques de Blackstar ou autres, ne sont pas loin de penser la même chose. Apparaissant en chef d’orchestre, le natif de Brooklyn dirige de main de maître ce morceau, assez facilement compréhensible pour nous, francophones que nous sommes grâce à l’incrustation d’une partie des lyrics dans la vidéo, réalisée par l’oldtimer RA The Rugged Man, excellent MC de son état. Titre produit par Oh No et présent sur son dernier album Prisoner of Conscious. Enjoy !

Le 28 août : Danny Brown – ODB (Prod : Paul White)

La ressemblance physique peut apparaître, au fil des années, comme frappante. Le lien spirituel aussi. Le rappeur fou de Detroit rend hommage au sale vieux bâtard du Wu-Tang à travers ce clip dans lequel sa grosse tête se déforme à souhait, laissant même apparaître une esquisse de dents en or cartoonesque afin de parfaire la comparaison. Un instru psychédélique de Paul White et on est bons, on attend juste la sortie de l’album, maintenant.

Le 13 août : Bishop Nehru feat. Aaron LaCrate – Appalled

Le jeune Bishop a l’air d’aimer le bacon dégoulinant… 16 piges hein, ce petit new-yorkais, et déjà beaucoup trop de flow et de paroles détonantes. Encore un exemple dans ce titre en featuring avec Aaron LaCrate (qui est également à la musique), extrait de sa dernière mixtape NYC Milkrate. Amis végétariens, décampez.

Le 30 juillet : Chance the Rapper – Everybody’s Something

Encore un jeunot, de Chicago celui-ci. Chancelor vaut le détour, et sa mixtape Acid Rap (dont est extrait ce titre) est vraiment l’une de mes découvertes 2013, loin s’en faut. Gros rap, gros flows, mais aussi une voix capable de faire de jolis refrains, Chance sait tout faire. Et nonchalamment, messieurs. Pour ce morceau, il emprunte un sample bien connu, que Jay Dee avait également piqué pour le fameux « Fall in Love » des Slum V, et nous raconte la violence de sa ville, ses doutes, sa créativité… Un peu de sa vie, un peu de la nôtre.

Le 10 août : Earl Sweatshirt – Burgundy (Live @ Jimmy Fallon’s)

Chez nous, dans notre joli pays plein de fromages, on n’a pas (plus) d’émission invitant les artistes rap pour de bonnes raisons… Jimmy Fallon, lui, a pressé Earl Sweatshirt de jouer un titre sur le plateau de son show. Et c’est avec l’un des meilleurs morceaux de son dernier album Doris qu’il se charge de la mission. Accompagné du groupe The Roots (tranquille) pour jouer la musique concoctée par Pharrell Williams (normal), le jeune MC affilié Odd Future dialogue seul, quasi-dépressif qu’il est, nous mettant de sympathiques claques. A ne pas louper, comme l’album entier.

Le 11 juillet : Raashan Ahmad feat. Ty & Sarsha Simone – Music

Une vidéo à montrer à ta girl-qui-aime-pas-trop-le-rap. Bah ouais, y’a des enfants, un refrain chanté et c’est quand même assez dansant. Par-delà les clichés véhiculés par ceux qui n’y connaissent que ce qu’on leur montre, d’abord (amateurs de rap télévisé et consorts), et par ceux qui se cantonnent qu’à une seule famille rapologique. La musique est large mes amis. L’extrême bonne humeur de ce morceau (et de Raashan Ahmad en général) prouve bien qu’on se marre et qu’on sourit dans ce moove de gangsters en carton. Allez, sors ton plus beau smile et range moi cette vieille tête de thug.

Le 12 août : Big Sean feat. Kendrick Lamar & Jay Electronica Control

LE couplet dont tout le monde a parlé cet été. Et qui a fait oublier Big Sean, à l’origine du morceau, et Jay Electronica, pourtant tous deux très bons. C’est ce bon vieux K.Dot qui ravit la vedette à ses deux compères en « clashant » ses potes, d’autres, et en s’autoproclamant « King of New York », lui-même originaire de…Californie. Confiance en soi ma p’tite gueule, confiance en soi. S’en est suivi quelques réponses mémorables, que je vous laisse fouiner sur les internets.

Le 22 juillet : Big K.R.I.T. – Multi Til The Sun Die

Plans de scènes, de backstages, de tournées, le tout en noir & blanc, pour la mise en image de l’un des tout meilleurs morceaux de la dernière mixtape de Big KRIT, Remembered in Time (en free download ici). Les amateurs reconnaîtront certainement les quelques fameuses apparitions : Freddie Gibbs, J. Cole, Wiz Khalifa ou autres Smoke « Riiite » DZA. Multi, til the motherfuckin’ sun die.

Le 16 juillet : Murs – Falling In Flames

Gros visuel animé pour ce dernier clip de Murs, qui fournit avec son dernier album une BD de 70 pages. Projet conceptuel, donc, et bel avant-goût avec cette vidéo qui vous donnera un aperçu de ce que tout ça peut produire. Connaissant son parcours, la déception ne risque pas d’être au programme.

Le 2 août : Jay-Z – Picasso Baby

“A performance art film”. On s’attend à tout, venant de la superstar Hova. Devant la caméra de Mark Romanek, Jay Z s’est exposé comme une œuvre d’art en plein milieu de la galerie Pace pour y interpréter son titre Picasso Baby. Pendant 6 heures d’affilée. Un happening véritable où les spectateurs s’assoient et le regardent chanter, dansent avec lui, jouent. Dix minutes de montage en guise de restitution, et voici « A performance art film ». Personne ne sait, par contre, s’il l’a finalement obtenue, sa Citroën.

Rejoindre la page facebook Le Vrai Rap US.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son…