Après Top Départ (2002), Identité en Crescendo (2006) et L’être humain et le réverbère (2010), Rocé revient vers nous en mars 2013 avec un 4ème album à l’allure plus pêchue que les précédents. Le Bon Son a souhaité vous en dire un peu plus…

« La course à la réplique, la meilleure c’est moi qui la dit, j’ai pécho la technique, tu n’es que son meilleur ami. » 

Le rappeur nous avait déjà livré une jolie liste de morceaux « phares » tels que Changer le monde, Besoin d’oxygène, On s’habitue ou encore Des questions à vos réponses, mais Rocé semble cette fois-ci nous offrir un 4eme projet plus actuel, à l’image même du 6ème titre de l’album portant le même nom.

S’éloignant partiellement de l’allure conceptuelle des trois volets précédents, le « rappeur philosophe » marque avec Gunz N’ Rocé un retour à ses fondamentaux. Les deux featuring ne sont d’ailleurs pas choisis au hasard, Manu Key faisant notamment partie des figures essentielles de la carrière de Rocé. Si les deux anciens s’étaient rencontrés en 1996 sur l’album de La rime urbaine, ils se retrouvent aujourd’hui, après un long chemin parcouru, sur le titre Magic, dernier morceau de l’album, qui signe une belle accolade entre les deux artistes, un hommage à Dj Mehdi, symbole des fondements même du parcours de Rocé.

« Si la terre s’est mariée au vice c’est parce que le vice fait la une. »

Plus rythmé, Gunz N’ Rocé est porté par la mise en valeur des breakbeats, nous révélant en un même temps un langage plus épuré et rentre-dedans. Signant la plupart des productions de l’album, le rappeur a su toutefois s’accompagner de Douet-Yoan Leichnig, Baron Retif et Conception Perez afin de nous proposer une structure musicale franche mais variée, mêlant les cuivres et les cordes, faisant briller les samples bouclés par de légères touches de composition.

La minutie des textes est toujours au rendez-vous, dans une technique « sur le fil », balançant entre contradictions et assurance certaine de la punchline. Le rappeur joue les funambules et se risque encore une fois dans un rap à contre-courant des tendances. Rocé aborde des thématiques subversives, dénonçant les carcans d’un système aux milles facettes avec des titres comme Habitus ou J’rap pas pour être sympa. Armé d’un égotrip maîtrisé et mature car purifié, Rocé dévoile des textes bruts, à la hauteur des claquements de caisses claires, tout aussi valorisés que le mot lui-même.

Ne vous détrompez pas, Gunz N’ Rocé n’est pas un pavé dans la marre, mais contient en son fond toute la subtilité d’une aiguille dans une botte de foin. Rocé nous pique avec courtoisie et élégance, un crochet droit bien placé qui demeure intemporel.

« Vous voulez jouer aux mots, à la finesse et aux strophes, mais n’aimaient pas perdre le pot face au rappeur philosophe. »

Album Gunz N’ Rocé disponible depuis le 4 mars 2013

Commander : Itunes / Fnac

Rocé - Le Bon Son

Bon, et puis si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son…