Il y a à peine deux ans, Kery James quittait ce monde cruel que représentait le rap game, pour une prise de recul nécessaire, selon la lettre à son public et les nombreuses interviews qu’il donna…

Mais revenons un peu en arrière. Kery James débute sa discographie avec un refrain raggamuffin sur le premier album d’MC Solaar, et nous livre quelques années plus tard deux albums d’anthologie avec Ideal J (O’riginal MC’s sur une mission en 1996 et Le combat continue en 1998), à la fois personnels et ghettos à souhait. Puis il nous gratifie de deux projets uniques et fédérateurs suite à son virage spirituel au début des années 2000, « sans instruments à cordes, ni à vent » (Si c’était à refaire en 2001 et Savoir et vivre ensemble en 2004). Ma vérité, sorti en 2005, passe relativement inaperçu, mais amorce un nouveau tournant dans sa carrière, avec un retour vers des sonorités plus classiques. Puis deux albums sortis à un an d’écart à peine (À l’ombre du show business en 2008 et Réel en 2009), dévoilent un Kery James en grande forme, entre technique et message fort, le tout amorcé par le rabibochage avec son équipe d’antan, et une véritable direction artistique.

Ainsi, quand en 2011 il se retire en annonçant qu’il reviendra peut-être, sur un support différent, ou avec un album en piano-voix, on se dit qu’on va découvrir une nouvelle facette de ce grand artiste qui a su se renouveler tout au long de sa carrière.

Un album sort sous peu, « Dernier MC », et cinq extraits sont déjà sortis : Le premier extrait, Lettre à la république, reprend un thème vu et revu chez le membre de la Mafia K’1 Fry (sur Banlieusards par exemple), sur une orchestration rappelant les outros des deux albums précédents. Dernier MC, c’est à deux titres qu’il nous renvoie : Le retour du rap français et Le combat continue part.3. Sur 9Trap Music, c’est un Kery James peu inspiré que nous retrouvons, et le morceau évoque l’album de la Mafia K’1 Fry (Jusqu’à la mort, 2007) qui annonça son dernier retour en date. Constat amer, sans être novateur, tranche un peu de par le thème abordé, même si l’interprétation nous renvoie à ses deux précédents opus. Quant à Des mots, c’est de loin l’extrait le plus original et éloigné du Kery qu’on connaît, et il renvoie directement au fameux La vie est belle de Youssoupha, sorti l’année dernière, avec ses sonorités dubstep, son refrain par LFDV, et la participation du MC d’Orly en fin de morceau.

Pas mal de redites donc, qui renvoient aux deux livraisons précédentes. L’album n’est pas encore sorti, certes, attendons de voir nous direz-vous, mais il est difficile de ne pas nourrir quelques doutes quant à l’aspect novateur de ce nouvel opus. Espérons que la suite nous donnera tort. Dernier MC sort le 13 mai, à la place du 22 avril initialement annoncé, quelques réajustements sont peut-être encore possibles…

Kery James - Dernier MC - Le Bon Son

Bon, et puis si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son…