10 Bons Sons en août 2021

Il faut bien l’admettre, le mois d’août aura été bien calme cette année. Trop occupés à faire la queue en vaccinodrome ou à se prélasser enfin sur les plages pour un repos bien mérité, nos rappeurs préférés semblent avoir déserté les studios. Sous la pluie et malgré les vacances, l’équipe vous a quand même déniché les 10 bons sons qui nous ont accompagnés lors de ces longues soirées aoûtiennes un brin ennuyeuses…

Le 18 août : L’Ami Caccio feat Sehbe As – Bat les yeuyeu

Quand on a écouté le nouveau morceau de L’Ami Caccio, dès les premières notes de l’instru on était conquis. La prod est d’une efficacité redoutable, nous fait bouger le tête comme un coq et on doit même retenir notre boule de se trémousser en cette fin d’été. Quasiment Julesque, elle permet au barbu marseillais de montrer qu’il est décidément un MC tout terrain. Si on imagine que l’écriture de ce titre a été très instinctive, on apprécie particulièrement l’énergie qui s’en dégage. Ce morceau patate est en plus accompagné d’un clip haut en couleurs, combinant les images rentre-dedans (on aime les dribbles de Ben Arfa époque OGCNice) et différents guests. Caccio continue sa route et que t’aimes ou pas, il s’en bat les yeuyeu. – Chafik

Le 25 août : 404Billy feat Benjamin Epps – 88% (Window)

On est toujours curieux d’entendre 404Billy qui est un rappeur qui arrive à cocher pas mal de cases bien que son audience soit encore relativement restreinte. Depuis février et le titre « 0% (Terrain glissant) », le lascar monte en puissance avec sa série de freestyles. En ce mois d’août, il nous livre donc le neuvième volet de sa saga avec « 88% (Window) ». Au programme, toujours autant de sombritude, de rimes travaillées, de références qui font plaisir à entendre et de phases glaçantes (celle sur son père…). Et puis, il y a l’éléphant au milieu de la pièce. Après avoir conviés Frenetik ou Guy2bezbar, Billy a invité Benjamin Epps, qui est tout simplement en feu ces derniers mois. Ses apparitions auprès de Dinos et de Sam’s  nous avaient ravis et son couplet sur ce nouveau feat est encore de haute volée. Comme si ça ne suffisait pas, l’association de malfaiteurs 404Billy/Epps est parrainée par Buddah Kriss & Oliver de Just Music Beats pour un morceau de cannibales. Rdv pris pour 99% et 100%. – Chafik

Le 12 août : Josué – Trop fait (prod : A2H & Clyde Bessi)

Une jolie prod aérienne signée A2H (ça se sent) et Clyde Bessi, un joli flow rebondissant, une verve un chouill cavalière et un florilège de rimes bien pensées et d’allitérations bien placées, le tout sous un ravissant petit survêtement Kappa bien retro, le morceau s’écoute et le clip bbq-saucisses se regarde comme un coup de pied au cul tout doux les gros jours de flemme. Juste ce qu’il nous fallait avant le 15 août. – Sarah

Le 27 août : Hornet la frappe – Main de fer (prod : BBP)

Parfait pour accrocher l’auditeur, les premières mesures du nouvel album de HLF envoient ce qu’on attend, sur un piano minimaliste, laissant toute la place à la voix du Dionysien. Deux minutes trente d’un flow constant, tapant un beat simplissime mais frappé là où ça résonne comme il faut dans l’oreille. Rien de nouveau, rien de révolutionnaire, c’est bien toujours le même Mounir qui rappe comme il respire sur cette intro bien tenue. Le reste de l’album offre sa part de morceaux estivaux en format tube et son lot de kickage planqué sous les tremolos. Les amateurs y trouveront ce qui leur parle, nous on a laissé tourner la première piste avec plaisir. – Sarah

Le 2 août : LTA – Bandcamp

Les EP de LTA regorgent de pépites à l’image de ce Bandcamp. Il suffit de très peu de temps pour reconnaître la voix et les placements. La prod’ est efficace, la référence au Bootcamp Click loin d’être volée. Comme souvent on oscille entre le provoc’, l’incisif (« Oxydé par leur idées en Occident ») et les éclairs moins tape-à-l’oeil, plus introspectifs (« Trop de reufrés prisonniers de la pensée rétro-active »). LTA n’a pas besoin d’artifices pour faire mouche : tout est fait dans la simplicité, et pourtant ses morceaux ont souvent un impact. Toujours une punchline qui reste en tête. – Jérémy

Le 6 août : Didi B – IPRC (Prod. Shado Chris)

Quelques accords de synthés façon péplum, une rythmique nerveuse et saccadée, un rap criard et des provocations destinées à la concurrence (« ils peuvent rien créer »)… Il suffit de quelques secondes pour comprendre que Didi B connaît son affaire, lui qui compte 10 ans de carrière et une demi-douzaine d’albums parus avec son groupe Kiff No Beat à Abidjan. Les déclarations à la fin du morceau laissent penser qu’un deuxième volet de Mojo-Trône (son deuxième projet solo paru en 2013) devrait voir le jour, espérons que ce sera du même calibre. – Olivier

Le 27 août : Leonis – Je vis je meurs (Sherohood #4) (prod : Dito)

En mai 2019, nous avions déjà sélectionné dans nos colonnes le morceau « Au fond du tiekson » de Leonis. Le rappeur du 77 apparaissait comme un jeune artiste promis à un brillant avenir. Après un EP paru en 2020, une série de freestyles et plusieurs singles, il vient de publier le titre « Je vis je meurs » pour annoncer la sortie de sa première mixtape portant le nom de Sherhood. Sur une instru mélodieuse du beatmaker Dito, le protégé du label Popzer Muzic mêle couplets rappés et refrain chanté. Dans ce morceau, il revendique sa détermination à percer dans le monde de la musique et défend l’idée qu’on ne peut compter que sur soi-même. La carrière de l’ex rookie semble désormais définitvement lancée. – Jordi

Le 27 août : Hemo feat Ron Brice – Les premiers, les derniers (prod : CLUZ)

2021 restera une année prolifique pour Hemo. En mai, il sortait le EP Le Zèle d’Icare produit par Krimophonik sur lequel étaient invités des rappeurs de sa trempe comme Sameer Ahmad, Sitou Koudadje ou encore Ron Brice. C’est avec ce dernier qu’il vient une nouvelle fois de collaborer sur le morceau « Les premiers, les derniers ». En plein préparatif de son album Q.L.A.S.S (Que l’avenir se souvienne) le membre de Dyapazon Recordz nous offre un featuring de qualité avec son comparse de 12 Monkeys. Les rimes sont minutieusement pensées, les images sont fortes et les flows glissent aisément sur la production apaisante de CLUZ. Le résultat ? Un sans faute. Comme à chacune de leurs apparitions. – Jordi

Le 19 août : Niska ft Guy2Bezbar – De bon matin (prod: Shabz, Stork, Kronos, Louis the beatmaker & Tigri)

Il faut savoir l’admettre, un été sans un petit Niska sorti de derrière les fagots n’aurait pas tout à fait la même saveur. Reproduisant ici la formule gagnante du duo claquant dont l’incroyable « méchant » de 2019 avec Ninho -d’ailleurs devenu un gimmick à part entière- était déjà une illustration parfaite, Niska envoie un petit boulet de canon en deuxième partie du mois. Pas franchement filé comme de la dentelle, le morceau en passe-passe avec GuyDeBezbar, qui tient le niveau, nous fait bouger la tête sans réfléchir sur une prod brutale composé à dix mains par Shabz, Stork, Kronos, Louis the beatmaker et Tigri (rien que ça !) et qui nous cartonne le lobe frontal. Bref, c’est le genre de tube qui relance l’ambiance dans les soirées un peu mornes, celui qu’on lance quand les invités chiants sont partis et qu’on peut enfin recommencer à s’amuser.

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *