Creux passager entre les grosses sorties hivernales et l’approche de l’été, le mois d’avril n’aura pas été des plus fournis chez les cousins d’Amérique. Alors, effectivement, Kendrick Lamar a surchargé Internet avec son nouvel album, Young M.A. a finalement sorti ce premier EP tant attendu, on vous en cause entre ces lignes, et grâce à ces deux là et quelques autres, on a trouvé de quoi ravir vos tympans en 10 actes.

Young M.A. – Self M.Ade

Les préfixes Young ou Lil’ ne sont pas toujours un gage de qualité, comme nous le rappelaient Edo G et Masta Ace il y a quelques années. Heureusement, derrière les blazes un peu cramés et sans originalité, se cachent parfois de vrais talents pour contredire les vieux cons. C’est le cas de la sensation Young MA, 25 ans, dont on attendait le premier projet studio après le succès des mixtapes Sleepwalkin et M.A. The Mixtape (2015). C’est chose faite avec la sortie de cet extended play sorti le 27 avril, Herstory. Quelques titres déjà entendus ces derniers mois se mêlent à des nouveautés comme ce « Self M.Ade ». La MC de Brooklyn, rarement dans le rap en finesse, fait, avec tout son bagout, l’apologie de la course au faste sur ce beat des plus efficaces, surmonté de choeurs et d’une caisse claire qui donnent de la profondeur à l’instru. Une invitation au bounceGreen

Therman Munsin – Bread Winner feat. Ransom (Prod. Roc Marciano)

Autant le dire, Therman Munsin nous était inconnu il y a encore peu de temps. Et peu dans l’industrie ont la chance de croiser le MC du New Jersey. Le presque homonyme de la légende des New York Yankees, Thurman Munson, a choisi la discrétion. Son rap n’en est pas moins reconnu par quelques beaux spécimens du circuit indé américain. Ainsi ce premier projet studio, Sabbath, est entièrement produit par Roc Marciano et voit la présence de Guilty Simpson ou encore Big Twins (Infamous Mobb). Musicalement, on reconnait la patte de Marciano, qui raffole des instrus aux beats lents et aux mélodies sombres. « Bread Winner », avec Ransom, ne déroge pas à la règle. Green

A$AP Mob – Wrong feat. (Prod. Harry Fraud)

« I know what’s wrong« , ce gimmick va pénétrer votre cerveau, mettre vos synapses en ébullition. Probablement la piste la plus entêtante de ce mois d’avril. Produite par Harry Fraud, on ne reconnait presque plus la musica du beatmaker fétiche d’Action Bronson. Beaucoup plus club, moins épurée, moins brute, la production est clairement surprenante pour qui en serait resté à ses premiers travaux. Surprenante, mais délicieuse. « What’s wrong ? » Certainement pas ce son. La clique A$AP a vu juste. Green

Cardi B – Red Barz (Prod. AraabMuzik)

Voilà de quoi créer un peu de polémique : ce « Red Barz » scelle une vieille production d’Araab Muzik (« Get Money », 2010), à une rappeuse/blogueuse/instagrameuse passée par VH1 et MTV. On imagine, du haut de notre dédain pas forcément légitime, une starlette préfabriquée de télé-réalité qui dans un caprice soudain se croirait MC. Il n’en est rien. Cardi B est talentueuse, et de son accent new-yorko-latino défonce le beat avec une facilité déconcertante. Green

David Banner – Who Want It feat. Black Thought & Watch The Duck (Prod. THX)

Revoilà le bonhomme du Mississippi. Le MC/producteur David Banner, revient avec force énergie pour cracher son rap, débordant du dégoût d’une Amérique qui selon ses mots il y a quelques mois « a tourné le dos au peuple noir ». Accompagné de Black Thought et du trio Watch The Duck, il délivre un rap acerbe, tantôt clairvoyant, tantôt un peu moins, qui puise sa rancœur dans l’injustice, bien réelle, du quotidien des minorités aux USA. The God Box, son sixième album, sortira le 19 mai. Green

Kendrick Lamar – DNA (Prod. Mike Will Made It)

On ne va pas épiloguer une nouvelle fois sur Kendrick Lamar. Un quatrième album déjà couronné disque de platine, un deuxième album dans la foulée promis par les complotistes qui n’est jamais venu, des clips incroyables et une figure qui se hisse peu à peu parmi les plus grandes légendes de l’histoire de cette musique. Sur une production époustouflante de Mike Will, K.Dot rappelle qu’avant d’être le Martin Luther King du XXIème siècle que l’on a voulu nous vendre, il est d’abord un MC exceptionnel, dominant son art de la tête et des épaules à l’heure actuelle. Xavier

Al-Doe – Pyrex (Prod. Rico Suave)

Sorti en ce mois d’avril, Legendy of the lobby est le troisième album solo du trop méconnu MC du Bronx. Dans la lignée de la scène new-yorkaise très street réanimée récemment avec les Dave East (présent sur l’album), Don Q ou encore Vado, ça rappe fort, bien et efficacement. Sur « Pyrex », Al-Doe se sert de la très énergique production de Rico Suave pour cracher le feu et faire preuve d’une grosse aisance technique avec un débit impressionnant. Xavier

Tyga – 100s (feat Chief Keef & AE)

Le banger du mois est pour Tyga avec « 100s ». Légèrement disparu des radars depuis quelques temps, la popstar californienne est de retour avec un gros tube vraisemblablement extrait de sa mixtape récemment annoncée #Bitchimtheshit2. On retrouve en invités l’excellent Chief Keef qui continue sa grosse année 2017 et la bonne surprise d’Oakland AE, complètement inconnu bataillon. En cette période d’élections, il est bon de retrouver un clip qui regroupe autant de valeurs républicaines. Xavier

Cousin Stizz – Headlock feat Offset (Prod. by Vinylz)

Rappeur en provenance de Boston, Cousin Stizz est le symbole même du succès « à l’américaine », du jour au lendemain. « Headlock » pourrait d’ailleurs devenir un parfait banger, avec une production hyper carrée, bien trap et un petit couplet assez dévastateur de Offset. Cousin Stizz en profite pour nous délivrer un refrain aussi entraînant qu’entêtant. De quoi mettre le son en « repeat ». Clément

Just Mills – Cradle 2 The Grave

J’ai eu beau chercher, je n’ai pas beaucoup trouvé d’informations concernant le rappeur Just Mills. Ce qui est à peu près sûr, c’est que l’extrait abyssal proposé n’est pas un hommage à Mobb Deep.  « Cradle to the grave » est un morceau assez court, dans lequel Just Mills enchaîne pendant pratiquement une minute avant de laisser le refrain et l’instrumentale prendre le dessus. La track est aussi abstraite que le deuxième extrait dévoilé le même jour : « Brother’s Keeper ». Son premier album Dark Sober Mind est prévu pour le 17 juin, et ça promet. Clément

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.