Aujourd’hui Le Bon Son donne la parole à DaBlast MC, rappeur du 77. Magnéto.

DaBlast MC a déjà plus de 10 piges de rap dans les jambes. 3 street albums, de nombreuses collaborations, un gros travail d’écriture.  À travers cette interview, Le Bon Son vous propose de faire plus ample connaissance…

Tout d’abord, peux-tu te présenter pour Le Bon Son ?

Je suis DaBlast Mc, rappeur âgé de 28 ans, je viens de Thorigny dans le 77. Je rappe depuis plus de 10 ans et je fais partie du collectif Omicide Records qui rassemble des MCs et beatmakers issus essentiellement du 77 et du 93.

Peux-tu nous détailler un peu ta discographie, et tes différentes collaborations ?

Alors pour moi tout se passe sur le net, qui est devenu un outil de partage incontournable et accessible à tout le monde, contrairement aux disquaires. Après avoir faits des sons pour le délire à mes débuts, je me suis vraiment lancé dans des projets concrets en 2008 avec la sortie de mon premier street album “Faut que j’évacue”, un maxi “Tout va mal” en 2008 également, suivi d’un autre street album “MC Tout terrain” en 2009 et “10 ans déja” en 2010. La je viens de sortir une mixtape “Avec les miens” qui regroupe mes meilleurs morceaux et des morceaux d’artistes proches de moi. Tous ces projets sont téléchargeables gratuitement. Niveau collaborations, poser avec des “noms” ne m’intéresse pas, donc j’ai surtout posé avec des artistes et groupes proches de moi. Je réponds pratiquement toujours positivement aux invitations d’autres artistes. J’ai également organisé un freestyle géant réunissant plus de 15 MCs qui s’appelle “Rap Contest”. Je me suis fait aussi pas mal de connexions grâce à l’émission que j’animais sur Stopradio, une radio locale du 77, qui avait pour but de promouvoir de jeunes rappeurs français méconnus.

“25 piges” en 2008, “Confessions d’un MC” plus récemment, de manière générale on ressent de la nostalgie dans tes textes. Le temps qui passe est un sujet qui te préoccupe ?

J’avais écrit le morceau “25 piges” car j’ai vraiment eu l’impression de passer une étape dans ma vie personnelle. Finies les conneries d’ados je me suis décidé à devenir adulte (rires). Le truc c’est que j’écris vraiment ce que je ressens, et comme tout le monde je pense au temps qui passe. Encore plus depuis que je suis papa, car je veux profiter du moment présent au maximum.

On sent aussi une volonté de rester authentique et sans concession dans ton rap, notamment dans l’écriture. C’est quelque chose qui te tient à coeur ?

Tout à fait, même si de toute façon je serais incapable de fonctionner autrement. Mon rap c’est un peu mes mémoires, et mon journal intime… Si je mentais dans mes sons, je me mentirais à moi-même… Et puis dans le rap mytho y’a déja trop de monde ! (rires)

Qu’est-ce que tu penses du hip hop en 2012 ?

Tout d’abord que malheureusement pour ses détracteurs, le hip-hop est bien une culture et non une mode… ÇCa fait presque 30 ans que le mouvement existe en France… C’est rentré dans les moeurs. Concernant les artistes, j’ai du mal avec la nouvelle vague… Je dois déjà être un “vieux con” qui préfèrera toujours ressortir un de ces vieux classiques qu’un nouvel album de la Sexion d’Assaut ou autre… Attention, je ne critique pas les autres, chacun a sa vision de la musique et je respecte le travail de chaque artiste, même si je ne peux pas adhérer à tous… Je suis devenu super difficile. En 2011 j’ai quasiment kiffé que l’album de Mokless. En 2012, j’ai bien aimé celui de Youssoupha, et j’attends ceux de Saké et Morad…

Les albums sont en téléchargement libre sur dablastmc.fr, est-ce que tu comptes passer au format CD, et investir les bacs un jour ?

Sincèrement je ne pense pas, pour deux raisons :
1- Il est hors de question que les gens payent pour m’écouter. Le monde est en crise, et je ne vais pas faire payer des gens pour ma passion.
2- Pour moi le support CD va bientôt mourir… Tout se fera par internet.

Quels sont les projets à venir ?

Je pense sortir un maxi “Confessions d’un MC” avant la fin de l’année.

 Le mot de la fin :

Paix et unité en ces temps difficiles, longue vie au Rap et à lebonson.org !

Bonus Track : La question d’un fan : L’album du rap français selon toi , l’ultime classique? (Lako)

Euh, ça va être dur d’en sortir un seul ! “Paris sous les Bombes” de NTM, “Temps mort” de B2O, “Quelques gouttes suffisent” d’Arsenik, “3 X plus efficaces” des 2Bal / 2 Neg et “Heptagone” d’ATK… y’en a d’autres que j’ai bien usés mais pour moi ceux la ont vraiment apporté quelque chose au rap français.

Facebook : http://www.facebook.com/pages/DaBlast-MC/43637519252

Site (incluant les albums en téléchargement libre) : http://www.dablastmc.fr/

Album “Confessions d’un MC” :  sortie fin 2012