JESX2 – l’interview NOMADE 2.0

Un débit et un timbre de voix directement reconnaissables, une plume affûtée, de nombreuses apparitions microphoniques ces trois dernières années… JESX2 (prononcer ‘J.E.S. fois 2’) n’en est pas à son coup d’essai. Le membre des collectifs Headquarters et La Confrérie vient de sortir sa mixtape solo « Nomade 2.0 » (télécharger), et c’est à cette occasion que nous l’avons questionné…

Salut, tout d’abord peux-tu te présenter aux lecteurs du Bon Son ?

Jesx2, 23 ans, toulousain, rappeur membre du collectif Headquarters…

Explique-nous un peu le concept de « Nomade 2.0 », pourquoi le choix de ce titre ?

Comme je l’explique dans nombre de mes sons, je n’ai pas de chez moi, ceci dit j’ai de la famille un peu partout dans le sud de la France, notamment mon cousin Fly (fondateur du groupe Assonance) à Toulouse chez qui je crèche la plupart de mon temps quand je suis dans le secteur. Et j’ai d’autres cousins à Nice (06) où je vais en général passer le reste du temps. J’y vais souvent en période estivale pour faire du son et profiter du soleil et de la plage avec mes gars de « La Confrérie ». J’aime beaucoup le voyage et rencontrer des gens… À tout moment il faut partir à Paname pour rejoindre des potes motivés et on fraude le train jusqu’à là-bas. J’ai tatoué « Nomade » sur mon bras, certains de mes cousins aussi; je pense simplement que c’est notre mode de vie ! Pour mieux définir cet état d’esprit il faut écouter le titre phare de l’EP, « Nomade 2.0 ».

C’est une mixtape en téléchargement gratuit, y aura-t-il un album derrière ?

C’est un EP ou une mixtape oui… Une parmi tant d’autres j’ai envie de te dire, parce qu’on a balancé multitude de projets gratis sur la toile ! Je sais pas encore s’il y aura un album derrière, j’ai d’autres projets à sortir avec mes groupes respectifs… Je pense qu’un album solo sera le bienvenu quand j’aurai fais ce que j’avais à faire avant… C’est beaucoup d’investissement que de faire un album, j’attends peut-être que la mayonnaise monte avant de sortir un produit d’une telle envergure ! En attendant j’écris et j’enregistre, peu importe l’instru ou le contexte, j’ai la dalle ! J’attends d’arriver à maturité pour donner le meilleur de moi-même sur une galette !

1005540_670400279698564_8911046189388796078_n

Tu apparais comme prolifique, as-tu une grosse discipline d’écriture ?

Prolifique ? J’entends par là productif… Ben écoute j’ai que ça ! La musique et les potes. Donc j’écris, j’écris, j’écris et j’écris… Après j’ai pas de méthode atypique, j’entends une instru et je gratte en fonction des émotions qu’elle me fait passer. J’établis pas tout le temps un thème avant d’écrire. Bien souvent j’écris les premières mesures puis ensuite je me dirige vers un thème plus abouti et je construis mon morceau en fonction…

Il y a de nombreux beatmakers sur ton projet, comment se sont faites les connexions ?

Figure-toi qu’il y a beaucoup de faces B issues d’internet. (YouTube, beatapes…) En ce qui concerne les connexions réelles, il y a Fonka des Quatuor Mortis que je connais depuis un petit moment maintenant, c’est un toulousain, on fait parti du même secteur, la connexion s’est faite naturellement. Il y a Art Aknid et KeskiaProd, avec qui ça s’est fait à distance par le biais de Facebook. On les a contactés pour leur dire que leurs styles nous plaisaient fortement et ils ont de suite répondus présents. En ce qui concerne Lardysuny, Oxydz et les autres j’ai choppé les prods sur le net….

On sent un côté sombre dans chacun de tes sons, tu n’as pas envie de dévoiler une facette plus joyeuse des fois ?

Mon coté sombre est surement dû à mon style de vie… Si je parais sombre c’est que ma vie l’est, si mes sons sont plus cool c’est parce que je passe des bons moments. Après je te cache pas que certaines de mes influences m’ont dirigées vers ces ambiances un peu plus noires…

Quels sont les rappeurs qui t’ont donné envie de te lancer ?

Tous les anciens membres de Néochrome, les actuels aussi d’ailleurs… Seth Guek’ , Zekwe, Nakk, L’indis, Sake, Jeff Le Nerf, La Scred, TSR, Scylla et bien sur notre bon vieux Furax ! Il y en a pleins d’autres… J’aime les artistes qui ont des plumes affûtées, de la technique, du flow et du coffre, simplement.

Récemment tu as participé au projet « Ni haines ni violences » de Rap 31 (disponible ici), peux-tu nous parler du projet un peu ?

Rap 31 est un projet dirigé par Reda que je connais bien, c’est un rappeur toulousain avec qui on a eu l’occasion de bosser. Et j’ai participé volontiers à son projet « Ni haines ni violences » qui réunit beaucoup de rappeur toulousains. D’ailleurs big à lui, à Simon (ingé son du projet) & à Julius (beatmaker du projet).

Des projets avec Headquarters ?

On est sur la préparation de l’album avec Liltone… On cherche actuellement des prods pour faire une première sélection et on va rentrer en studio dans les semaines à venir pour faire la première session. On est aussi sur la création de notre boite de prod (réalisation, photographie, enregistrement…) qui portera le même nom : « Headquarters Production ».

Et avec La Confrérie ?

On a enregistré un projet avec les gars l’été dernier qui devrait surement voir le jour dans pas longtemps. On peut suivre notre actu sur le net de toute façon.

Le mot de la fin :

Merci aux gens qui continuent de nous soutenir, merci à Sakor (ingé son de Nomade 2.0), à Zekid et Fly, à Playmate, Liltone et tout mes soûlards ! Merci à toi aussi et Le Bon Son pour cette interview. Vive l’apéro ! Paix.

00-jex2-nomade_2-0-web-fr-2014-front

Pages Facebook : JESX2 / Headquarters

NOMADE 2.0 disponible gratuitement depuis le 19 juin. >>Télécharger / >>Écouter sur Youtube

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son.

 

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *