10 Bons Sons albanais en 2020

Ces dernières années, les albanais ont investi la scène européenne, avec des feats comme « Colpo Grosso » fin 2019, ou encore « Bando Diaries » (« agendas de bendos ») cette année, un son drill international impliquant un australien et sur lequel figurait Kekra. Juste avant la pandémie, notre Fianso national est même allé tourner un clip très énervé au Kosovo, le plus jeune pays d’Europe, où la langue, comme la culture, est albanaise. Notre première sélection « schqip » nous fait faire un tour d’Europe, normal vu l’importante diaspora implantée en Europe de l’Ouest, dont le départ avait été causé car la crise financière et les émeutes qui ont secoué le pays en 1997, ainsi que la guerre du Kosovo en 1999, qui déplaça près d’un million de réfugiés hors de la région.

Une playlist à retrouver aussi sur Spotify.
Texte : Vincent Jaouen

Vinz – Freestyle

Impossible pour notre première ne pas évoquer Ervin Selita, alias Vinz, revenu en 2020 compter une rétrospective de sa vie, sur un clip sobre cette fois-ci. Pas encore d’album de sorti, mais Vinz est bel et bien incontournable depuis 2016 et son monstrueux « My Schqipez » (Mes Albanais), et « Per Shokun i Veshi Dorezat » (Tuer pour un ami) en 2018 avec son meilleur acolyte, Stealth, honorant la diaspora londonienne dans de remarquables clips. Il forme avec lui le groupe Hellbanianz, du même nom que le groupe mafieux londonien, le bas de la pyramide de la mafia albanaise, qui ont récemment choqué en affichant énormes gamos et kichtas longue comme la jambe sur Instagram. Un style différent des grossistes albanais, plus discrets mais célèbres Outre-manche pour avoir court-circuité les réseaux d’approvisionnement en cocaïne, cassé les prix et inondé l’île depuis maintenant vingt ans. A Londres, on est plus rapidement livré en coke qu’en pizza, parait-il…

Lil Koli – Dinger

Le rappeur londonien d’origine albanaise est venu nous régaler, en tuant l’instru de « Dinger », servie par KP Beatz, en posant après son invité, Ledzi. Deux couplets ponctués du magnifique refrain du talentueux IJ, rappeur et chanteur anglais, qu’on avait remarqué en 2019 avec « Ammunition ». Actif depuis 2013, avec des débuts parfois inécoutables avouons-le, Lil Koli monte en qualité ces dernières années, avec « Cash Money » en 2016 et surtout le très bon « Bossman » avec le plus célèbre des rappeurs albanais en Europe, Noizy, en 2018. Sokol Daku, alias Lil Koli, âgé de 31 ans, a aussi collaboré avec des Albanais comme Varrosi et Cilieta.

Buta – Testom

« Te lutna Testom », ou « Viens me tester, STP », répète Buta en refrain. Mais mieux vaut ne pas essayer de chercher Buta, même si son blaze signifie « doux ». « Tu peux mourir pour un tweet », avertit Betim Januzaj, 25 ans, né à Ferizaj au Kosovo. En fait, Buta, qui rappe depuis 2012 mais s’est fait connaître en 2017, s’adresse à Mossi, un autre albanais avec qui un clash a débuté l’été dernier. Ce ne serait pas forcément intéressant si ça ne permettait pas de mentionner cet horrible mais néanmoins remarquable son de forain, by Mossi himself : « Seriozishit ». Pas vraiment « sérieux » pour Buta, qui a taillé le rappeur belgo-albanais lors de son passage chez Gjoni Black, l’émission rap la plus regardée des Balkans, en raison des armes et billets factices qu’il exhibe dans le clip. On a failli mettre « Drip » dans cette sélection, que Buta a signé cette année avec Singi.

Stresi – Archimede

Pensées nocturnes, histoires de trahison et de peine de prison purgée pour un ami… Stresi est revenu cette année avec « Archimede », un sombre titre qui porte son prénom. Arkimed Lushaj, originaire de Tropoja dans le nord de l’Albanie, a passé son enfance à Tirana la capitale, avant d’émigrer en Belgique avec sa famille, jusqu’en 2007. L’année suivante, sa carrière débutait. Suite à sa participation aux émeutes provoquées par le meurtre d’un jeune homme par la police albanaise début décembre 2020, le fondateur du label Bad Boys For Life, diplômé d’études supérieures de psychologie, et qui se montre très critique envers la police et la corruption, a dû quitter l’Albanie. Il se serait rendu au Kosovo en se cachant dans un corbillard…

Mc Kresha feat Singi – KG

Une très belle production sur lesquels Kc Kresha et Singi nous content une histoire de kilogrammes et de prison, malheureusement pas originale dans un pays leader dans la production d’herbe ces dernières années. « Les kilos tombent, les kilos contre la pauvreté, les kilos font que ton ami appelle les flics, les kilos font que tes ennemis transforment tes dents en prothèses… » Un refrain lassant comme le cycle infini de la bicrave. MC Kresha et Singi, respectivement actifs depuis 2010 et 2007, font partie de la première scène albanaise. Mc Kresha a sorti une bonne compilation avec plusieurs artistes l’année dernière, United States of Albania, qui contient notamment le titre « Semafori », avec Lyrical Son.

Noizy feat Gzuz  – All Dem talk

Méchant méchant. Voilà un featuring de titans. Noizy, la star albanaise également champion de street fight à Londres, a invité un allemand tatoué très énervé, Gzuz, pour produire de la musique ténébreuse. Heureusement que l’Anglais Dutchavelli apporte un peu de flow à ce son de barbare. Après « Pak Më Ndryshe » en 2015, Noizy a sorti cette année son second album « Epoka », qui contient de bons titres comme « We want something », un raggaeton en feat avec Varrosi et « OTR Mafia », en référence au clan londonien rival des Hellbanians, « On Top of The Rest ».

Stealth – Non Stop

Dans cette chanson, Fatjon Dibra alias Stealth (« furtif » en anglais) parle de moments coquins d’une façon pas très féministe. Cette année, le second membre de Hellbanianz a également sorti « Adrenalina », en feat avec l’Anglais Baseman. On conseille également d’aller écouter « Gango », sorti en 2018 en feat avec Vinz et Cozman.

5kinny – Pa Limit

Dans « Pa Limit » (« Sans limite ») le jeune rappeur de Pristina, la capitale du Kosovo, veut juste profiter de la vie sans entrave. On l’avait repéré en 2019 avec son clip dans la neige, « Chase ». Il a encore sorti un nouveau titre en cette fin d’année 2020, « Allo Pronto » et s’est remarqué lors de son passage chez Gjoni Black (à partir de 16 : 00).

Don Xhoni – Kokaina

Le visionnage du clip n’est pas forcément recommandé… Xhonatan Isufi est actif depuis 2018 mais surtout depuis cette année, durant laquelle il a sorti six singles, dont le dernier, « Kokaina », se démarque des autres titres, qui sonnent plus commerciaux.

Finem – S’je Mo

Un peu de douceur dans ce monde de brutes. Dans « S’je Mo », (tu n’es plus là), Finem compte une peine de cœur, comme si sa promise avait disparu à 10 000 lieues. Âgé de seulement 22 ans, Finem est déjà un chanteur albanais célèbre depuis « Benzi ». On aussi recommande d’aller écouter « Per Veti » qu’il a signé avec Stresi et Solo, un autre rappeur qui a bien failli figurer dans cette sélection albanaise 2020, avec « Hajvana ».

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre Le Bon Son sur Facebook, Twitter et Instagram.

Partagez:
  •  
  •  
  •  

la rédac'

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *