Bob Da Rage Sense présente « As aventuras de Robbie Wan Kenobi »

Artiste important de la scène rap portugaise et angolaise, Bob Da Rage Sense a sorti le 4 mai 2020 un album au nom évocateur : As aventuras de Robbie Wan Kenobi (la date n’a évidemment pas été choisie au hasard puisque celle-ci correspond au « Star Wars Day »). Sixième album d’une carrière commencée au début des années 2000, Bob Da Rage Sense fait partie de ces rappeurs portugais qui sont médiatiquement en retrait par rapport à la nouvelle génération, mais qui ont continué à travailler en restant dans l’underground. Souhaitant aujourd’hui aborder un nouveau cycle, il a choisi le patronyme « Robbie Wan Kenobi » pour défendre ce projet à la thématique surprenante.

Avant ce 4 mai, le dernier projet de Bob Da Rage Sense datait de 2014. Ce sont donc six années durant lesquelles le rappeur n’avait pas sorti de projet concret. C’est la raison pour laquelle le choix de réaliser un album autour de l’univers Star Wars peut apparaître comme surprenant. On imagine mal une telle chose se produire dans le rap français. De fait, si les auditeurs français ont l’habitude d’entendre des références à l’univers de Georges Lucas disséminées ici et  là (comme en témoigne l’article de Sens Critique), il semble que personne n’y ait consacré un titre complet depuis 1997 et « L’empire du côté obscur » d’IAM. Pourtant, Star Wars aborde de près ou de loin de nombreux problèmes sociaux, politiques et éthiques qui font écho à ceux que nous rencontrons dans nos sociétés occidentales. C’est ainsi que Robbie Wan Kenobi utilise l’univers de la guerre des étoiles, mais évite l’écueil de la caricature grossière et du name-dropping sans réel intérêt dont les rappeurs français sont spécialistes (« Maître Yoda » de Booba ou « Skywalker » de S.Pri Noir par exemple).

Les références à Star Wars sont utilisées en tant que métaphores afin d’exprimer des analogies avec le réel. Par exemple, les titres «O Equilíbrio da Força » [l’équilibre de la force] et « Dark Side » abordent le thème de l’évolution de l’industrie musicale. Le thème est classique, mais le traitement qui en est fait ici en renouvelle l’intérêt : en comparant l’ego de l’artiste, qui amène celui-ci à produire pour le succès plutôt que librement, à l’ego du Jedi qui l’amène à s’éloigner du Bien, l’artiste portugais exprime de manière détournée une idée centrale de la Saga tout en l’intégrant dans un fait réel. La critique sociale, qui est présente depuis le commencement dans les textes de Bob Da Rage Sense, trouve de manière subtile un point d’accroche qui permet de la déployer tout un nouvel univers.

En s’inscrivant en porte-à-faux de la scène portugaise actuelle, qui rencontre par ailleurs un succès croissant à l’international et de plus en plus en-dehors des pays lusophones, l’artiste qui habite maintenant à Londres se condamne à rester dans la niche des rappeurs undergrounds portugais. Toutefois, ce choix est assumé et cela se ressent au fil des titres. Bien que cet album marque le commencement d’un nouveau cycle, sa position est clairement déterminée, comme le montre un titre comme « À Moda Antiga » [la mode à l’ancienne], dans lequel il déclare vouloir inscrire sa musique dans l’intemporel plutôt que dans les mouvements et les modes actuelles. Les textes sont résolument introspectifs ou revendicatifs, et on ressent au travers d’eux le poids de l’expérience et du vécu. La maturité qui se dégage de ce projet est intéressante car elle tranche avec le thème qui aurait pu rapidement tourner au ridicule.

Cette maturité est également présente dans les choix musicaux qui ont été faits. Entièrement produit par SP Deville qui est un artiste complet, rappeur et producteur, et  qui n’en est pas à son coup d’essai, l’album a une ambiance particulière. Conséquence évidente du thème « Star Wars », SP Deville parvient à créer une atmosphère particulière qui accompagne adéquatement les lyrics de Robbie Wan. On oscille entre sonorités électroniques qui ont un côté futuriste et sonorités smooth jazz  qui sont la marque de Bob Da Rage Sens. Ces albums antérieurs sont marqués par une grande diversité de ce point de vue, avec des choix musicaux toujours à-propos. En étant limité à neuf titres, l’album est court (34 minutes) par rapport aux standards français actuels mais cela témoigne de cette volonté d’amorcer quelque chose de nouveau sous la forme d’un projet test.

En forgeant son identité au moyen d’une écriture riche de sens, l’artiste et cet album semblent peu accessible au premier abord pour les auditeurs non-lusophone. Pourtant, sans parler portugais, on y trouvera un flow agréable à l’oreille et une musique plaisante. De plus, inutile d’être un fanatique de Star Wars pour apprécier ce projet : cela est secondaire. Avec As aventuras de Robbie Wan Kenobi, Bob Da Rage Sense réalise un projet abouti qui convaincra ses auditeurs de la première heure et qui pourrait convertir ceux qui cherchent de nouveaux lyricistes à écouter.

L’album est disponible en écoute complète sur Youtube

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *