10 Bons Sons allemands en 2018

Cette année encore, l’évidence aurait été de re-mettre Bushido en avant tellement l’album Mythos est un retour aux sources marquant, captivant de qualité et d’engagement envers son art. Mais, une fois n’est pas coutume, nous nous efforçons toujours de vous faire découvrir des MCs installés ou non, représentant les différentes scènes en Allemagne, bien que Berlin écrase la compétition à plusieurs niveaux. Dans cette sélection, il sera question de style vestimentaire, d’hérédité et de politique. Oui, vous avez bien lu “style vestimentaire” dans le rap allemand !

1 – Sugar MMFK – Trikot von Paris

Si la France s’est convertie en 2017 au concept germanique “claquettes-chaussettes”, symbolisé par le hit de Alrima ; la mode du survêtement du PSG a, elle, envahi frénétiquement les quartiers des grandes villes allemandes comme en témoignent désormais de nombreux clips de rap sur Youtube. A tel point que Sugar MMFK, l’un des rappeurs les plus en vue de l’année 2018 Outre-Rhin, lui a écrit un hymne très efficace sur un beat rond de Penacho. Ses intonations et son timbre de voix presque francophones (certains entendent Maitre Gims) en font un personnage vraiment à part sur la scène rap germanique. Ce single marquant un tournant dans sa carrière (+4M de vues en un an), il a dès lors profité de ce succès naissant pour enchainer avec un nouvel EP 7 titres inédits en Octobre. Le leader du label Bantu Nation rafraîchit la scène rap de Bonn, et on devrait beaucoup entendre parler de lui à l’avenir.

2 – Saftboys – Sandalen & Socken

Le son parfait pour refermer le sujet « claquettes-chaussettes » ! Le groupe Saftboys, originaire de Berlin Ouest, a dévoilé un EP 9 titres, très jazzy, intitulé SFB, sur lequel figure notamment le son “Sandalen & Socken”. Mais ne vous y fiez pas: l’accoutrement n’est pas l’unique tenue de ces rimeurs, qui, équipés de peinture, d’herbe et de bières, arpentent les rues et les dessinent aussi bien physiquement qu’en chanson. L’équipe évolue tellement dans l’underground qu’il apparaît difficile à Internet de fournir des infos supplémentaires. Egal, le principal est que le son tape !

3 – MXM & Pavel – Kenne deinen Kiez

Le duo MXM (MC) & Pavel (beatmaker), basé à Berlin, a remis le couvert trois ans après une Panzertape saluée par la scène underground. A l’aise sur les atmosphères chill et résolument boom-bap de son compère, MXM s’épanouit en visitant les différents quartiers comme bon lui semble, repoussant toute forme de gentrification hors de sa ville. Si ce phénomène est préoccupant pour les Berlinois, MXM l’aborde avec décontraction en narrant des ambiances hétéroclites et des rencontres multiples qui permettent de garder un œil sur le monde qui nous entoure. Extrait de leur nouvel album Vierviertel der Takt, qui contient plusieurs pépites et clips qui méritent le clic !

4 – Gzuz – Was hast du gedacht ?

Actif depuis plus d’une décennie, on a l’impression que Gzuz fait figure de nouvel arrivant dans le rap allemand ! Et pour cause : après un passage par la case prison, il s’est retrouvé en quelques années dans les charts des plus gros vendeurs du pays ! Signé sur le label phare du gangsta rap en Allemagne (situé à Hambourg) 187 Strassenbande, celui dont l’acronyme correspond à “Ghetto Zeug UnZensiert” a pondu un hit au retentissement mondial comme le prouvent les innombrables commentaires sous cette vidéo. 2018 est l’année de son deuxième album solo, Wolke 7, treize titres trap qui cognent, profondément noirs, où la vulgarité des propos résonne comme un exutoire salvateur. Le clip de “Was hast du gedacht ?” rassemble les images les plus trash imaginables pour un rendu choc, à l’image du rappeur et de son univers.

5 – Curse – Wer weiß, wie viel Zeit uns noch bleibt

Sur une boucle très classique de Hitnapperz, Curse répond à cette sempiternelle question existentielle : “Combien de temps nous reste-il à vivre ?” Habitué à ses sonorités hip-hop de la première heure, le MC vétéran (41 ans) originaire de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a sorti son huitième album joliment intitulé Die Farbe von Wasser. Personnage à part, loin du game habituel, Curse s’est construit une carrière sur des propos sensés, philosophiques, souvent en recherche de sonorités groovy ou de breakbeats lancinants. Sur ces quatorze nouveaux titres, il laisse place à un soupçon d’introspection dans un océan de réflexion(s) intéressante(s). A écouter à tête reposée.

6 – Estikay – Day Ones

Découverte coup de coeur ! Né à Hambourg, puis repéré avant d’être signé sur le label Goldzweig de Sido, c’est en 2017 qu’il éclate au grand jour avec Auf entspannt, un album très bien produit, dont la couleur respire la nouveauté. Un rap frais pourvu de bonnes intentions, empreint de chill et d’humour, la marque de fabrique d’Estikay le démarque assez facilement de la tendance trap trash, gangsta ou énervée. En 2018, il n’a sorti “que” trois nouveaux sons, dont le très bon Day Ones au clip coloré, qui nous embarque pour 2’40 de pure ride ensoleillée.

7 – Eko Fresh – Aber

A la fois candide et engagé, Eko Fresh, MC de Cologne, montre une belle détermination sur le titre “Aber” à faire de son rap un message, lui que l’on associe parfois à un rappeur entertainer. Il a décidé de s’attaquer frontalement à plusieurs sujets de société, et notamment la polémique née autour du lynchage médiatique sur Mezut Özil, footballer allemand d’origine turque violemment pris à partie jusqu’au sommet de l’Etat après une Coupe du Monde ratée. Fils d’immigrés turcs ayant grandi en Allemagne, la légitimité toute trouvée d’Eko l’aide à aborder des thématiques qui lui sont chères (comme l’immigration et tout ce qui en découle) et qui fracturent le pays depuis de nombreuses années. Il se positionne ici en arbitre entre un Allemand natif, et un Allemand ayant des origines turcs, mettant de côté toute provocation ou idée parasite qui viendrait rendre son message illisible. La vidéo, rappée en en allemand et judicieusement sous-titrée en langue turque, est signée Can Özev. Nous devons l’instru à Samy Deluxe.

8 – Hiob – Nettelbeckplatz-Blues (Abgesänge)

Humeur chantante, inspirée de cette petite place du quartier de Moabit, le blues de Nettelbeckplatz conté par Hiob est une douceur pour l’oreille. “Abgesänge” est né en 2018 et constitue le neuvième album du Berlinois signé sur le label indépendant Spoken View. Il nous sert les ambiances parfaites pour se plonger dans le Berlin agréable, estival, baigné de lumière et de verdure, revigorant de farniente. Quinze pistes dont treize solo pour se laisser entraîner dans un rap à l’ancienne bien fait.

9 – Sido, Kool Savas & Haftbefehl – 4 Uhr Nachts  

Le retour du meilleur duo de 2017 + le retour au micro de Hafbefehl = une double bonne nouvelle à fêter ! Sorti pour annoncer un énième best of de Sido, ce titre est une réussite de par l’engouement qu’il a suscité à sa sortie et de par la prestation de chacun. Si KKS et le Maske sont très actifs sans discontinuer ces dernières années, on ne peut que se réjouir de la réapparition musicale d’Haftbefehl, qui ne donnait plus de nouvelles depuis maintenant plus de deux ans. Un bon prétexte pour parler de lui, inciter à jeter une esgourde à sa discographie et relayer cette virée nocturne festive où l’on retrouve trois old timers virevoltants, évidemment sur une bastos de DJ Desue.

10 – Samra – Rohdiamant

Insatiable dénicheur de talents, en plus d’être un rappeur et entrepreneur hors-pair, Anis Ferchichi, plus connu sous le nom de Bushido, a mis la main sur MC Samra, jeune MC Berlinois en devenir. Au travers de plusieurs titres, on a pu mesurer le potentiel et la direction artistique de son protégé, élu “Best New Comer 2018” par le très sérieux hiphop.de en ce début d’année 2019. Ce “diamant brut” s’inscrit totalement dans la lignée de son prédecesseur, rappant notamment sur des beats signés Buhsido himself. A découvrir également “Cataleya” et “Roadrunner”.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *