Quelques nouveaux noms et quelques têtes qu’on n’avait pas vu depuis longtemps dans la rubrique « 10 Bons Sons », voici le programme de l’édition numéro 75.

Le 11 mai : S.Pri Noir Chico (prod Biggie Jo & Seysey)

Il était temps pour S.Pri Noir de sortir son premier album. Avec deux (gros) EP parus en 2014 et 2015, quelques collaborations remarquées, avec Sneazzy en premier lieu, mais également Nekfeu sur le hit « Ma dope », l’attente était conséquente. Conscient de cet état de fait, il apparaît soucieux de contenter son public sur Masque blanc, avec des productions très travaillées, et un gros travail sur la musicalité le long des 24 morceaux que contient l’album. Si le format un peu long et la grande diversité dans les sonorités font perdre à l’ensemble un peu de cohérence, ce souci de sonner juste donne lieu à de vraies réussites. On pense notamment au morceau “Chico” et ses sonorités salsa, qui a le mérite d’éviter les écueils de nombreux rappeurs qui s’essaient souvent avec maladresse à l’exercice à coups de mauvaises imitations de reggaeton et de références hasardeuses en espagnol. – Olivier

Le 4 mai : Zikxo – Freestyle temps #9 (face B “The setup” d’Obie Trice)

En passant d’un morceau par mois déposé méthodiquement sur YouTube depuis presque un an, à un freestyle clipé toutes les semaines depuis 3-4 mois, le jeune Bondynois Zikxo a définitivement su trouver le chemin de notre radar à claques… Au tout début du mois, le 9ème freestyle de sa série « temps » passait clairement un niveau et finissait ainsi de nous convaincre du potentiel. Zikxo s’y illustre en kickeur de haut vol… bien inspiré. Car dans ses 16, on entend assez nettement (et non sans plaisir) l’influence des grosses pointures des 2000’s. Ici une intonation à la Rhoff, là une punchline à la Booba, mais aussi des placements et un flow qui, à certains moments, rappelleraient une certaine agilité des Sages Po’… Et c’est baigné de cet héritage que sur le « temps 9 », Zikxo réussit à affirmer son style. La puissance de la face B que l’on doit à Dr Dre et Mike Elizondo n’a d’égale que la violence d’un flow assené avec un calme confiant, livrant un texte tranchant et direct, plutôt intéressant. Depuis, les temps 10, 11 et 12 ont vu le jour et méritent aussi un petit détour, même si pour l’instant le « temps 9 » reste au-dessus. On reste à l’affût… – Sarah

Le 9 mai : Mr Kayz – Kyuubi (prod Rim’s)

Poursuivant son bonhomme de chemin à pas feutrés, Mr Kayz n’est plus très loin de sortir de l’ombre. A force de bons morceaux, toujours écrits avec soin, et désormais produits sur mesure, le bouche-à-oreille des auditeurs et des médias devrait le faire éclater au grand jour dans les prochains mois. « Kyuubi », le démon à 9 queues, à ne pas confondre avec « QB », est un putain de bon titre, laissant entrevoir la personnalité forte de Mr Kayz, son timbre de voix charismatique duquel découle son phrasé unique. Au fil des quelques sons envoyés chaque mercredi depuis le 18 avril, il a les crocs, se montrant à la fois ambitieux, lucide et clairvoyant. Pas d’egotrip bateau, il rime sur les sonorités et propose des images évocatrices : « Tous les mettre d’accord, c’est qu’un petit souci / J’sais qu’on me comprend pas tout de suite / Faut le vivre pour le croire comme un contrôle abusif / T’inquiète renoi j’sais bien qu’on prendra du biff / J’vais les mettre à genoux comme Thuram en 98 ! » Mention pour le clip tourné dans le 20ème arrondissement, avec un jeu de couleur étrange et un style marquant. Vivement le nouveau projet. – Antoine

Le 8 mai : Seyté Milonga (prod Seyté)

Au sein de La Smala, Seyté a toujours tenu à cultiver son jardin secret et son amour pour les boucles boom bap qui tapent à 90 BPM, par le biais de projets en parallèle. En comparaison avec Premier jet paru en 2012, La vie est belle dévoile un rap plus maîtrisé, une meilleure qualité d’enregistrement, mais surtout une couleur mélancolique prégnante, véritable fil rouge du projet. Cette teinte est également très liée aux nombreuses boucles de guitare qui viennent souligner ses origines espagnoles, comme sur le morceau « Milonga », clippé à Madrid par Tarmack Film, qu’il n’est plus nécessaire de présenter ici. – Olivier

Le 24 mai : Demi-Portion – Retour aux sources (prod NeirDa OnAir Connexion)

Son nouvel album Super Héros sorti le 18 mai est l’occasion de retrouver le rappeur sétois dans les 10 Bons Sons. Avec son « Retour aux sources », Demi-Portion rappe sur l’ambiance que l’on trouvait dans ses premiers morceaux et qui ont fait son succès. L’instrumentale de NeirDa OnAir Connexion est une réussite de par sa simplicité, et le clip en plan séquence est une petite touche appréciable pour imager un titre qui a le mérite de mettre en valeur un album qui mérite l’écoute. – Costa

Le 29 mai : Lucio Bukowski x Mani Deïz feat. Ol Zico – Monde libre (prod Mani Deïz)

De tous les titres de l’album Chansons de Lucio Bukowski et Mani Deïz, « Monde libre » est celui qui apparaît comme le plus classique dans la forme et dans le fond : une douce mélodie qui cache un texte brut et un refrain chanté (par un Ol Zico qui commence vraiment à maîtriser le sujet). Mais il est bon en cette « sale période » de revenir aux fondamentaux, et certains comme moi apprécient d’entendre la pertinence de Lucio sur ces thèmes socio-politiques. Alors, quand Mani Deïz, de plus en plus à l’aise à la plume et derrière le micro, y met sa touche personnelle, on ne peut qu’être enchanté. Une incitation à niquer le bouton « repeat ». – Costa

Le 10 mai : Lautrec – C’est l’histoire d’un mec (prod Guts)

Avec son timbre éraillé et ses joyeuses expressions de « prolo », Lautrec partage toujours un petit quelque chose de poétique et de charmant dans ses vers. Sur Loin du coeur, un joli EP 8 titres sorti ce mois-ci, le Parisien renoue avec un rap plus affirmé que sur son dernier projet Hapax (qui sonnait plus « hybride ») sans perdre la musicalité de son flow, les jeux dans les placements et les petits manèges rythmiques qui font tout le charme de ses couplets. En reprenant la phrase du célèbre sketch de Coluche comme titre et fil rouge pour son – bon – morceau d’introduction, Lautrec offre un son bien ficelé et surtout bien rappé, qui, sans raconter l’histoire de qui que ce soit, retient habilement notre attention pendant plus de 2 minutes. – Sarah

Loin du coeur by Lautrec

Le 15 mai : Fresh Out Da Box – Sauce tomate (prod Boudj)

« On s’arme de patience pour avoir la paix. » O’sabio a les mots justes, une fois n’est pas coutume. Accompagné de ses acolytes Abd et Kro, le FODB décharge un egotrip sec en forme de rafale sortie directement d’un bon vieux « Menace to society ». Efficace car bien rythmé et en accord avec la belle boucle de Boudj, c’est aussi l’occasion de parler du trio pour la première fois dans nos colonnes. Charbonneurs de l’ombre, habitués aux veillées tardives chez I.N.C.H, les trois rimeurs originaires du 9.1 ont fondé le Fresh Out Da Box il y a déjà 6 ans. Après moults apparitions et sons distillés sur le Net, ils terminent actuellement leur premier album… entièrement produit par INCH. Patientons dans la salle d’attente. – Antoine

Le 22 mai : Skalpel – Pasión (prod Many the Dog)

Figure incontournable du rap militant hexagonal, Skalpel  vient tout juste de sortir un nouvel album solo, quasiment vingt après la parution de son premier maxi avec la K-Bine. Fer de lance du groupe Première Ligne et membre du label indépendant BBoyKonsian, le rappeur parisien nous livre un projet de 16 titres au fort accent latino, rappelant ainsi ses origines uruguayennes. Nous avons choisi de mettre en lumière le titre “Pasión”, produit  par Many The Dog, beatmaker avec lequel il a déjà travaillé à maintes reprises par le passé. Dans ce morceau Skalpel nous  fait part de son engagement au quotidien qu’il considère comme un véritable moteur, faisant ainsi parfaitement écho au titre de son opus Palante, siempre palante (Vers l’avant, toujours vers l’avant) disponible en physique et en digital. – Jordi

Le 29 mai : SOGP feat. Freez – Vitesse de croisière (prod Just Music Beats)

Il aura fallu attendre la toute fin du mois de mai pour avoir accès au nouveau projet de la formation SOGP. Un peu moins d’un an après l’excellent Stand de tir, le duo composé des rappeurs Ockney et Gérard Piquey (Dr Kimble) revient confirmer tout le bien que l’on pensait déjà de lui. Sur Fusion ultime, les deux compères laissent apparaître une complicité et une complémentarité rarement égalées ces dernières années dans le rap français.  Côté productions, force est de constater  que SOGP a pris l’habitude de bien s’entourer. En effet, Spezial Beats, Chilea’s, Mayer Hits Alive et les incontournables marseillais de Just Music Beats viennent apporter une couleur homogène et une direction musicale cohérente à Fusion ultime. Freez,  à deux reprises, ainsi que Rimcash, sont les deux MC’s invités en featuring sur cet album d’une grande qualité. Et ils ont bien répondu présents. En espérant que tout ce beau monde ne s’arrêtera pas en si bon chemin. – Jordi

Fusion ultime by SOGP