Le mois de mars était pour beaucoup l’occasion de marquer un temps d’arrêt outre-Atlantique. Excepté la nuit du 29, qui aura vu les sorties de bon nombre de projets très attendus par le grand public (The Weeknd, Cardi B, Rich Homie Quan entre autres), c’était un mois plutôt pauvre en termes de sorties et il a fallu creuser pour trouver quelque chose à se mettre sous la dent.

Conway – Eight birds (Prod. Vdon)

Pas de repos pour l’un des fers de lance de la structure Griselda. Quelques semaines après la sortie de G.O.A.T. (Grimiest of all time), Conway The Machine remet le bleu de chauffe pour nous livrer Blakk Tape, en référence à l’un des titres qui l’avait fait connaître à l’époque de Reject 2. On est toujours dans des ambiances glaciales et obscures digne des plus belles heures du rap New Yorkais, Daringer étant encore le producteur de la plus grande partie des morceaux. Ce n’est pourtant pas lui qui est aux manettes de « Eight Birds », morceau choisi pour illustrer l’album. Le beatmaker d’Harlem VDon avait déjà collaboré avec Conway sur ses excellents projets The Opiate et Lab Work vol.2. La connexion était ainsi évidente, les productions lentes teintées de bizarrerie séant parfaitement au bison de Buffalo. – Xavier

Westside Gunn – Brazy (Prod. Mr Green)

Le frangin de Conway n’était pas en reste en ce mois de mars. Alors qu’il l’annonçait depuis un certain temps, Westside Gunn a sorti Flygod Is Good…All The Time, faisant dans le même temps une infidélité à Daringer, puisque cet EP de six titres est entièrement produit par le beatmaker du New Jersey Mr Green. Abordant principalement la thématique de son succès récent, le sommet de ce court projet est sans doute le dernier morceau, « Brazy », où le Buffalonien brille sur une production quasiment sans batterie au sample venu d’ailleurs, comme il sait si bien le faire. – Xavier

Style P feat. Whisper – My Own

Le meilleur EP sorti dans la nuit du 29 mars ne nous vient pas du Canada mais bien du Queens. Au milieu de la quantité de grosses sorties publiées en cette fin de mois de mars, le tiers de The Lox a décidé que c’était le moment idéal pour lâcher un EP surprise de cinq titres, intitulé Nickel Bag – EP, quelques semaines après le quatre titres The Story of Ghost sorti en décembre. Et d’un ensemble relativement homogène, nous avons choisi d’extraire « My Own », où le MC de 43 ans est accompagné de Whisper, pour un morceau dans le plus pur classicisme newyorkais des dernières années. – Xavier

Don Q – True or not (Prod. Honorable C.N.O.T.E.)

Cela faisait un certain temps qu’un projet solo de Don Q n’avait pas vu le jour. Mais s’il contient quelques morceaux intéressants, Don Talk ne se montre malheureusement pas à la hauteur de ses prédécesseurs, notamment son excellent cadet Corner Stories. Produit par le toujours impeccable Honorable C.N.O.T.E., notamment connu pour ses glorieuses collaborations avec Meek Mill, « True or not » est l’un des morceaux qui s’en sortent le mieux parmi les huit proposés. Sur une production énergique, le MC du Bronx, envoie des piques aux auditeurs se demandant sempiternellement si ce que racontent les rappeurs est toujours vrai. – Xavier

King Louie – Ice Box

Très actif ces derniers temps, King Louie a sorti un certain nombre d’inédits hors projets au cours de ces dernières semaines, tout en travaillant sur sa prochaine livraison, March Madness II qui devrait voir le jour très prochainement. Un projet sur lequel on pourrait tout à fait retrouver ce “Ice Box”, banger teinté de mélancolie avec les quelques notes de piano présentes dans cette excellente production, et avec la bonne dose d’autotune qui s’allie parfaitement au reste, et où le MC de Chiraq aborde principalement son besoin maladif de posséder de l’argent. – Xavier

Denmark Vessey – Trustfall (Prod. Earl Sweatshirt)

Le rappeur originaire de Detroit, se prépare à sortir un nouvel album intitulé Sun Go Nova, un LP séparé en deux parties bien distinctes : un EP produit entièrement par Earl Sweatshirt et Knxwledge et une beat tape produite en intégralité par celui que l’on nomme Denmark Vessey.
“Trustfall” est le premier extrait vidéo du projet qui, pour ceux qui ne le connaissaient pas, introduit assez efficacement l’univers du rappeur : ambiance obscure, synthés très dark ambiant, flow haché et nonchalant. Sun Go Nova paraîtra le 20 avril chez la filière de Sony, Mellow Music Group (Apollo Brown, L’Orange ou encore Oddisee). – Clément

IDK – Lil Arrogant feat. Joey Badass & Russ (Prod. Bigg Kid & Lo-Fi)

La dernière fois qu’on avait entendu parler de lui c’était en octobre pour son premier album, intitulé IWasVeryBad. Depuis, pas grand chose, grande discrétion pour le jeune rappeur IDK, aussi nommé Jay IDK. Originaire de Londres et ayant grandi dans le Maryland (coucou Marlo Stanfield), IDK est actif depuis 2014 et a sorti trois mixtapes et un album, qui plus est chez Adult Swim s’il vous plait. Pour ce nouveau single (qui serait en peut être un extrait d’un cinquième projet), IDK a fait appel à deux mastodontes de la scène US : le new yorkais Joey Bada$$ et le l’italo-américain d’Atlanta aux millions de vues Russ. Résultat : une ambiance assez vintage et de l’égotrip 100% pur jus. “Trump suporters’ daughter love me, so i still think that we won, She on her knees for that black thing no Kaepernick, i copped a nick”. – Clément

Tyler, The Creator – OKRA

Prenez quelques notes de piano, jouez une basse dont la saturation aurait de quoi faire pâlir les “trapuleux” d’Atlanta, rajoutez une voix caverneuse et un égotrip crapuleux, vous obtenez le dernier morceau de Tyler le créateur. Première release solitaire depuis la sortie de son dernier album en date Flower Boy et sur une prod’ by Tyler himself, OKRA est un banger puissant et fait office de rappel : Tyler est un de rappeurs les plus talentueux de sa génération, tout simplement. – Clément

Chris Orrick – Design Flaw (Prod. L’Orange)

On pourrait aisément faire un rapprochement entre la musique de Chris Orrick et celle de Jon Wayne. Les deux lurons passent des albums entiers à récurer des thèmes qui leurs sont récurrents : la boisson, la drogue ou encore la dépression. Au delà des rimes acérées et de ces sujets assez délicats (le vice en général), il y a l’atmosphère, les instrus si vous préférez. Tout comme Jon, Chris a fort penchant pour le bon groove, le bon sample. Blues des 60’s, soul et funk des 70’s, nappes légères des 80’s , le rappeur du Michigan a du goût et il le fait savoir. “Design Flaw” est le deuxième single de son prochain album Portraits, son troisième album pour Mello Music Group. Ici, Christ Orrick nous invite à revenir dans cet endroit sombre, avec une version en muppet de lui même, qui passe sa nuit à boire, à se droguer et à jouer avec une autre femme. C’est à la fois amusant et terrifiant, parfait pour un artiste qui marche toujours entre l’humour (parfois) ridicule et le cri de détresse. – Clément

Blu & Nottz – Yesterday feat. Sene & Elisa Meri (Prod. Nottz)

Voici une réédition intéressante. Le rappeur et producteur Blu avait déjà collaboré avec le beatmaker Nottz sur deux projets : Gods In The Spirit et Titans In The Flesh sortis respectivement en 2013 et 2016. Toujours orchestré par Coalmine Records, les deux livraisons fusionnent donc pour ne donner qu’un seul, tout bonnement intitulé Gods in the Spirit, Titans in the Flesh. En plus d’une restructuration de la tracklist pour mieux correspondre au récit de Blu et de quelques morceaux inédits, le projet a été remixé et remasterisé, le tout avec de nouvelles illustrations de Dan Lish (je vous conseille de jeter un coup d’oeil à son travail, vous allez sûrement reconnaître quelques dessins…). Un objet disponible en CD, K7 et vinyle. Et pour ceux qui se sentent parfaitement à l’aise dans cette aire du digital, le projet est également disponible, avec quelques inédits en moins. Mention spéciale pour le morceau “Yesterday” avec son sample des Beatles, la délicieuse voix d’Elisa Meri et le couplet plutôt efficace de Brian “Sene” Marc. – Clément