L’été se conclut tranquillement et déjà on a la tête à la rentrée et à son déluge de sorties musicales. Oui parce que figurez-vous qu’on a vu mieux en terme de nouveautés US sur le mois d’août. A croire que de l’autre côté de l’Atlantique, c’était le mois où il fallait rester concentré sur le combat Mayweather vs McGregor ou sur le trade NBA Irving / Thomas. Tu parles.

A$ap Mob – Perry Aye Feat. A$ap Rocky, A$ap Nast, Playboi Carti & Jaden Smith (Prod. by Pyroman & Djo Watt)

Sacré bordel que ce deuxième opus des Cozy Tapes du collectif A$ap Mob. On compte une tripotée de featurings comme Big Sean, Playboi Carti, Pro Era, Quavo, Lil Uzi Vert, Lil Yachty, Chief Keef, Gucci Mane, Schoolboy Q, Frank Ocean, Smooky Margielaa, Flatbush Zombies ou encore Jaden Smith. Et au niveau des productions, ça ne rigole pas non plus, ça régale : Michael Uzowuru (Earl Sweatshirt, Vince Staples…), Dun Deal (Migos, Young Thug) ou encore un certain RZA. Enfin bref, une belle orgie des mecs de New-York, 17 morceaux, avec du bon et du mauvais… c’est assez hétérogène. Mention spéciale pour le titre « Perry Aye » et son atmosphère de croque-mitaine de luxe. Clément

Wu Tang Clan – People Say feat. Redman (Prod. by Mathematics)

Ce genre de nouvelles qui fait un bien fou. Sans prévenir, le sorcier RZA a mis en ligne un titre qui nous rappelle une belle époque. Sur une prod soul (et un sample des Diplomats) de la paire RZA et Mathematics, on retrouve les membres Method Man, Inspectah Deck, Raekwon, Masta Killa et un featuring de luxe : l’infatigable Redman. On se croirait revenu en 2000… Un extrait qui, apparemment, annoncerait le prochain album, Wu-Tang Clan : The Saga Continues, pour le mois d’octobre… To be continued donc. Clément.

Danny Watts – Young & Reckless feat. Aye Mitch! (Prod. by Jonwayne)

On ne sait pas grande chose sur cette nouvelle pépite du label Authors Recording Compagny. Jusqu’ici le label californien n’abritait que son créateur, Jonwayne. Puis le 26 août, on a pu écouter un morceau d’un supposé rookie en provenance de Houston : Danny Watts.
« Young & Reckless » est un extrait de son prochain opus entièrement produit par Jonwayne, à venir le 22 septembre prochain. Sur une instrumentale particulièrement lo-fi du barbu Jonathan Wayne, Danny Watts et sa voix « oddfuturesque » nous raconte ses expériences, sa vision de la vie voire même sa vacuité. « […] Young and reckless, we don’t follow directions / we just ignore the message, then fall back on aggression […] » – Clément


Anti-Lilly & Phoniks – Grow (Prod. by Phoniks)

On reste dans le Texas, toujours à Houston avec le rappeur Anti-Lilly. Trois années après leur dernière collaboration pour le très bon projet Stories From The Brass Section, Anti-Lilly et l’excellent beatmaker Phoniks se réunissent à nouveau pour un nouvel opus : It’s nice outside. On pourrait d’ailleurs croire, avec ce titre assez candide, que l’album se veut cynique et sarcastique, mais non, Anti-Lilly nous laisse savoir que « C’est agréable, dehors ». Après avoir passé les dernières années dans le noir (en deux mots : dépression et trahison), Anti-Lilly délivre dix sept morceaux aux ambiances définitivement jazzy, à des émotions résolument plus positives et à un optimisme fraîchement renouvelé. Un projet qui, en vue du spleen de la rentrée, est à écouter en long, en large et en travers. – Clément

Apollo Brown & Planet Asia – Avant Garde (Prod. by Apollo Brown)

Comme annoncé dans un de nos précédents 10 Bons Sons US, Apollo Brown est une nouvelle fois de retour et cette fois-ci accompagné de ce bon vieux Planet Asia. Sorti le 25 août et intitulé Anchovies, l’album donne dans le minimalisme et l’expérimental. Produit entièrement par Apollo Brown et co-écrit en totalité avec Planet Asia, le projet revient à la base de toute instrumentale hip-hop : le sample. Pas de drums, pas de kick, pas de snare, pas la moindre trace d’une bonne vieille MPC. Seul le sample et ce qu’il comporte fait office d’instrumentale. Le craquement du vinyle fait office de rythmique, et la puissance du découpage des samples fait le reste. Du jazz, de la soul, du rythmn’n blues, du gospel : Apollo Brown nous offre une véritable symphonie du sample. – Clément

Dave East – Paranoia (feat Jeezy) (Prod. Nonstop Da Hitman)

L’une des dernières signatures en date de Def Jam a signé son premier projet sous ses nouvelles couleurs. Avec Paranoia : A True Story, Dave East pose les bases de son premier véritable album qui devrait arriver sous peu. Et la major aidant, on peut y trouver de nombreux invités prestigieux, à commencer par Jeezy qui se joint au MC du Bronx pour Paranoia, l’introduction du disque. L’inquiétante instrumentale du membre de la 808 Mafia, Nonstop Da Hitman, accompagne parfaitement le rap toujours sous tension de Dave et l’aura vocale du père de la trap music pour un résultat de qualité. – Xavier

G Herbo – 4 minutes of hell pt. 5

G Herbo ne s’arrête jamais. Ce mois-ci encore, le roi sans couronne de la drill (depuis que cette musique n’intéresse plus Chief Keef) a balancé plusieurs extraits de son prochain album Humble Beast. Parmi eux, celui qui a retenu notre attention n’est autre que la cinquième partie de « 4 Minutes of Hell », trois ans après la précédente. Avec sa voix rauque et son sens de la formule glaçant, Lil Herb crache du feu et nous entraîne avec lui dans le chaos le temps de trois couplets sans refrain. – Xavier

Ace Hood – Came with the posse

Cela fait déjà quatre longues années que nous n’avons pas eu droit à un véritable album de Ace Hood. Au lieu de ça, le MC floridien a sorti un nombre incalculable de mixtapes globalement moyennes mais sur lesquelles l’on trouve toujours quelques morceaux intéressants. Trust the process n’échappe pas à la règle. On s’ennuie un peu mais quelques morceaux sortent du lot. C’est le cas de Came with the posse, sorte d’hymne à la loyauté et à l’esprit d’équipe qui brille surtout grâce à son instrumentale très entraînante. On espère cependant que le protégé de DJ Khaled reviendra tantôt avec un projet plus solide. – Xavier

A$AP Ferg – Madman (feat Playboi Carti) (Prod. Honorable C.N.O.T.E.)

Ferg a-t-il enfin son projet de référence ? Avec Still Striving, quatrième opus de la brute du Bronx (qualifiée de mixtape et non d’album), A$AP a fourni le projet que son public attendait. Sans les compromis qui rendaient Always Strive And Prosper inégal et sans la trop grosse homogénéité que l’on pouvait reprocher à Trap Lord. Difficile dans ce cas d’extraire un morceau d’un tel rassemblement de bangers, mais notre choix s’est porté sur « Madman », porté par la très nerveuse production de Honorable C.N.O.T.E. et la prestation sans faille du petit prince de la trap Playboi Carti. – Xavier

Jazz Cartier – Nobody’s watching (Prod. Mike Will Made It)

Qui aurait cru qu’en 2017, Jazz Cartier redonnerait vie au défunt format que l’on avait coutume d’appeler « maxi » ? Certainement pas grand monde. Avec « Nobody’s watching / Make a mess », le MC de Montréal fête son retour en s’associant avec Mike Will Made It qui, une fois de plus, nous surprend avec une production totalement irréelle, prouvant bien que tout ce qu’il touche se transforme en or. Un véritable tube de fin d’été déguisé. – Xavier