Voici l’édition n°60 des 10 Bons Sons francophones, qui vient également boucler 60 mois d’existence du site sur la toile. Cette sélection, cinq ans après, ne se veut toujours pas exhaustive, mais représentative des goûts et des coups de cœur de l’équipe.

Le 16 février : La Chronik – De jour en jour (Prod. Mani Deïz)

Depuis le début de l’année, La Chronik nous prévient : un projet arrive… bientôt. Alors intéressés, on guette. Surtout que, soucieux de ne pas faire trop languir son public, le collectif avait déposé mi-janvier Mon identité, cinq minutes prometteuses de mélancolie pour nous ouvrir l’appétit. Bonne initiative puisque c’est avec une petite faim qu’on a appuyé sur play quand ils ont balancé “De jour en Jour” à peine trois semaines plus tard. Sans Retah cette fois, mais sur une prod impeccable de Mani Deïz, les lillois déversent calmement le spleen sans fioritures dont ils ont le secret et nous emportent sans difficulté. En partageant leurs errances, tantôt mus par l’amour de la musique et les espoirs de succès, tantôt rattrapés par la réalité d’un quotidien aussi gris que le ciel du nord qui les entoure, La Chronik n’a jamais aussi bien porté son nom qu’avec ce son. Tranche de vie dans un décor terne, “De jour en jour” fait écho aux vers d’un autre poète qui racontait ce nord : “Où des diables en pierre décrochent les nuages /avec le fil des jours pour unique voyage”.  – Sarah

Le 19 février : MC Solaar – Sentinel Nord (Prod. Jimmy Jay)

Ce 19 février était décidément une journée phare pour le rap français; outre les clips de’Hartigan, de Freez ou de Caballero & JeanJass, on a eu droit à un improbable inédit du MC Solaar de la belle époque ! C’est son ancien producteur Jimmy Jay qui a divulgué le très bon “Sentinel nord” sur sa chaîne Youtube, nous permettant pour la première fois de citer Claude MC dans notre rubrique des 10 Bons Sons mensuels. Un honneur d’évoquer ici l’auteur du nouveau single des Enfoirés, d’autant plus pour y présenter un inédit qui fleure bon le groove des 90’s et l’authenticité libératrice d’une voix qui a bercé “la France d’en bas” aux prémices du mouvement hip-hop hexagonal. Une vidéo non monétisée et un visuel au goût douteux nous laissent penser – élément à souligner – qu’il ne s’agit même pas d’un buzz comme l’exige presque la consommation actuelle de la musique, mais bien d’un cadeau aux auditeurs. Reste à espérer une sortie de crise aujourd’hui inenvisageable avec Polydor – qui nous prive de ses albums sur les plateformes – et à tacler Le Figaro qui continue, en 2017, de le surnommer “Le rappeur intello”. – Antoine

Le 19 février : Freez – PLS (Prod. V-Don)

Annoncé depuis longtemps via les réseaux sociaux, on n’attendait presque plus ce track. Sans en dire trop, Freez postait les trois lettres sur Facebook, PLS. Un boxeur KO sur le ring en guise de visuel, l’image était forte. Ragaillardi par ses rimes en mode rafale sur «Sig Sauer» sur une face B de V-Don, le génial producteur de Harlem, l’auditeur, déjà sonné, en redemandait. Les semaines passent, le visuel disparaît, et c’est là que frappe le MC parigot. Crochet, uppercut, les coups pleuvent. Tel les plus grands prédateurs, le Freez s’était en fait fait discret jusqu’au déferlement assassin. Ce n’est plus en PLS mais en position foetale que le bonhomme laisse la concurrence. Voltigeant à nouveau sur un beat de V-Don, la moitié de Stamina ne fait pas dans la demi-mesure, tant pis pour les wacks. – Maxime

Le 8 février : L’erreür – Sachez que (Prod. RickMal)

On va croire que je n’écoute que du rap de chez moi, mais que voulez vous, Nougaro a laissé beaucoup d’orphelins… Ça faisait pas mal de temps qu’on n’avait pas eu de nouvelles de L’Erreür. La dernière fois c’était en août 2016, autour du projet X de Yous MC. Sinon il fallait remonter en 2015 avec le magnifique A ces gens et le projet estival 36°c. En attendant A ces gens vol.2 annoncé en fin d’année dernière, le toulousain a sorti un morceau comme il sait le faire, mêlant poésie et jazz. C’est doux, un brin nostalgique et grandement rafraîchissant. – Clément

Le 22 février : Kekra – Sans visage (Prod. Double X & Kekra)

Il est l’un des noms à suivre depuis son incroyable année 2016 constitué des volumes 2 et 3 de sa série de mixtapes Freebase et de son premier album Vréel. Le rappeur masqué annonce avec ce titre la sortie du deuxième volume de Vréel qui verra le jour le 31 mars prochain. Et on a là un très bon premier extrait qui devrait augurer un projet solide dans ce début d’année un peu terne pour l’instant de notre côté de l’Atlantique. Tourné entre les Philippines et le Togo, le clip est un vrai bijou visuel, montrant bien le palier que le MC du 92 a franchi depuis quelques mois. – Xavier

Le 19 février : Lekma – Rien à gagner (Prod. Itam)

Lekma, MC du crew RSKP (à ne pas confondre avec Resca-P) et dont le membre le plus en vue est certainement Néfaste, a sorti un premier clip intitulé “Rien à gagner” le 19 Février. Si le décor nous paraît désormais un lieu commun du rap français (lire cet article, et se rappeler que lui aussi avait eu l’idée 20 ans plus tôt), le son est particulièrement original, inattendu et agréable à l’oreille. Sur une prod fidèle à celles qu’a pour habitude de créer Itam des Kids of Crackling, ce sont 2’19 de chant, de rap, d’efficacité concentrée dans un texte carré et sans fioriture. Un morceau qui fait mouche, limite un peu court. Une découverte étincelante qui nous ouvre déjà l’appétit sur ce premier EP qui devrait éclore bientôt. Lekma, retenez ce nom. – Antoine

Le 15 février : Sameer Ahmad – Un amour suprême Partie I

« Un amour suprême » est apparu comme un groupe auréolé d’un certain mystère. Deux artistes sous une même bannière comme il y en a beaucoup, Ezekiel et Jovontae, mais sans que l’on puisse leur accoler une histoire. Puis, finalement, la voix de Sameer Ahmad qui sort des enceintes le 15 février, sur une instrumentale aux colorations jazzy et enjouées. Un parfum d’été en plein mois de février, de la lumière et une envie de sourire. Il aura donc fallu à Sameer Ahmad non pas un mais deux alias, pour mieux se dissimuler et repartir de zéro après un Perdants magnifiques qui aura ravi bien des oreilles. Avec un EP sobrement appelé Joventae EP et une date de sortie prévue le premier mars, la suite pour plus tard en ce qui concerne Ezekiel, l’artiste montpelliérain a su avec ce magnifique concept apporter une once de poésie dans le marasme ambiant. Les six titres de l’album sont maintenant en écoute complète sur bandcamp. – Costa

Le 19 février : Dj Rolxx, LaCraps & Foyone – On s’comprend

Malgré une certaine proximité géographique, les collaborations rapologiques entre la France et l’Espagne ne demeurent à ce jour  que trop rares. En octobre dernier, Lacraps et Foyone étaient tous deux à l’affiche du festival « Origines Contrôlées » de Toulouse. Si on ne présente plus le rappeur de LaClassic, il convient de rappeler que le rappeur originaire de Malaga apparaît comme l’un des fers de lance de la scène espagnole et latinoaméricaine depuis plusieurs années (lire l’interview). La rencontre entre les deux hommes a permis au morceau « On s’comprend » de voir le jour. Dans ce premier extrait du futur album Seule la rime paixx de DJ Rolxx, les deux MC’s dressent le constat qu’en dépit de la distance, leurs quotidiens  regorgent de nombreux points communs. L’équipe de Tarmack Film, de plus en plus active sur la toile,  s’est occupée de la réalisation du vidéoclip, tourné entre la ville rose et Montpellier. Enfin, il est nécessaire de souligner le travail de fond du collectif HipHopSupport qui a rendu possible cette collaboration artistique. – Jordi

Le 24 février : Medine – Alumettes

« Pose-toi confort, c’est le morceau fleuve / J’vais dérouler comme quand j’ai commencé le rap. » Si musicalement Prose Elite se place dans la continuité de Démineur, on retrouve au niveau du discours l’essence des premiers albums de Medine, avec une écriture dense et peut-être moins disperse, ainsi qu’une posture plus fédératrice que sur ses dernières livraisons. « Alumettes » illustre bien cet aspect-là, évoquant les récents attentats au travers des responsabilités de chacun, de la récupération politique et des raccourcis faciles. Quant au flow et à la technique, le MC du Havre démontre une fois de plus, sur ce titre comme sur le reste de l’opus, qu’il est possible de rester actuel et compétitif la trentaine passée.  – Olivier

►Alumettes

Le 26 février : Caballero & JeanJass – Sur mon nom (Prod. Eazy Dew)

Double J et Caba, quel kif. Le duo “Double Hélice” est (déjà) de retour. Moins d’un an après la sortie de leur projet commun, les deux Belges reviennent avec un titre fort, sur lequel ils se posent en maîtres de l’égocentrisme et jongleurs de l’egotrip. Désormais attendus au virage, ils répondent présent avec ces deux couplets pleins de bonnes phases “ça joue bien, c’est le tiki-taka”, d’images qui prêtent à sourire “j’ai mis tout le boudin”, et de flows toujours aussi brûlants. Vivement le prochain épisode. – Antoine