2017, acte 1. La scène américaine ne laisse aucun répit. Pour ce premier round de l’année, on trouve du relent trap comme du bon gros boom bap. On retrouve aussi des habitués de nos lignes mais aussi deux ou trois nouveaux, comme Mach Hommy, Don Q ou M-Dot. Pas le temps de niaiser, voici nos 10 coups de coeur. N’hésitez pas à nous faire part des vôtres.

Oh No & Tristate – Move Script (Prod. Oh No)

Très souvent, quand Oh No pose son nom sur un projet, il suscite l’intérêt immédiatement. Le MC/producteur fait partie de cette vibrante scène d’Oxnard, Californie, qui sévit depuis près de 30 ans. De son frère Madlib et Lootpack, à Anderson .Paak en passant par Kan Kick, Dudley Perkins, on y reconnaît souvent une scène loin des codes traditionnels de la côté ouest. À la manière de la Bay Area toute proche. En ce premier mois de l’année, c’est avec Tristate, MC vétéran de Los Angeles, qu’il s’associe pour sortir 3 Dimensional Prescriptions. La liste des invités est longue sur ce 14 pistes, et on a choisi « Move Script » avec la rappeuse Rogue Venom, elle aussi de LA. Ce n’est pas la piste où Oh No pousse le plus loin ses capacités. C’est même probablement l’une des plus accessibles de l’album : sans accords dingues, sans sonorités folles qu’on aime tant chez lui. Mais cette ambiance lourde est diablement efficace. Green

Joey Badass – Land Of The Free (Prod. Kirk Knight & Adam Pallin)

Le 20 janvier, tandis que Donald Trump gravissait la dernière marche qui le conduisait à la Maison Blanche, Joey Badass sortait « Land Of The Free ». Sur une prod’ de ses acolytes Kirk Knight et Adam Pallin, le New-Yorkais parle de ses craintes quant à l’ascension de son nouveau président (et de ses idées), et pose certaines questions sociales qui sont hélas sans réponse (entres autres, les violences policières). Nouvel extrait de son prochain album, qui devrait s’intituler A.B.B.A (ou AABA selon les sources), « Land Of The Free » est un morceau qui prouve une fois de plus la capacité de Joey Badass à nous surprendre. Un peu à la manière de ses condisciples Earl Sweatshirt, Kendrick Lamar ou encore J. Cole. Clément

Freddie Gibbs, Young Buck & Hit Screwface – Overtime (Prod. Kris Carter)

Le MC le plus doué de ce jeu est de retour. Fraîchement libéré de sa cellule autrichienne où il était enfermé pour violences sexuelles, le rappeur de l’Indiana a décidé de commencer l’année par le bon bout, en publiant cet excellent titre inédit, vraisemblablement hors projet, réunissant le non moins légendaire Young Buck, et Hits Skrewface, originaire comme lui de Gary. Nul doute qu’après les longs mois perdus derrière les barreaux, Gibbs prévoit d’être l’un des protagonistes les plus présents de cette nouvelle année. Xavier

Migos feat 2 Chainz – Deadz (Prod. Cardo)

Après avoir inondé le marché d’une terrifiante quantité de mixtapes, les Migos fêtent avec Culture la sortie de leur premier véritable album, près de quatre ans après leur explosion avec les titres « Versace » et « Hannah Montana ». Une des grosses qualités de cet album est la justesse des featurings qui s’y trouvent. Et si la collaboration avec 2 Chainz n’est pas la première (en tout cas pas pour Quavo), c’est bien la première fois que la complémentarité entre la détonante énergie du trio et la force tranquille du géant de College Park frappe autant. Sur une production encore une fois parfaite de Cardo, les quatre hommes nous offrent un des premier très gros bangers de cette année 2017. Xavier

Vado – Same Gang (Prod. Sick Luke)

Le Harlémisme se porte bien, merci pour lui. Alors que Dave East a enflammé la fin de l’année 2016 avec son excellent Kairi Channel, voilà que Vado sort du bois en ce début d’année 2017 avec ce titre incroyable. Sur une instrumentale fantastique de Sick Luke, alliant une batterie très énergique et un sample d’église du plus bel effet, Vado livre son testament, préconisant de garder ses proches près de lui mais n’oubliant pas ses ennemis. Xavier

Mach Hommy & The Alchemist – Brand Name (Prod. The Alchemist)

Après Oh No, c’est l’autre moitié de Gangrene qui rentre (encore) dans notre sélection. Celui qu’on appelle Alan The Chemist s’est lancé ces dernières semaines dans une séries de titres, qu’il sort en single sur 45 tours : les Craft Series. Craft comme la matière des pochettes de vinyles mais aussi comme Kraft, la marque de plats préparés. Du rap prêt à consommer, qu’ils s’agisse de titres issus de projets passés, ou d’inédits. Après BLu, ScHoolboy Q, ou encore Migos & Mac Miller, c’est Mach Hommy qui s’y colle avec brio. Ambiance chaotique, bpm ralenti semblant suspendre le temps, subtiles nappes de cordes pour grossir l’abyme, et le timbre grave du MC de chez Griselda. Green

Dave East feat. Don Q & G. Herbo – No Hook

Le mois passé, on regrettait de n’entendre Dave East qu’au refrain aux côtés de Smoke DZA. Le MC de Harlem est bien vite revenu à la charge, avec son pote chicagoan G Herbo. Les deux rappeurs, élus parmi les freshmen XXL de 2016 s’allient une seconde fois en quelques mois, après « The Circle » sorti en fin d’année. Don Q les rejoint sur ce track puissant. Jouant du compresseur et d’une mandoline très italienne revisitée à la new-yorkaise, la production est un canevas idéal pour tisser les rimes des trois MC’s. Le beat est tellement propre que Royce Da 5’9″ vient de s’y frotter pour  freestyler. Green

M-Dot – Give It To Me (Prod. Jon Glass)

M-Dot lâche son nouvel album en toute fin de mois. Une avalanche de pépites dans le money time, façon Isaiah Thomas dans le quatrième quart-temps. Sans surprise l’opus appelle à la production des spécialistes du boom bap : Hi-Tek, les teutons de Snowgoons, le Bostonien 7L, Marco Polo, Buckwild, Large Professor ou même le Français DJ Djaz aux cuts. Côté rap on notera la présence de Method Man sur un titre au refrain plus que dispensable. Dans un style souvent proche d’AOTP, avec qui il a déjà collaboré, M-Dot surfe aussi sur des instrus plus soulfuls, aux beats plus ronds. C’est le cas de ce « Give It To Me », le genre de track dont on connaît la recette par coeur mais qui nous fait toujours remuer la tête. Green

Oddisee – Like Really (Prod. Oddisee)

Dans le courant du mois de février sortira le nouvel album d’Oddisee, The Iceberg, chez Mello Music Group. Un mini évènement à chaque fois pour qui s’est déjà penché sur la carrière du natif de Washington. Oddisee rappe la sagesse, tout en restant loin du cliché du rap moralisateur un peu lourdingue. Souvent il rappe l’introspection, mais aussi ses questions à la société, tout en rhétorique plus qu’en véritable interrogation. D’origine soudanaise par son père, le rappeur-producteur ose dans cette Amérique en proie à la discrimination, et les paroles résonnent avec encore plus de force. Comme presque à chaque fois, Oddisee alterne les temps posés, et les phases double time, montrant qu’il n’est pas doué que pour écrire des choses intelligibles mais aussi pour les poser à vitesse supersonique quand il le souhaite. Green

Kirk Knight – Setup feat. A$ap Ferg (Prod. Kirk Knight)

Le rappeur de Brooklyn Kirk Knight est aussi à l’aise derrière le micro que derrière les machines. Souvent dans l’ombre de son compère Joey Bada$$, le jeune chevalier prometteur prouve une fois de plus qu’on peut compter sur son épée. Assez discret depuis son premier album sorti l’an dernier (Late Knight Special ), celui qu’on appelle aussi Kirlan a invité une autre pépite de New-York, à savoir A$ap Ferg. Sur une prod’ un poil trap de Kirk himself (on n’est jamais mieux servi que par soit même), les deux emcees réussissent à nous faire frémir avec une violence plutot modéré, et une énergie irréfutable. Outre son projet instrumental (Black Noise) qui est sorti le 2 février, on ne sait rien quant à un nouvel album du lieutenant de PRO ERA. Clément

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son.