« C’est pour […] celui qui pète son stick toute l’aprem sur logiciel, en mode autiste, pour l’bonheur de nos oreilles, ne voit pas le joli ciel » disait Anton Serra sur le morceau de Melan, « C’est pour »… Voici donc notre nouvelle sélection de beat tapes, dans laquelle nos pérégrinations nous emmènerons en Hollande, en Grande Bretagne ou encore à Charlotte.

Balistik Maker – 365 DAYS

Balistik Maker est un producteur du label originaire de Nancy : 1Dependanz (qui compte dans son rang des rappeurs comme Toy El Mago, Rus-Vi, Swif Nebazaou ou encore Tcheik). Comme le nom du projet le laisse penser, 365 DAYS est le fruit de toute une année de travail. Composé de quatorze morceaux, le projet parlera à tous les amateurs de boom-bap, comme à ceux qui aiment les atmosphères crapuleuses et nébuleuses.

Petit Joueur Production (aka Echekewam) – 2016

Outre le fait d’être la terre du bleu ou de ressembler comme deux gouttes de lave aux descriptions de Tolkien concernant le Mordor (ou plutôt l’Angmar, ça dépend des endroits), l’Auvergne est aussi une contrée de hip-hop… Petit Joueur Production aka Echekewam est donc originaire du pays des Arvernes et est le beatmaker de feu le groupe de rap « Les Brakas ». « Echekewam » est le nom utilisé dans ses projets solos pour faire une scission entre le producteur purement rap et l’artiste touche à tout dont le style oscille entre électronique et trip-hop. Comme 365 Days ci dessus, 2016 est un projet regroupant le travail annuel de son auteur.

Oxydz – FKU

Dans cette beat tape, le beatmaker parisien Oxydz nous propose un cocktail réunissant toutes (ou presque) les productions réalisées depuis son dernier album, Art Moderne. Aucune thématique définie cette fois, FKU est une avalanche de styles : underground, boom-bap, trap, breakbeat et électronique se succèdent pour régaler le plus de monde possible… Si toutefois le projet devait avoir un fil conducteur, ce serait l’incohérence. Comme son auteur le dit lui même : « Oui je ne suis pas cohérent ! […] c’est le bordel dans ma tête… Impossible pour moi de rester sur un seul style. Alors cette tape c’est […] une infime partie de ce que j’essaie de vous faire parvenir tant bien que mal. »

Oxydz – Saveur à l’ancienne Saison 1

Sorti le 23 décembre dernier, Saveur à l’ancienne est un projet « Old School ». Tout est travaillé « comme à l’époque » : les samples ne sont plus que poussière, le souffle et les divers grains des machines sont laissés intacts… On arriverait presque à voir les bandes du magnétophone. Ou plutôt les entendre. Résolument plus lo-fi que ses précédents opus, Oxydz nous plonge avec nostalgie dans le début des 90’s, armé d’une SP 1200, d’une MPC60 et de quelques vinyles. Vivement la saison 2.

Coalt Art – Blinded

Coalt Art est le genre de beatmaker à ranger avec les Ben Maker, Mehsah et autres producteurs dont la chaine youtube relève de la caverne d’Ali Baba. Artworks soignés et déclinés inlassablement, instrumentales souvent sombres et mélancoliques, BPM bloqués aux alentours de 90… Le liégeois Coalt Art délivre des ambiances intemporelles et indémodables qui fourniront l’encre nécessaire à tous les pistolets en galère de cartouches. « Blinded » est disponible pour 5 euros sur le bandcamp de l’artiste. Mention spéciale pour les pépites des invités SLD Prod et Art Aknid.

DJ Lumi – Les Inédites vol.6

Plus besoin de vous faire la présentation, DJ Lumi est un habitué de nos éditions des 10 BBT.  La qualité et l’efficacité de ses productions ne sont plus à démontrer, la quantité non plus d’ailleurs. Dans un style définitivement old-school, DJ Lumi nous offre le sixième volume de ses « inédites », composé d’une vingtaine de tracks. De quoi « écouter les même boucles pendant des heures comme un autiste » disait Flynt. Le projet est disponible gratuitement ici.

L’Orange – Koala EP

Une fois n’est pas coutume, on va traverser l’atlantique direction la Caroline du Nord. On connait L’Orange avec ses productions survitaminées taillées pour Mr. Lif, Kool Keith ou encore Stik Finga. Pour célébrer le solstice d’hiver, le beatmaker a sorti un EP gratuit, intitulé Koala. Dans la parfaite continuité de son autre EP, After The Flowers (paru en 2014), l’artiste signé chez Mello Music Group délivre une vingtaine de minutes de hip-hop teinté d’un jazz profond et mélancolique.

 

Eevee – Beat Tape 1

Du coté de la « Haut-Land » (ou des Pays-Bas si vous préférez), il n’y a pas que des tulipes, des grands peintres ou de la marijuana. Il y a aussi une scène hip-hop plus qu’intéressante… Beatmakeuse de 23 ans, Eevee délivre un hip-hop résolument lo-fi avec comme arme principale sa SP404. Forte de presque une demi douzaine de beat tapes, la hollandaise distille un son unique qui ravira tous les amateurs de beats chill. Sa série simplement intitulé Beat Tape (et qui en est aujourd’hui au troisième volume) vaut largement le détour.

Les 40 Sampleurs – Les 40 Sampleurs

Quand plus d’une cinquantaine de beatmakers se réunissent pour un méga projet gratuit d’instrumentales hip-hop, ça donne les 40 sampleurs. La tracklist réunit le fleuron du beatmaking francophone : des têtes connues comme Art Aknid, Coalt Art, Oxydz, SLD Prod, El Renardo, Nid Prod ou encore Nosey Prod mais aussi des jolies surprises comme Aslan, le néo-toulousain ApointZ, Sombre Héros ou le morbide Shymio. En bref, c’est une orgie, 55 morceaux, 55 cassages de nuques, disponible sur Haute Culture.

Espielle – Beat Tape Volume IV

« Londres ? Oui, Londres. Vous savez bien , fish, chips, tasse de thé, bouffe dégueu, temps de merde, Mary Poppins de mes deux, Londres ! » disait Avi (qui était de bons conseils) dans Snatch. Bref vous l’aurez compris, on termine cette sélection par un détour (pas si facile dorénavant) en Angleterre avec le producteur Espielle… 4ème volume de sa série sobrement intitulé « Beat Tape », Espielle est un grand adepte de la MPC, plus particulièrement de la MPC Renaissance. Avec un univers boom-bap très marqué (bien qu’on puisse discerner quelques influences downtempo), le producteur se détache du grim, un style facilement lié à l’underground british, et revient à des ambiances moins nerveuses, beaucoup plus chic. De l’ambroisie pour nos oreilles.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.