Retour sur le mois de juin 2016 en (presque) dix morceaux, avec dans le lot quelques projets à ne pas oublier de prendre avec soi sur la route des vacances…

Le 23 juin : Moucham – Chiens des quais (Prod : FLS)

Moucham est un rappeur marseillais que nous avions découvert sur le projet « melting pot » du rappeur et producteur Smok, intitulé Seul Ensemble. Habitué des gros freestyles (de crevards) sur les réseaux, il distille ses morceaux inédits croquette après croquette, en évitant la vieille pâté industrielle pour chien dont beaucoup de cabots rafollent. Sur une prod mystique du lillois FLS PROD et avec la complicité de Vax1, Moucham fait le point sur sa condition, sur sa meute, sur ses moments de doute et d’allégresse…

Le 19 juin : Alma & Neko – Hoy es mañana

Après une longue période de disette, retrouver le duo caennais Alma et Neko pour un titre était la bonne surprise de ce mois de juin. Changeant de registre musical, ils ont opté pour des sonorités beaucoup plus « chill » que celles auxquelles ils nous avaient habitués sur leurs différents projets. « Hoy es mañana » est la démonstration d’une conversion sonore réussie. Que ce soient l’instrumentale, le flow ou le clip, rien ne semble être forcé, on kiffe. C’est donc un titre qui sent bon les vacances en Espagne et qui met l’eau à la bouche pour la suite. On va espérer le projet, car Sparring Partners, leur dernier E.P. commun, est loin maintenant.

Le 1er juin : Maxwell – Merdier (Prod : Juliano)

Maxwell, membre du collectif Nostar, n’a encore une fois pas chômé : Ma Fastlife est son 4ème LP en 5 ans, sorti moins deux ans après Tu veux le M.A.X. vol.2. Quantité ne rime pas avec dilution de la qualité avec le MC de l’Eure et Loire, et comme sur le précédent projet quelques productions ont été spécialement conçues pour l’occasion, avec quelques noms familiers à nos lecteurs assidus : Mani Deïz, Fonka, Itam, Tha Pacifists, Agwad, Axiom, Clem’ Beatz, Leezy… Nous invitons ceux qui apprécieront le morceau ci-dessous à aller écouter le reste de l’opus, disponible ici.

Le 13 juin : Monk-E – Un peu de venin (Prod : Gyver Hypman)

Six albums solo en dix ans de carrière discographique, des connexions un peu partout sur la planète, mais jusqu’ici une seule présence dans nos sélections. Mieux vaut tard que jamais, c’est donc avec plaisir que nous convions l’extravagant globe trotter Monk.E dans ces 10 bons sons mensuels. Polyvalent sur tous les plans, le québécois explore les disciplines qui lui tiennent à cœur – rap et peinture – dans l’ensemble de leurs dimensions. Pour ce qui nous concerne, le Monk.E MC touche à tout en agrémentant sa plume d’une riche palette sonore. Entre hommages aux nineties et clips psychotiques sur fond trap, l’artiste distribue son knowledge sans oublier de développer un style propre, alliance assez rare pour être soulignée. Sur ce morceau extrait de son dernier projet en date, le membre du collectif K6A fédère les langues pour combattre l’empire du gris et son terne venin.

Le 19 juin 2016 : Basileus – A la croisée

Lyon est une ville hyper active où ça rappe de tous les cotés, où les bons MC’s bourgeonnant comme au printemps. Basileus fait partie du collectif La Mégafaune (Vax1, L’Exode, La Microfaune…) et rappe depuis plusieurs années. Pour ce morceau- dont le titre plairait assurément à l’écrivain Philip Pullman – on retrouve le parisien Oxydz à la prod, avec une boucle piano-violons-bois dont lui seul à le secret. Avec des textes teintés d’une certaine mélancolie, « Le Vil » balade sa plume et tente tant bien que mal de noircir la froideur du papier comme il le dit lui-même.

Le 8 juin : Sopico – Parisien (Prod : Sheldon)

On savait déjà que Sopico savait kicker. Trap, boom bap, faces B, il est de ces MC’s tout terrains capables de froisser n’importe quel type d’instru ou de support instrumental, il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’il ait rejoint les rangs de la 75e Session il y a déjà quelques années. Pour Mojo, son premier projet solo, Sopico s’est appliqué à faire les choses proprement en livrant 15 titres de qualité, soigneusement produits, variés, techniques au possible et interprétés avec une touche de musicalité maîtrisée. « Parisien », premier extrait sorti en début de mois, offrait un aperçu du soin apporté à ce projet, et laissait entrevoir sa couleur musicale. Vous l’aurez compris, ce projet aurait mérité le qualificatif d’album et une sortie payante, mais sa gratuité permettra à tous les amateurs de l’emporter avec eux cet été.

Le 2 juin : Fadah & Kdor – Le goût des choses (Prod : Metronom)

Metronom et Fadah n’en sont pas à leur premier fait d’armes en commun, on pense notamment aux titres produits par le premier sur l’album solo du second. Ils ont remis le couvert accompagnés de Kdor du collectif marseillais Les Sales Gosses le temps d’un 6 titres intitulé « Le Sens de Maux« . Muscialement, le morceau « Le goût des choses » tranche un peu avec le reste du projet de par le tempo un peu plus lent de l’instru, obligeant les MC’s à adapter leurs flows à ce nouveau terrain sonore. Une tâche de laquelle il s’acquittent avec brio, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Le 19 juin : Panama Bende – Fumée verte (Prod : Asot One)

Le 19 juin dernier, le Panama Bende sortait Bende Mafia (lire la chronique). Un EP 6 titres qu’on attendait comme une friandise pour l’été. Mais la bande des 7 de Paris 19 est passée directement au plat de résistance. Car si 6 titres ne sauront jamais faire figure d’album, d’aucuns aimeraient farcir leurs LP de 6 morceaux d’aussi haute facture. L’excellent « Fumée verte » (prod. Asot One) est un de nos morceaux préférés du projet avec un tempo classique flirtant avec les 90bpm sur une production qui pourrait descendre tout droit d’un des projects du Bronx, sans passer par la cage d’ascenseur. Elle est probablement saccagée de toute façon. Ce titre est l’occasion d’admirer du flow sur un rythme plus lent, d’apprécier les allitérations de Lesram, de bouger la tête sur cette narration d’un « mode de vie de barge ». Si ce track pourrait avoir été produit il y a vingt ans, les autres titres de Bende Mafia apportent souvent une une tonalité un peu plus actuelle, parfois de manière discrète. Une rapide touche d’autotune ici,  quelques relents vaporeux là. Juste ce qu’il faut pour ne pas tomber dans le cliché d’un opus aux productions trop aériennes ou traps qui copieraient la tendance.

Le 17 juin : Freez – Sig Sauer (Prod : V-Don)

Comme ça, posté discrètement sur Soundcloud un jour de juin, le trop rare Freez nous pose une bombe. En pleine préparation de son EP « Les minutes vides » avec le beatmaker Chilea’s annoncé pour la rentrée, il a déjà sorti le gros pétard pour re-décorer la pièce à sa guise, en tirant « à la ronde, à la Jesse James ». Ambiance mi-Tarantino mi-Mobb Deep, l’alchimie entre la prod « remue-nuques » de V-Don et la gamberge de Freez est implacable.

Le 29 juin : Noss – Nossferatu (Prod : I.N.C.H.)

Noss travaille depuis plusieurs mois avec I.N.C.H, le beatmaker qui a sorti son projet le mois dernier et que nous avions été rencontré pour l’occasion. Ce premier extrait du prochain album de Noss intitulé « Nossferatu » sent bon. Bon la rue, les vapeurs de sky, le vague à l’âme d’une nuit sombre où la faucheuse plane et l’ennui forcé en devient meurtrier. Le rappeur de Los Monzas, auteur du très bon « Dégrisement » débarqué dans les bacs l’année dernière, en a encore sous la semelle et devrait en convaincre plus d’un, en témoigne ce titre abouti. Mais au fait, savez-vous qui était Nosferatu ?

Le 13 juin : Alkpote – Pyramide (Prod : DJ Weedim)

Le 24 juin dernier a été marqué par la sortie de Sadisme et Pervesion (lire la chronique), le dernier album d’Alkpote. Sur cet opus, l’aigle royal de Carthage a choisi de laisser s’exprimer librement sur 15 pistes ce personnage façonné depuis bien longtemps. Jamais il n’aura poussé ce rap crade qui a fait sa notoriété aussi loin. L’album est presque uniquement constitué d’égotrips de ce style si particulier alliant la multi-syllabique poussée à l’extrême, le name-droping à toutes les sauces et souvent absurde et ce vocabulaire ultra riche dans tous les registres possibles. Preuve en est avec « Pyramide », thème cher à la Ténébreuse Mitrailleuse, clippé dans la cité d’Evry du même nom, les plans aériens du quartier d’origine du rappeur et réalisés avec un drone étant du meilleur effet.

Bonus Track : Le 8 juin : Nid De Renard feat. APointZ, Sentin’l, Davodka, Pand’Or, Y.E, Nem’s, K-otik, Pako – Freestyle Globe Trotter

Afin d’annoncer la sortie de leur projet Nid de Renard Vol.3, les deux beatmakers El Renardo et Nid Prod nous ont réservé une surprise de taille. Pas moins de 8 MC’s se succèdent sur leur « Freeestyle Globe Trotter » et emmènent l’auditeur en balade dans des villes comme Montréal, Genève ou Londres sur une instrumentale boom-bap aux sonorités de flûte traversière. Apointz, Sentin’L, Davodka, Pand’Or, Y.E, Nem’s, K-otik et Pako ont pris part à cette initiative réussie qui se veut fédératrice et demeure dans la lignée de la plus pure tradition hip-hop. En plus des artistes que vous pouvez retrouver régulièrement dans nos colonnes comme Sentin’l, Davodka ou Pand’Or, ce freestyle a été pour nous l’occasion de découvrir de jeunes pousses. Mention spéciale pour Nem’s qui du haut de ses 19 ans risque rapidement de faire parler de lui. On soulignera également le travail du toulousain Chaz Shandora pour le montage vidéo.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.