Photos : © Felix Gignoux

Vendredi 15 janvier 2016, New Morning, 20h15.

Ahmed Koma, membre fondateur de la Scred Connexion et pionnier du mouvement hip-hop en France depuis le début des années 90s, déclare officiellement ouvert la première édition du Scred Festival, évènement énorme et hors norme qui se déroulera sur 3 jours. Outre l’exposition à l’espace Barbara et la session graffiti prévue le dimanche, c’est surtout une affiche ahurissante, inimaginable, gigantesque, unique qui est annoncée du côté du New Morning. Des dizaines de noms MC’s solos ou groupes, jeunes ou old timers à la carrière bien fournie, venus de Paris pour la majorité mais pas uniquement (Belgique, Sète…), la liste est aussi longue qu’alléchante et le public composé « d’auditeurs avisés » ne s’y méprend pas.

Aux platines, ce n’est autre que Dan, le fameux vendeur de bonnes galettes de l’ancienne boutique Ticaret et Solo, membre fondateur d’Assassin. DJ Veekash, DJ Simsima, DJ Blaiz, DJ Pone, Dee Nasty… la liste des autres disc-jokeys qui se succèdent a de quoi rendre jaloux les absents.

Des grandes écoles de l’époque, seuls ATK et Expression Direkt font défaut, mais très vite, on se dit qu’il y « ne manque qu’un emblème de la Mafia K’1 Fry » ou « une tête historique de Néochrome ». Oui, on peut toujours rajouter des noms sur la liste des légendes du rap français, mais peut-être mieux vaut en garder sous la semelle pour les prochaines éditions…

ScerdFestival

La Scred Connexion, ses quatre MC’s et ses deux DJ’s ont décidé de fêter leurs 18 ans en rendant un bel hommage au 18ème arrondissement de Paris. Un an après l’ouverture de la Scred Boutique au cœur de Barbès, les « deux gars d’Oran et deux gars d’Tunis » réussissent un exploit : rassembler un milieu qui se complait dans l’individualité, fédérer des indépendants, en invitant des noms prestigieux, en mettant en lumière d’autres rappeurs moins connus, sans bénéficier d’un budget dispendieux ou d’une communication mirobolante. 48 heures auront suffi pour vendre les pass 3 jours, l’organisation reconnaissant plus tard qu’ils n’avaient pas anticipé un tel succès, si rapide, laissant par conséquent des centaines de malheureux sans billet.

C’est ainsi que des dizaines de passionné-e-s, une poignée d’heureux réactifs sur le web au bon moment, s’apprête à assister à des moments de légende. « Un parmi des millions » reconstitué par Koma, Kohndo et Rocé, « Une époque de fous, remix » rappé par Koma et Ekoué, « Vieux avant l’âge » ENFIN réentendu en concert avec tous les protagonistes, la version équipe de « 1 pour la plume », Les 10 qui reprennent leur morceau « 22 ans »… Les anciens jouant le jeu en rappant leurs « sons de l’époque » et « classiques », de « L’ombre sur à la mesure » à « La Tour 20 », du « Retour aux pyramides » à « J’fais mon job à plein temps » en passant par un round de « Boxe avec les mots ». Sans compter les inédits de Kohndo, des Sages Poètes ou de Mokless, les présences surprises de Guizmo et Despo Rutti, les frissons sont multiples, intenses et justifiés.

Ce rassemblement d’amateurs, professionnels, organisateurs, journalistes, auditeurs, face auquel seul le Narvalow City Show peut rivaliser en termes d’envergure peut également se vanter d’un fait rare qui est à souligner : aucune annulation ou mauvaise surprise n’est à déplorer ! Enfin, remercions un public extraordinaire, surmotivé et bouillant sans discontinuer pendant 3 nuits, d’une mixité la plus complète et avec la meilleure attitude qu’il pouvait adopter. L’esprit Hip-Hop à son apogée. Le Scred Festival s’achève le lundi matin (!) sur les coups de 2 heures, avec des oreilles remplies de bonnes rimes et des jambes engourdies comme rarement. Aucun regret. Ah si, un : ne pas s’être suffisamment entraîné physiquement pour tenir debout sur toute la durée du festival !

Vivement l’édition 2017… toujours dans la bonne direction !

Lire aussi : l’interview « 10 Bons Sons » de Koma & Mokless

Photos : © Felix Gignoux

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.