Comme chaque année, le mois de septembre est le théâtre d’un grand nombre de sorties d’albums, de clips, d’extraits et d’annonces en tous genres. Difficile donc de ne garder que 10 titres, c’est pourquoi nous nous sommes autorisés une petite rallonge de deux morceaux, pour une sélection qui, pour rappel, ne se veut pas exhaustive.

Le 10 septembre : Dixon & Hits Alive – JCVD

Depuis son départ de chez GoldenEyeMusic Dixon s’est fait rare, pour ne pas dire absent. C’est au duo de beatmakers Hits Alive que l’on doit son retour, avec un morceau extrait de leur projet à venir Hits Alive presents OST : Original Sound Tracks. « JCVD » est une démonstration musclée des ses qualités microphoniques, et les initiales de Jean-Claude Van Damme qui forment le titre du track prennent tout leur sens à l’écoute du morceau. Outre les extraits d’interviews, l’acteur belge est omniprésent dans le clip qui compile des extraits de sa filmographie, parfaitement raccords avec les lyrics de Dixon. Propre.

Le 23 septembre : Pand’Or – Casse-tête 

Ce mois-ci Camélia a eu le bon goût de livrer à son public deux morceaux issus du soundtrack de Max et Lenny dans lequel elle interprète un des deux rôles principaux. On y retrouve la verve et le soin dans l’écriture propres au rap de Pand’Or, on lui a d’ailleurs demandé si elle s’était inspirée de Lenny (son personnage dans le film) pour les titres enregistrés pour l’occasion : « Je me suis principalement glissée dans la peau du personnage notamment pour le morceau Peace and love, c’est vraiment la vie de Lenny, le 2ème couplet je lui ai inventé une routine… Mais finalement certains aspects rejoignent la vie que j’avais plus jeune vers 15/16 ans. Pour les autres morceaux c’est inspiré de Max et Lenny mais j’aurais clairement pu les écrire en tant que Pand’Or. Il n’y a pas une phase qui peut définir clairement si c’est Pand’Or ou Lenny. Il était d’ailleurs question à l’origine que « Casse-tête » soit sur mon prochain projet. » Voici donc « Casse-tête », le générique de fin du long métrage.

Le 8 septembre : VII – Lit de mort (Prod : DJ Monark)

VII a sorti le 1er octobre 2015 son huitième album Eloge de l’ombre (lire la chronique) et la couleur de cet album possède une teinte surprenante à laquelle ses auditeurs n’ont pas été habitués. L’engagement politique, s’il était perceptible à des degrés divers dans les albums précédents, ne l’avait jamais autant été, et c’est un véritable album de dix-sept sons aux allures de manifeste que le rappeur Bordelais nous a concocté. « Lit de mort » fait partie des monuments de l’album, tant le récit historique que fait VII d’un membre de l’ETA est poignant. La manipulation des vérités historiques étant le point central de tous les gouvernements autoritaires, voir apparaître une version de l’histoire bien éloignée de la version officielle prônée par les gouvernements français et espagnol donne énormément à penser. Au-delà d’un storytelling dans lequel on sait que VII excelle, c’est bien le contenu historique qui est particulièrement savoureux.

Le 20 septembre : Karib – Poignée de Punchlines (Prod : Stab)

Karib. Ce nom peut paraître familier à certains et pour cause, puisque le MC Bruxellois faisait partie du fameux groupe OPAK (avec Scylla, Masta Pi, L’Ab7 et DJ Alien), et après quelques freestyles Bangkokiens sortis cette année et liés à son expatriation un temps en Thaïlande, cette Poignée de Punchlines léchée et lourdement produite par Stab termine d’annoncer son retour. Un album serait en préparation à en croire sa page Facebook, restons à l’affût.

Le 17 septembre : Swift Guad – XCuz my french (Prod : Blixx MacLeod)

Comme avant chaque nouvelle sortie, Swift Guad n’est pas avare en extraits clipés. Et comme pour les morceaux sortis ces derniers mois, il se promène avec aisance sur le beat, signé ici Blixx MacLeod, et vous demande d’excuser son langage, accompagnant sa performance d’un clip ultra léché aux ambiances apocalyptiques. Sortie de Vice & Vertu volume 2 le 9 octobre.

Le 22 septembre : Melan – J’m’en souviendrai (Prod : Mani Deïz)

La vingtaine, le premier album de Melan, devrait sortir sous peu avec un léger retard, et nous vous avons partagé le mois dernier nos impressions suite à une écoute exclusive du projet, une chronique dans laquelle nous mentionnions la présence de quelques morceaux aérés comme « J’m’en souviendrai », clin d’oeil à « J’oublierai pas » de Furax avec une touche plus légère, sur une instrumentale de Mani Deïz. En revanche, pour ceux qui attendent la combinaison Melan / Barbarossa il faudra malheureusement encore patienter…

Le 8 septembre : SoN’oR & NxF feat. DJ Kelda – Grand écart (Prod : Mani Deïz)

Qui sont SoN’oR et NxF ? Un étrange duo, composé d’un Breton et d’un Savoyard. Loin des récurrents sentiments d’appartenance à tel quartier ou tel département, ils ont opté pour un « grand écart » vraiment réussi et prouvé qu’ aucune limite physique ne contraint la musique. L’avènement d’internet et des technologies modernes rend possible des projets impensables il y a encore une quinzaine d’années. Car en effet, si la cohésion n’est pas actée d’avance, rien n’empêche chacun d’écrire, enregistrer et retravailler ses passages de son côté. Lire notre chronique de l’album Les racines de l’iceberg.

Le 28 septembre : Espiiem feat. Deen Burbigo – Suprématie (Prod : Grillz & Astronote)

Après « 777 » sorti en mai dernier, voici « Suprématie », nouvel extrait de Noblesse oblige, l’album d’Espiiem programmé pour le 6 novembre. Le rappeur parisien y dévoile ses projets de conquête, et fait mentir ceux qui prétendent que beats trap et lyrics soignés ne sont pas compatibles. Deen Burbigo, qui commence à accumuler un paquet de featurings rien que pour l’année 2015 (Caballero, Veerus, JP Manova…), fait également honneur à la prod, et continue de préparer le terrain en attendant la sortie attendue de son premier album.

Le 21 septembre : Nedoua feat. Melan – Retour de flamme (Prod : Sonata)

Nous vous parlions du duo Nedoua / Fadah la semaine dernière pour l’album du premier, et ce ne sera pas la seule connexion avec Omerta-Muzik présente sur Fallait pas l’inviter puisque figurera aussi ce nouvel extrait, « Retour de flamme », en featuring avec Melan. En plus d’un clip réussi en forme court-métrage (réalisé par Jean-Baptiste Durand), ce morceau constitue un storytelling abouti, sur le thème du retour de karma. Sorti également ce mois-ci, le morceau 100% LaClassic LaCraps & La Douane donne une raison de plus d’aller écouter l’album du MC Montpelliérain (disponible ici).

Le 23 septembre : Booba – Attila

Une demie année après l’inégal mais néanmoins très bon D.U.C, Booba est de retour du zouk, mais surtout avec « Attila ». Se référant au légendaire roi Hun qui a ravagé l’Europe au début du Moyen-Âge, Booba met de côté l’autotune et les habituels strass et paillettes qui peuplent ses clips, le temps de régler ses comptes et de montrer qu’il reste encore un rappeur génial.

Le 13 septembre : Haroun – Part 1

Haroun s’est fait discret ces dernières années, depuis les sorties de son solo Au front (il y a huit ans déjà !) et de l’album Ni vu ni connu de la Scred Connexion en 2009, et à part quelques couplets lâchés au compte-goutte au gré des sorties des projets des autres membres de son groupe, rien. Enfin plus depuis le 13 septembre et un nouveau clip solo sobrement intitulé « Part 1 », couplé à l’inauguration du site internet de sa structure Front Kick. Ces deux signes laissent à penser que quelque chose se prépare, dans la veine de son premier solo à en croire ce premier extrait…

Le 14 septembre : Vald – Urbanisme 

Vald sait comment faire douter les auditeurs de leurs certitudes. L’emploi de multiples personnages qu’il décline en fonction de son humeur, par exemple comme dans « Urbanisme » en étant porte-voix d’un vieux râleur avant de l’être d’un jeune désœuvré, manifeste bien qu’il ne le cherche pas à dire les choses clairement, mais en prenant des détours qui laissent la part belle à l’interprétation. Lire aussi : NQNT 2 : Vald ou le triomphe de l’absurde.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.