Ce ne sont pas 10 mais 20 Bons Sons qu’a minutieusement sélectionnés Julien (Le Vrai Rap US / ReapHit.com) pour revenir sur un été particulièrement chargé au pays de L’Oncle Sam, jugez plutôt :

Le 18 août : Gangrene feat. Havoc & Sean Price – Sheet Music

Commençons cette petite rétrospective estivale par un hommage : c’est avec une profonde tristesse que le petit monde du rap a appris le décès soudain de l’un de ses meilleurs représentants, moitié d’Heltah Skeltah et membre éminent du Boot Camp Click, tonton Sean Price. Un dernier couplet pour P dans ce morceau avec Havoc et Gangrene, extrait du dernier disque du duo formé par Oh No et The Alchemist. Si vous voulez faire un petit geste pour la fille et l’épouse qu’il laisse derrière lui, l’album posthume Songs in the Key of Price est toujours en vente, et une campagne de dons a même été ouverte ici. Rest in P Sean, putain.

Le 7 août : Dr Dre feat. Kendrick Lamar, Marsha Ambrosius & Candice Pillay – Genocide 

Seize ans après son dernier album, revoilà Dr Dre ! Faire des millions en vendant des casques de merde c’est bien, mais faire de la musique c’est encore mieux. On ne saura jamais vraiment s’il a engagé une armée de ghost-beatmakers, ou s’il a cette fois écrit ses textes, mais ce Compton est d’assez bonne qualité, passe-partout, avec de très bons morceaux. Les apparitions des invités enclenchant réellement ce mouvement qualitatif, le Docteur ne soulevant pas les foules au niveau lyrical. Ici la valeur sûre et certaine K-Dot, ainsi qu’une petite touche de ragga straight outta Jamaica qui va bien. Banger !

>> Ecouter Genocide

Le 21 août : Method Man feat. Chedda Bang – Water 

Autre retour attendu, celui de Method Man en solo qui nous gratifie d’un Meth Lab de bonne facture. La cuisine de Clifford Smith est toujours aussi raw après 44 années de vie et ravira les fans de la première heure. Un peu moins les autres et surtout pas les amateurs de nouvelles sonorités, on ne change plus à cet âge, les méthodes vues et revues sont encore réemployées. Avec humour, flow et histoires sordides, ce qui arrange et laisse le bordel s’écouter tranquillement.

Le 24 août : A-Wax feat. Erk Tha Jerk – Money Printer 

Le trappeur le plus mélancolique de la Bay nous est revenu fin août avec son nouveau disque EverLasting Money, faisant suite à l’excellent Pullin Strings. Et encore une fois, le résultat vaut le détour. Entre grosses frappes gangsta et ballades emo-trap dont il a le secret, Waxfase nous délivre un album sur lequel le public français devrait se jeter sans attendre, et qui mérite une analyse plus poussée, tant les thèmes sont riches et le vécu du bonhomme garni et sans fioritures.

Le 25 août : NxWorries (Anderson Paak & Knxwledge) – Suede

Les fouineurs auront découvert Anderson Paak l’année dernière avec son très cool premier projet Venice, mais c’est avec ce titre, droppé il y a quelques mois, et surtout avec ses nombreuses apparitions sur le Compton de Dr Dre que le monde a remarqué la pureté de son talent. Une voix qui se pose partout, et un groove imparable. Ce titre sur une boucle de Knxwlegde, le producteur aux dizaines de mixtapes, ne devrait pas être le dernier, car un projet commun est prévu chez Stones Throw Records. Le nom du duo : NxWorries. Be happy.

Le 3 septembre Rick Ross – Bel Air

Très bonne surprise que ce Black Dollar, mixtape gratuite balancée par Rozay en ce joli mois d’août. Rien d’inventif ou de très novateur dans ces 17 titres, mais la formule productions classieuses – Maybach style – phases luxueuses – morceaux « gangsta » – morceaux pour meufs marche à quasiment tous les coups. Un projet solide, peut-être même au-dessus de ses deux derniers albums, Mastermind et Hood Billionaire, sortis en 2014.

Le 17 juillet : Future – Groupies

Après trois mixtapes qui ont eu leur succès critique cette année, voici la suite de Dirty Sprite, sorti en 2011. Future prend toujours aux tripes, avec sa façon bien particulière d’utiliser l’autotune comme une autre corde vocale, ses ambiances glaciales ou guerrières. Produit par l’équipe Zaytoven – Metro Boomin – Southcide – Sonny Digital, le projet est cohérent et dans la lignée de son travail en 2015, spontané et conceptualisé. Valeur sûre.

Le 21 juillet : Thundercat – Them Changes

C’est-pas-du-rap-mais-laisse-moi-tranquille part.1. Le génial bassiste, producteur et chanteur Stephen Bruner, aka Thundercat, a sorti The Beyond/Where The Giants Roam fin juin, et ce petit EP vaut absolument l’écoute. Après avoir collaboré sur deux des meilleurs disques de l’année, à savoir To Pimp A Butterfly de Kendrick Lamar, et The Epic de Kamasi Washington, il sort son premier projet solo depuis Apocalypse en 2013. De la funk psychédélique aux lignes de basse enflammées qui nous emmène dans un monde lointain, à l’image de ce clip samouraï-friendly.

Le 8 septembre : DJ Premier & The Badder – BPATTER

Depuis le temps qu’il en parlait, Primo a enfin décidé de se lancer dans cette aventure en live band. Il est accompagné du groupe The Badder pour ce premier extrait teinté de cuivres, de cordes, de claviers  et de scratches bien évidemment, ça donne envie d’écouter le reste.

Le 17 août : Jay Rock feat. Kendrick Lamar & SZA – Easy Bake 

Septembre marquera le grand retour de l’un des nombreux talents de l’écurie TDE, le discret Jay Rock. Après un bon album en 2011, il aura fallu 4 années au natif de Watts pour nous balancer le second, dans les bacs depuis le 11 septembre. 90059 en sera le titre, et voici l’un des extraits sortis cet été, l’excellent « Easy Bake » avec ses compadres de label Kendrick et SZA. Gros preview !

Le 28 juillet : Travi$ Scott – Antidote

Celles et ceux ayant apprécié Days Before Rodeo ne devraient pas être déçus par cette sortie tant attendue. Même en invitant Justin Bieber et Young Thug sur le même morceau, ce qui n’est pas une mince affaire, Travi$ a fait le travail. Charisme, voix, lyrics drug-full, effets maîtrisés, sa part de folie et les substances ingérées lui ont permis de livrer un disque sombre et mélodique assez addictif pour les amateurs du genre.

Le 1er septembre : Retch – Bad luck

L’un des gros projets gratuits de la fin du mois de juin. Le rappeur du New Jersey, deux ans après sa dernière mixtape, sort de son coin de rue pour Finesse The World, une douzaine de titres aux ambiances sombres et froides à souhait. Des storytellings marqués agrémentés de lignes sur la dope ou sa passion pour Ralph Lau, Retchy P se raconte brutalement, le dernier clip extrait en est l’exemple.

Le 29 juin : The Internet – Penthouse Cloud

C’est-pas-du-rap-mais-laisse-moi-tranquille part.2. Le groupe The Internet, mené par Syd Tha Kyd et Matt Martians, et affilié au crew Odd Future par la chanteuse qui est aussi DJ et productrice au sein du collectif, a encore sorti un excellent album cet été. L’acid-jazz et le r&b expérimental des californiens font mouche à chaque track, l’espace n’est jamais loin quand Syd pousse la voix. Le disque le plus fly de ces derniers mois.

Le 9 septembre : Mick Jenkins – Your Love

Pour son troisième projet, le rappeur de Chicago transpose sa voix grave sur des beats un peu plus originaux, comme celui bien électro de l’extrait proposé produit par l’excellent Kaytranada. Le tout marche très bien, et reste captivant et atypique sur 9 titres. Définitivement l’une des nombreuses jeunes pousses de Chi-Town à suivre attentivement.

Le 4 septembre : Young Thug – Stunna

Compliqué de faire sans ce jeune bandit en cette année 2015. Ses frasques avec Weezy, son style et sa dernière pochette à poil en ont fait un épouvantail pour certains, les autres s’arrêteront à son talent et au renouveau musical qu’il peut représenter. En attendant Hy!£UN35 (prononce ça comme tu veux), Young Thug distille des tracks qui seront ou non sur le LP, tout dépendra de son humeur. Ici, l’addictif « Stunna ».

Le 29 août : Toro Y Moi feat. Rome Fortune – Benjiminz

Le jeune producteur originaire de Caroline du Sud, et porte-étendard du mouvement chill-wave (même si ses prestations sont bien au-delà d’un genre musical particulier) nous a offert cet été une mixtape de 20 titres enregistrés entre 2012 et 2015, Samantha, avec les apparitions de Kool AD, Washed Out, Nosaj Thing ou l’excellent et coloré barbu Rome Fortune sur ce « Benjiminz » planant à souhait. What For ?, son dernier LP, est sorti en avril, les amateurs de sonorités étonnantes y trouveront leur compte.

Le 16 juin : Bilal feat. Big K.R.I.T. – Pleasure Toy

Voilà qui aurait pu être la troisième partie du c’est-pas-du-rap… mais ce gros KRIT y va quand même de ses rimes sur ce morceau sensuel à souhait du dernier album de Bilal, In Another Life, produit intégralement par Adrian Younge, partout en ce moment. Le crooner de Philly a également invité Kendrick sur ce disque, qui est probablement l’une des meilleures sorties r&b/soul de l’année.

Le 2 septembre : Illa J feat. Moka Only & Ivan Ave – All Good Part.2

La suite du « All Good » présent sur son classique Yancey Boys, aussi smooth et jazzy que la première version. Le petit frère de Jay Dee sortira son deuxième album sobrement intitulé Illa J à l’automne 2015, et on sera bien évidemment à la réception, le truc est déjà en précommande chez Bastard Jazz Recordings.

Le 1er juin : Bobby Raps & Corbin – Welcome To The Hell Zone

L’un des clips les plus dérangeants de ces derniers mois. Bobby Raps et Corbin (que tu connais peut-être sous le nom de Spooky Black) ont sorti Couch Potato, EP à la limite du chelou, presque religieux dans la connerie. Voici le premier titre du projet, avec une vidéo glauque comme on les aime dans les meilleurs recoins nordistes. Bienvenue !

Le 3 septembre : Statik Selektah, Action Bronson & Joey Bada$$ – Beautiful Life

Pour terminer, et parce que la vie est belle (surtout pour ces rappeurs blindés en croisière), voici deux des kickeurs new-yorkais du moment qui s’éclatent sur la production de Statik Selektah, qui a sorti son disque Lucky 7 le 7 juillet, et qui a réuni pratiquement tout le monde, ça a du bon parfois les albums de producteurs. Profitons des fions, des vues sous-marines et des plongeons de Bronsolini et rappelons-nous que l’été n’est jamais très loin, juste à quelques heures d’avion… Faites pas les cons, c’est la rentrée t’façons, on se retrouve à la même place le mois prochain !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.