Le Narvalow City Show, édition 4, est programmé le samedi 4 juillet 2015. Organisée à l’école Simplon.co de Montreuil, la conférence de presse des Narvalows nous a donné envie d’accélérer le temps et de se projeter déjà dans la bouillante ambiance montreuilloise. Avant-goût et préparation aux 12 heures de kif.

Parce que c’est toujours une excellente journée

Le Narvalow, c’est un gros concept type « festival », organisé le premier week-end de juillet, et qui dit juillet, dit « estival ». On mise donc sur une météo agréable, et on souhaite même un soleil qui ne bégaye pas pour bien profiter du barbecue, des concerts en plein air, des ateliers graffs et pouvoir déambuler tranquillement sur le terrain du stade Robert Barran. N’oublie pas ta crème solaire. Mode chill : ON.

Parce que l’affiche est démente

Démente, et il y en aura pour tous les goûts ; des MC’s émergents comme Vald, Pand’Or, Ali Lacraps ou Le Bon Nob, des groupes sulfureux comme Le Gouffre ou La Smala, des bêtes de scène comme Swift Guad, A2H ou Deen Burbigo, des noms de légendes comme Busta Flex, Rocca ou la Scred Connexion, des rappeurs qu’on n’a pas régulièrement l’occasion de voir en concert comme Big Buddha Cheez ou Fizzi Pizzi, et des noms moins connus du grand public comme Beny le Brownies ou la Race Canine. Le tout ambiancé par Milky Way et DJ Enygm.

« Old school, new school, là n’est pas la question »

Parce que l’année précédente a été annulée

A cause de prévisions météos extrêmes, le Narvalow Club a dû se résoudre à quelques jours de l’édition 2014 d’annuler SA journée narvalesque. Pour des raisons de sécurité, et se couvrir un minimum, le NC a donc préféré assumer et perdre gros financièrement. En fonctionnant en autofinancement, les risques sont –au contraire des subventions- légions. A part une aide de la mairie de Montreuil, les rentrées d’argent passent uniquement par les billets et les stands de nourriture/boisson. Ils comptent sur votre présence pour soutenir l’événement, venir kiffer, et surtout ne pas rater la date unique de l’année.

Parce que l’ambition est au rendez-vous

Le lieu est inédit ; fini le désormais trop petit « Léz’arts dans les murs – les murs à pêche », ce n’est pas non plus au stade Wigishoff de 2013, mais au stade Robert Barran. La sécurité a encore été renforcée, et les efforts nécessaires en terme de programmation sont conséquents : les organisateurs ont prévu de gommer les imperfections de la précédente édition et de limiter le nombre d’invités ainsi que leur temps de passage (de 15 à 30 mns) afin de ne pas laisser des spectateurs frustrés en cas d’absence ou de non-passage faute de temps. Et puis, il n’y a pas de hiérarchie sur le visuel, tous les noms sont importants. Et on n’est pas à l’abri de bonnes surprises…

Parce qu’il y a un nouveau site narvalesque

Des étudiants de simplon.co ont créé et lancé le site narvalowclub.fr pour rassembler les infos et les présenter proprement. Un nouvel outil de communication classe, qui devrait servir à annoncer et relayer les actualités et projets à venir. Il s’y murmure déjà qu’un Narvalitow City Show pour enfants est en réflexion, ainsi qu’un NCS sur deux jours… Allez y faire un tour !

Parce que le prix est abordable

12€ en prévente, 15€ sur place, quand on voit la line up, le prix est dérisoire, et rend l’évènement accessible à tous.

Parce que c’est l’occasion de croiser des types et demoiselles cools

Des cars de Belgique, de Suisse, du Luxembourg (et même de Besançon) sont prévus. L’occasion d’accueillir chaleureusement des kiffeurs de Bon Son, de partager et d’échanger avec un public mixte, varié, jeune, vieux, foufou et de bonne humeur qui vient donc de l’étranger ou des quatre coins de l’Hexagone (environ 40% du public ne vient pas d’Ile-de-France). ICI C’EST…MONTREUIL !

Parce que tu ne sais pas où tu seras à la même date l’année prochaine

Pas de procrastination, donc. Viens. C’est notamment l’occasion rare de croiser et taper la discute avec « tes rappeurs préférés ». Viens on te dit. De toute façon tu as fini tes examens, il n’y a pas de Coupe du Monde ni Roland-Garros. Et puis c’est le week-end donc tu pourras dormir dimanche. Allez, viens.

Parce qu’il n’y a pas que des concerts

Outre les 25 artistes programmés, c’est un véritable village que souhaite monter le Narvalow Club. Des danseurs sur scène, une dizaine de graffeurs, un stand de tatouages non-stop tenu par Ozer (réservation via ozer.ths@hotmail.fr), de quoi bien manger et bien se rafraichir, et même des skates 4×4 motorisés sont au programme.

Parce qu’il y a toujours besoin de bénévoles

Eh oui, le Narvalow Club est une association généreuse, mais qui n’a pas encore les moyens de ses ambitions. Pour faire court, le cœur et l’envie sont toujours présents, mais il y a besoin de bras pour gérer la billetterie, les stands de bouffe ou le bar. Si tu as 18 ans et est disponible le samedi 4 juillet 2015 toute la journée, contacte illico Toufik au 06 95 69 96 39 / toufik@narvalowclub.fr.

Enfin, pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion d’y participer, nous avions raconté l’édition 2013.

Toutes les infos sur la page Facebook de l’évènement ou le site du Narvalow.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.