A l’heure où tout le monde en est au bilan, c’est souvent les mêmes albums qui ressortent. Alors plutôt que de parler une énième fois d’albums que nous avons déjà chroniqués, nous avons préféré mettre en lumière les projets sortis discrètement, albums ou EP’s.

Ceci n’est pas un classement.

a1064644061_10 (1)

31 Diez (Aksen & Misaomic) – Mixtape Eponyme

Toulouse a encore été l’une des métropoles du rap cette année. Mais entre les principales têtes d’affiches que sont Omerta Muzik, CMF, la Bastard Prod ou encore la Bim Bam Prod, d’autres MC’s très talentueux opèrent dans l’ombre. C’est le cas d’Aksen et Misaomic qui ont largué cette année leur premier projet sous la bannière 31 Diez. L’occasion de découvrir deux jeunes rappeurs très talentueux dont on ressent clairement les sonorités de la ville rose. Equipés des prods d’Art Aknid, Oxydz, DJ Okupé ou encore Piloophaz, voilà une des très bonnes découvertes de l’année.

a0237127244_10

Fhat.R – Faits dehors & d’argent

Relativement inconnu du public avant la sortie de Nuits de chiens avec Melan, Fhat.R a gentiment fait son trou en 2014 en sortant son premier EP. Flow rapide et agressif ou mélodique et voix aigüe sont au rendez-vous, sur des prods rythmées de Salix, Kryto Liquid, Senor el Kalif ou encore Blackostaï. Un EP court mais efficace sur lequel l’accompagnent SpyK, Senor El Kalif et Melan pour des combinaisons complémentaires et qui donnent envie d’en entendre plus. Le Bordelais prépare d’ailleurs le volume 2 pour début 2015.

a2073233219_10

Ahmad – Perdants magnifiques

Le Montpelliérain au flow nonchalant et à l’écriture chirurgicale a livré son quatrième album en décembre et cette sortie tardive a peut-être provoqué l’oubli de sa nomination dans certains bilans. Musicalement riche (il a convié entre autre Mr Ogz, Meyso, Lartizan ou encore James Lega) et textuellement interminable à décortiquer, Ahmad ne déçoit pas et offre à son public relativement fermé un album court mais extrêmement intense et dense.

a1474163291_10

Lucio Bukowksi, Haymaker & Louise Kabuki – Golgotha

Encore une année extrêmement riche pour le lyonnais. Entre son deuxième long format avec L’art raffiné de l’ecchymose produit intégralement par Nestor Kéa, un EP avec Mani Deïz, son premier produit par lui-même et un avec Haymaker, ce quatre titres est passé relativement inaperçu, et c’est bien dommage. Touchant toujours plus de sommets dans la qualité d’écriture, Ludo opère cette fois sur des productions beaucoup moins coutumières. Un des projets les plus sombres du Lyonnais.

a3966175968_10

Deux Lyricists – Des mesures pour s’aider

Encore venus de Lyon et issus du collectif Mégafaune, Deux Lyricists a sorti cette année son premier long format, un an après un EP On va tous mûrir exclusivement sur Face B, plutôt réussi. Toujours accompagné de DJ Waks, l’album est toujours dans la même lignée qui se veut clairement « à l’ancienne ». Ambiance très musicale, scratchs à outrance, technique certaine et excellentes prods signées Vax1 pour la plupart mais aussi Smok, Shaolin ou encore Raistlin, on a ici une valeur sûre.

a3751600496_10

Equis – Rélfexion sur mesure

Encore Lyon, et encore Microfaune pour ce projet. Mais l’ambiance est différente. Sur son premier projet solo, Equis étale ses envies de fuir le train train quotidien avec noirceur et mélancolie sur des productions de Smok, excepté le dernier morceau produit lui par Vax1, à l’ambiance nettement plus festive. Un très bon projet de fin d’année en version CD pour seulement 5 euros.

a2199572797_10

Maxwell – Tu veux le M.A.X Vol. 2

En plus d’être l’un des meilleurs arrières gauches du monde, Maxwell est aussi un très bon MC issu du collectif Nostar qui réunit également Lilbab, Dyonis, Venste et Heskis. Tu veux le M.A.X vol. 2 sorti cette année est donc son troisième LP solo après Vrai en 2012 et Tu veux le M.A.X vol. 1 l’année dernière. Un projet rafraîchissant, mélodique et ambiancé qui voit Maxwell kicker sur des prods de Mani Deïz issues de Cassette Sunday, Autistic Machine ou encore Too much memory, mais aussi Juliano, Char et Art Aknid pour les plus connus.

a2592151044_10

Balarass – L’air épais

Moins d’un après son premier EP « Le cul de sac de Douglas », Balarass, rappeur originaire de Rouen, a sorti en 2014 « L’air épais » qui porte bien son nom, tant l’atmosphère du projet semble épaissie par la fumée. Tantôt réaliste tantôt cynique, c’est un rap à la fois mature, personnel et en quête d’authenticité que délivre le rappeur normand. Ecriture, technique, production… l’expérience rapologique est évidente à l’écoute des neuf titres du projet, entièrement produit par Balarass lui-même.

a2264894716_10

Ol’kameez – Volume 1.5

Deuxième projet du duo de l’est parisien, Skyle et Walter, avec toujours le même duo Goomar/Dooze à la production. C’est sur des boucles mélodieuses et efficaces cadrées par des lignes de batteries rythmées que les deux compères étalent leur verve pendant une dizaine de titres. Ce qui frappe surtout c’est leur parfaite complémentarité. En effet les couplets croisés sont légions, comme si ils avaient été nés pour rapper ensemble. On n’oubliera pas non plus de citer les noms sympathiques qui les accompagnent derrière le micro : Nekfeu, Alpha Wann, Fixpen Sill, Tenchoo et Bazané.

a1202208998_10

Zakar – La rime est vers l’âme

Premier EP du MC de Concarneau, et on note surtout une grosse progression par rapport aux morceaux précédents disséminés un peu partout sur la toile. Celui qui sera présent sur le volume 2 de notre compilation montre encore que l’écriture est primordiale dans ses morceaux. Le tout sur des ambiances tendant plutôt vers la mélancolie, avec des prods signées FLS, Hanto, Victor P et PsychoDel.

Visuel: Lakse

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.