Exceptionnellement, ce ne sont pas 10 mais 20 titres que nous avons choisis en cette rentrée 2014, le mois de septembre ayant été particulièrement chargé cette année… Une entorse à la règle certes, mais jugez plutôt :

Le 1er septembre : Guizmo – André (Prod : Sims)

Après une pause (nécessaire ?) à la suite des sorties de ses trois albums solos en un an et demi, sans compter l’escapade Jamais 203 avec Mokless et Despo Rutti, Guizmo revient avec un de ces morceaux qui avaient participé à son succès : des dizaines de mesures sans refrain, une instru mélancolique et un texte personnel. La recette fonctionne encore, et permet à ceux qui n’ont pas été convaincus par les dernières sorties de reprendre espoir…

Le 2 septembre : Lomepal feat. Doums – Enter the void (Prod : Nat Powers)

Le 2 septembre dernier, Lomepal annonçait la sortie de son nouvel EP Seigneur (paru le 15 septembre) avec « Enter the void ». « C’est une simple fête à Paname » que dépeint le MC sur ce track, entre excès divers et conséquences malheureuses. La mise en image, soignée comme à l’accoutumée et réalisée par L’Ordre Collectif, illustre parfaitement le propos avec une virée nocturne agitée dans la capitale…

Le 6 septembre : Alpha Wann – 0 To 100

Cet inédit offert par Phaal à son public a été enregistré sur une face B de Drake (0 to 100)… Sur cet égotrip, le membre du 95 Klan démontre encore une fois ses compétences techniques et flowgistiques, et on aimerait l’entendre plus souvent sur ce genre d’instrus, un peu plus enlevées que sur ses dernières livraisons.

Le 7 septembre : Nefaste – Bancs lieux (Prod : Mani Deïz)

On avait découvert Nefaste avec son EP Armes blanches idées noires sorti en début d’année. Le MC du 95 revient en cette rentrée avec un nouvel inédit, sur une prod du célèbre enfant du vinyle Mani Deïz. Le clip en noir et blanc, qui retranscrit bien la routine monotone décrite dans le morceau, est signé Ben Maker, beatmaker avec lequel Nefaste a l’habitude collaborer.

Le 10 septembre : Specta – Anti wack (Prod : Sunshine)

L’ancien membre du Saïan Supa Crew et d’Explicit Samouraï revient plus remonté que jamais avec la gnaque qui caractérisait chacune de ses apparitions. Le clip, tourné dans le désert, illustre bien la détermination qui transparaît à l’écoute du morceau. « Anti wacks » annonce son album Métempsycoses censé sortir début 2015.

Le 10 septembre : Stick – Mémoires d’un sale From’ (Prod : Nizi & Metronom)

Quelques jours avant la sortie de son album, le rappeur toulousain Stick (lire l’interview) dévoilait un nouvel inédit, quelques mois après le remarqué « Dégénérés ». « Mémoires d’un sale From' » est un des titres les plus personnels de l’opus, produit par Nizi et Metronom (qui a aussi masterisé son album) des Kids Of Crackling qui ont su s’adapter à l’univers du MC et lui pondre une instru sur mesure. Son album « 1 MC 2 plus » est sorti le 10 septembre (lire la chronique).

Le 11 septembre : Balarass – L’air épais

« L’air épais » c’est aussi le nom de l’EP de Balarass, notre découverte du mois. Ecriture, technique, production… l’expérience rapologique est évidente à l’écoute du projet. Et pour ceux qui souhaiteraient rattraper leur retard, les deux galettes du MC / beatmaker de Rouen sont disponibles sur son BandCamp.

Le 14 septembre : Demi Portion – Demi Parrain (Prod : El Gaouli)

Le Parrain est un film qui revient dans les grandes références de nombre de rappeurs. La célèbre mélodie de Nino Rota a été samplée moultes fois, et c’est une version entraînante qu’a choisi El Gaouli, riche en guitare et instruments à vents, sans les habituels violons qui caractérisent ces quelques notes. Sur ce track, Demi Portion prend un plaisir évident à honorer la prod, et donne une touche cinématographique au clip en y invitant Saïd Tagmaoui.

Le 14 septembre : Simba – Il est temps de se bouger (Prod : DJ Foch)

Le old timer rennais n’en est pas à son coup d’essai, son premier EP est sorti en 1999. 15 ans plus tard, il est clairement encore temps de se bouger pour Le Fonkicker… Pour ne rien gâcher au plaisir, Foch signe une  de ces prods propices à faire bouger nos nuques. Ce morceau est issu de la réédition de l’EP 5 titres de Simba, En attendant l’album sorti en janvier dernier.

Le 16 septembre : Poska & Bonat – Pour tout lâcher (Prod : Shinto)

Poska & Bonat du collectif de Saint Ouen La Chambre Verte préparent un EP commun programmé pour cet automne, dont voici un premier extrait. Et vu la qualité du track, on a hâte que sorte le projet… Pour ceux qui ne connaissent pas le collectif, nous vous invitons à aller écouter la Green Tape Vol.1 sortie en 2012.

Le 16 septembre : Paco – J’écris (Prod : Mani Deïz)

Paco (lire l’interview) envoie le 7ème et dernier extrait précédant la sortie du très attendu « Paco-errant » dont la sortie est prévue pour le 13 octobre prochain. Et celui-ci est loin d’être le moins bon, encore sur une excellente prod de l’inusable Mani Deïz.

Le 16 septembre : Dooz Kawa – A l’arrière des bars

« A l’arrière des bars » est issu de Narcozik #2, paru le 16 septembre dernier. Sur ce deuxième volet de la série Narcozik c’est du Dooz Kawa pur jus que l’on retrouve, furieusement Hip Hop dans la musicalité, avec du gros sample et des scratchs bienvenus comme sur « A l’arrière des bars » avec la phase de Nysay : « Alcool, sexe, violence, traîtres ! » Et en parlant des samples, on se délecte des boucles de « cordes » si chères au MC strasbourgeois (cf son 1er album Etoiles du sol), de la mandoline à la guitare sèche et électrique en passant par le violon… Pour les curieux, le projet est en écoute sur Deezer.

Le 17 septembre : Katana – Anticonstitutionnel (Prod : Char)

L’album Le fourreau (lire la chronique) de l’ex membre de l’Unité 2 Feu sort le 6 octobre, et après avoir sorti un premier extrait début septembre, c’est un véritable exercice technique que nous a livré Katana avec « Anticonstutitionnel ». Le long des 31 articles qu’il énumère, le MC du 91 enchaîne les multisyllabiques au gré des numéros (exemple : « article dix-sept / pour ceux qui haïssent le système »). A noter qu’au-delà du clip sur lequel nombre de potos viennent jouer les guests, l’anti-constitution de Katana bénéficie d’une prod imparable signée Char du Gouffre.

Le 17 septembre : Swift Guad – Mon empire (Prod : Blixx)

La chute des corps de Swift Guad (lire la chronique / l’interview), sorti le 29 septembre, se trouve être composé de 15 titres, et l’unité de l’album est assez difficile à percevoir. Swift a réussi à mélanger deux univers qui n’ont, semble-t-il, rien en commun. Certains sons comme « Après la pluie », « Loin du cœur » ou « L.A.C.U.N.E. » sont plus chantés que rappés, et d’autres sons comme « Mon empire » (ci-dessous) ou « Bon rétablissement » sont indubitablement dans la veine de ce avec quoi nous sommes familiers. A l’auditeur de porter le regard qu’il désire sur l’album : certains choisiront de garder le Swift à l’ancienne en rejetant le nouveau, et d’autres auditeurs préfèreront la nouveauté (en espérant qu’ils aient le cœur d’aller voir ce qu’il y avait avant). Quant aux autres, ils seront peut-être capables d’apprécier ces multiples faces en regardant la même image selon plusieurs perspectives différentes. L’exercice n’est pas facile, mais c’est à n’en pas douter, la seule façon possible d’apprécier pleinement cet album.

Le 24 septembre : La Canaille – Redéfinition

La Canaille avait décidé de se joindre aux sorties du mois en nous proposant leur troisième album intitulé « La nausée ». Après le son « Jamais nationale » sorti en mars, le groupe originaire de Montreuil dans le 93 avait décidé de cliper un autre extrait de l’album, « Redéfinition », pour sa sortie. Le clip se devait de retransmettre une atmosphère assez particulière dans un son où la colère est prégnante et l’appel à la résistance continu! Choisissant la sobriété du noir et blanc pour la réalisation, privilégiant une image en mouvement perpétuel se mariant avec une instrumentale dont on retiendra particulièrement les tambours guerriers, tout est fait pour nous faire adhérer à l’affirmation répétée du refrain : « c’est la canaille, et bien j’en suis ! ».

Le 24 septembre : Mr Ogz feat. Le Sept – Beatnik

Le Sept s’étant fait plutôt rare ces dernières années, nous étions au rendez-vous pour la sortie de « Beatnik », titre enregistré pour l’album « Les battements » du beatmaker Mr Ogz (sortie prochainement). Et on n’a pas été déçu : le MC s’applique à allègrement dégommer l’avidité du milieu du rap et ses caricatures. Mr Ogz et BobbyMilk signent un clip artisanal et esthétique qui constitue un complément parfait au morceau. Bijou.

Le 26 septembre : Perso – Rocking chair (Prod : Just Music Beats)

Une rocking chair, dans le fond, c’est configuré pour la chillance. Le titre du dernier morceau en date de Perso porte donc bien son nom, et la prod signée Just Music Beats n’y est pas pour rien… Idéal pour profiter de l’été indien sous sa véranda.

Le 29 septembre : Akhenaton – Mon texte le savon part.III

Pour la 3ème fois, A.K.H nous vend son texte comme un savon, et la magie est encore là. Il reprend d’ailleurs le concept du clip du premier volet, avec le playback réalisé par les trognes de son entourage, avec 13 ans de plus du coup. Son album Je suis en vie sort le 3 novembre, et « Mon savon part. III » en est le premier extrait.

Le 29 septembre : Deux Lyricists – Les paradoxes (Prod : Shaolin)

Le groupe Deux Lyricists, membres du collectif lyonnais Mégafaune, s’apprête à sortir son album Des mesures pour s’aider le 6 octobre prochain. Deux extraits sont sortis en guise de mise en bouche : Le groove du temps et « Les paradoxes » (ci-dessous), et vu le niveau, l’opus risque de faire parler du lui…

Le 30 septembre : LaCraps feat. Melan – Souffrir en silence (Prod : Tyza La Replic)

Le 30 Septembre, Lacraps (lire l’interview) a dévoilé un nouvel extrait de son album « Machine à écrire » dont la sortie est prévue pour le 3 Octobre. En featuring avec Melan sur une prod de Tyza le Replic, Lacraps nous invite à ne pas danser et à écouter. La connexion entre Toulouse et Montpellier fonctionne à merveille, on se laisse porter par une prod mélancolique et un texte sombre qui annoncent du très bon en ce qui concerne l’album. Si on en doutait encore, on est maintenant certain qu’il faudra compter avec Machine à écrire en cette fin d’année 2014 !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son.