S’apprêter à écouter un nouveau Dooz Kawa, c’est comme se préparer pour un nouveau voyage… Friand des morceaux à thèmes, on sait à l’avance qu’il va nous faire découvrir de nouvelles contrées lyricales, et parfois musicales.

Sur ce deuxième volet de la série Narcozik c’est du Dooz Kawa pur jus que l’on retrouve, furieusement Hip Hop dans la musicalité, avec du gros sample et des scratchs bienvenus comme sur « Dommages collatéraux », ou encore « A l’arrière des bars », et la phase de Nysay : « Alcool, sexe, violence, traîtres ! » Et en parlant des samples, on se délecte des boucles de « cordes » si chères au MC strasbourgeois (cf son 1er album Etoiles du sol), de la mandoline à la guitare sèche et électrique en passant par le violon…

Écouter du Dooz Kawa, comme mentionné plus haut, c’est aussi se plonger dans une métaphore tout au long d’un morceau, sans les maladresses que nombre de MC’s ont du mal à esquiver avec ce genre d’exercice. « Prenez les escaliers » en est l’exemple parfait : le MC nous parle de son parcours dans la musique, en utilisant l’univers du cinéma français pour illustrer son propos, et en y intégrant au passage quelques tacles bien placés.

Est-il nécessaire de citer quelques-unes de ses grosses lignes ? Allez, juste pour le plaisir : « Les apparences on s’en bat, car la nuit tous les shits sont gras, et les anges déchus sont là » (Dommages collatéraux). Ou encore : « Mes palabres c’est du vécu, quoi ? T’as cru la vie c’est un film de cul ? J’passe pas sur le câble ! » (Perce-Neige)

Le message est présent comme sur le bien nommé « Le savoir est une arme » qui nous incite à ne pas se fier complètement au discours officiel, ou sur le plus imagé « Dommages collatéraux ». Les wacks en prennent pour leur grade sur « Perce-neige », qui introduit le projet, et sur lequel Dooz Kawa en profite rappeler qu’il n’a plus grand chose à prouver rapologiquement parlant.

Tout ça en 5 titres, et c’est là la seule ombre au tableau : on aurait aimé prolonger le plaisir, même si Narcozik #2 se place dans la continuité du premier volet, sorti il y a 9 mois, et qui contenait le même nombre de morceaux… Vite la suite.

Lire aussi : On a écouté Narcozik #1 / Rencontre avec Dooz Kawa

Narcozik #2 : Disponible sur CD1D, et en écoute sur Deezer.

10629558_10152347993272896_4657796477244639827_n

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.