Nous voici donc avec l’édition de mars 2014, deux ans après la première édition, celle de mars 2012. Toujours pareil, cette liste n’est pas exhaustive, et elle ne constitue pas non plus un top 10, il s’agit juste d’une poignée de morceaux qui ont retenu notre attention le mois dernier. 

Le 12 mars : Zekwe Ramos – Le début de la faim (Prod : Zekwe Ramos & Boudj)

Sur ce premier extrait de son album Seleção 2.0, Zekwe nous fait part de ses ambitions, et comme le titre l’indique, il ne s’agit pas d’un simple petit creux. La (lourde) prod qu’il cosigne avec Boudj, et qu’il a eu le bon goût de laisser tourner une petite minute après son couplet unique, permet au MC de nous démontrer qu’il n’a rien perdu de sa verve, et laisse présager du bon pour l’opus dont la sortie est prévue le 28 mai.

Le 12 mars : Lucio Bukowski – Solitude et Buddha bleu (Prod : Haymaker)

Comme tous les deux mois, Lucio Bukowski nous livre un projet. Ce mois-ci, il s’agit d’un 4 titres en collaboration avec le beatmaker Haymaker, sur lequel le MC lyonnais pose ses lignes savamment imagées, loin des codes et références parfois balourds du rap actuel, entre textes personnels et critique des valeurs prônées par la société et les médias d’aujourd’hui. Nous vous conseillons les chroniques du projet rédigées par nos partenaires du Rap en France et de Cultiz.

Le 11 mars : REDK feat. Lino – Un mal pour un bien (Prod : Yopsis)

Sur ce duel entre Bien et Mal de haute voltige issu de l’album Chant de vision, REDK et Lino (décidément partout en ce moment) croisent le mic à coups de passe-passes et revisitent le genre avec succès. Un chef d’oeuvre, qui sent la vraie collaboration et non l’envoi de pistes par mail. Rien que pour ce morceau, l’album d’REDK mérite qu’on se penche dessus (lire notre chronique), et le membre de Carpe Diem ne s’est pas trompé en dévoilant le clip le jour de la sortie de l’album.

Le 19 mars : Stick – Dégénérés (Prod : Al’Tarba)

Stick, du label Crazy Mother Fucker Records, nous parle du 1er clip issu de son album à venir (très prochainement) : « Le son est un des premiers que j’ai écrit pour l’album, ça remonte à 4-5ans. La prod d’Al’Tarba est venu plus tard et elle collait parfaitement à l’ambiance que je recherchais pour ce son. Pour le clip je voulais vraiment un délire un peu perchée, et surtout la volonté de faire autre chose que rapper devant une caméra. L’idée des cagoules c’était surtout pour rendre le son plus impersonnel, je voulais que chaque personne qui regarde le clip puisse se dire que ça pourrait être elle sous chaque masque, s’identifier à ces dégénérés déambulant dans la ville. Le tout avec une ambiance très abstraite, sans forcément faire de beaux plans techniques, mais que chaque image apparaisse comme un instant volé, filmé sans fioritures, à la manière d’un Larry Clark ou d’un Greg Araki, dont les univers respectifs collent au thème de la chanson. C’était important pour moi de dévoiler cet extrait là pour présenter l’album qui arrive, déjà pour l’instru qui est une des meilleures prods sur laquelle j’ai eu l’occasion de poser et quelques part parce que tout les autres morceaux de l’album se sont articulés autour de celui-ci. »

Le 5 mars : Ol’Kainry & Dany Dan – Déglingos (Prod : Dave Daivery)

L’été dernier, Ol’Kainry nous avait confié en exclu être en pleine préparation d’un album commun avec une légende du rap français. On était loin de penser qu’il était parti pour remettre le couvert avec le Pop Dan, presque 10 ans après leur premier projet commun. Et à en juger par cet extrait et le trop court freestyle #AlaMethod, les deux MC’s sont plus motivés que jamais. Verdict le 12 mai avec la sortie d’Épisode 2.

Le 3 mars : Goune feat. Vald – Mon insolence (Prod : Goune)

Laissons le MC toulousain Goune, qui s’apprête à sortir son projet Ricky Martin, nous parler de ce morceau en duo avec Vald… « Donc pour ainsi dire après avoir fait quelques prods au blondinet qui rappe préféré des français, je lui ai proposé de faire un feat. A la base j’avais fait une autre prod, j’avais posé un truc mais avec le temps c’est devenu un peu naze. Donc un jour j’ai fait la prod de mon insolence, je la lui ai envoyé, et il a validé. Le thème est venu de lui même, j’ai posé mon 16 et il l a posé le sien. Et comme je passe plus de temps à me masturber qu’à écrire, il a fallu beaucoup de temps avant de le clôturer ! Et au final voilà je suis refait du morceau et Vald a fait le boulot ça fait plaiz. » À noter qu’il vient de sortir Terminus en collaboration avec Bazoo sur lequel il signe l’intégralité des prods.

Le 31 mars : Loko & Karna – Décalages horaires (Prod : Loko)

6h52 un matin de juillet 2013, Loko arrive au dépose-minute de Roissy pour récupérer son ami Karna qui arrive de Saint Barthélemy, et qui revient sur Paris pour des vacances… Karna prévient : « Uniquement des vacances, PAS DE RAP » 16 titres plus tard, on s’aperçoit que Loko a été persuasif ! Le titre « Décalages Horaires » nous projette dans un futur proche : le moment où Loko se rendra à Saint Barthélémy pour des vacances, ET PAS DE RAP… Doit-on s’attendre à un Décalages Horaires Volume 2 ? Le résultat donne un duo en forme de correspondance 2.0, une conversation Skype très joliment mise en image en attendant la sortie du projet des deux compères dont la sortie est programmée pour le 7 avril.

Le 2 mars : Sopico – Damned (Prod : J Dilla)

On l’a découvert avec Damned, Sopico nous en dit plus : « Ca faisait un moment que je voulais faire un son aux Pays-Bas, j’y ai passé pas mal de temps étant plus jeune et je voulais conclure avec un morceau qui me ressemble et un clip sans prétention. L’instrumentale de J Dilla « Hold tight » m’est apparue comme une évidence étant donné que je suis un grand fan de Slum Village, Kankick etc.. J’ai enregistré ça chez « Rhum Arrangé Prod » à La Goutte d’Or pas loin de chez moi et j’ai pris le Thalys avec un pote directement pour clipper. Ce titre ne se place pas dans un projet en cours mais il présente quand même un peu mon univers. En ce moment je me consacre beaucoup à la musique et très bientôt de nouveaux titres feront leurs apparitions, dont des collaborations avec des MC’s d’ici et d’ailleurs, j’en dis pas plus mais je vous tiendrai au courant ! Paix sur vous ! »

Le 3 mars : Taf – Affreux, sale et méchant (Prod : Dais)

Taf : « Le morceau est issu du projet « Second Souffle » de L’ArtMature (disponible ici). Le titre est un clin d’oeil au film « Brutti, sporchi e cattivi » (à voir) de Ettore Scola sorti en 1976. Le film est bizarre et glauque, un délire à part qui collait bien à l’ambiance du son… Pur la prod, Dais a samplé la musique du générique de l’épisode 3 saison 22 des Simpson, customisé par Banksy (à voir également) vu que je suis assez fan (de la série, de Banksy et de la musique), l’inspi s’est pas fait prier (sourire). Le texte est fidèle à ce que je fais d’habitude, j’ai juste essayé de le structurer différemment, 3 couplets de 12 mesures, suivis à chaque fois du refrain de 4 mesures… Bonne écoute ! »

Le 18 mars : Samm & Perso – Piraterie (Prod : Stradivarius)

Il s’agit ici d’une connexion au sommet entre deux grandes figures du rap de la région PACA (oui oui, Perso représentant Marseille et Avignon, et Samm étant originaire du 06), qui n’est pas sans rappeler les lourdeurs de l’époque « Napalm » (collectif regroupant Coloquinte, Mic Forcing, Chiens de Paille, Akhenaton…) sortis lors de la décennie passée dans cette même région. La prod soulful signée Stradivarius y est pour beaucoup, et le morceau est tiré de l’album de ce dernier, « Pirates », disponible en téléchargement gratuit depuis le mois dernier.

Le 24 mars : Furax Barbarossa – Fin 2012 (Prod : Toxine)

On a rajouté cet extrait de Testa Nera en bonus track puisqu’il a déjà été beaucoup question de Furax sur le site ces dernières semaines, il n’était pas question qu’il prenne en plus la place d’un des 10 sélectionnés ci-dessus. Impossible cependant de ne pas le citer, tant la sortie surprise de l’ultime album de La Barbe aura marqué le mois de mars. À noter que l’album est désormais disponible sur Youtube pour les curieux. Lire l’interview de Furax / la chronique de Testa Nera.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.