Mercredi 1er janvier 2014 – Bruxelles

Histoire de bien commencer l’année, et de se nettoyer le foie avec une bonne dose d’alcool, je propose une partie du Gouffre à mes amis, curieux de découvrir ce que réserve ce « Jumanji » moderne. Ni une ni deux, le plateau de jeu se déploie et chacun se saisit de son verre. La partie bat son plein, les bouteilles se vident, les gosiers se remplissent, les propositions d’amélioration fusent : « Il faudrait un objet annonçant la barre de vie, l’autonomie encore restante », « Un sac à urine éviterait de faire des pauses WC, comme pour la fête de la bière en Allemagne » ! Quelques heures plus tard, au réveil, le verdict est sans appel : le jeu a eu tellement de succès, que la moitié du jeu a disparu ! Et soudain, une idée : et si on proposait une partie du Gouffre aux Gouffriers ? Extraits.

Vendredi 3 janvier 2014 – Paris

Premier arrivé, Loko s’installe et entame son sandwich triangle et ses chips. Puis, F du Gouffre sonne à la porte. Très vite, on accueille Chris Taylor qui arrive du taf. Friand de bonnes surprises, voilà enfin Char qui débarque avec le beatmaker bankable du moment, j’ai nommé Mani Deiz. Point de femmes aux alentours, notre chroniqueuse Solene ayant dû déclarer forfait au dernier moment. Mais déjà, l’on se réjouit de cette belle tablée pour cette soirée hommage au projet Marche Arrière.

C’est donc avec le tout nouveau personnage « Gérard Judgnol » dit « Le Père Noël » que la partie commence. Et dès le début, on comprend vite que si ce n’est pour parler rap et actualité hip-hop, on peut s’abstenir de sa présence. Loko entame une discussion sur la qualité de son et la propreté des enregistrements et montages sonores avec Mani, qui confirme que ses « Cassette Sunday » sont réelles, n’en déplaisent aux amateurs qui postent des vidéos de réalisation MPC « sans qu’elles ne soient branchées » ou qui « utilisent du grain pellicule » juste pour l’enrobage. Chris Taylor, à peine arrivé du taf, lui, nous parle des retours de son projet « L’ascension » sortit le 12 novembre 2013.

Et au milieu coule une boisson...

Et au milieu coule une boisson…

4ème projet officiel, c’est son « premier solo ». Quand on lui reproche une bonne quantité de featurings, il l’assume volontiers, et ajoute qu’il voulait sortir tous ses titres qui étaient de côté depuis un moment. Chris glisse également qu’il est l’un des derniers à avoir eu l’occasion de poser avec Nysay, le duo de Boulogne se faisant plus que discret ces dernières années. La discussion mène au débat sur la distrib, tellement compliquée pour les MCs indés dont les moyens financiers sont souvent limités. Et encore, comme nous l’affirme Chris, il sort son projet « à perte ». L’occasion aussi d’avoir des nouvelles de Fon et d’apprendre qu’il n’est ni mort, ni dans la drogue comme le laissent courir certaines rumeurs du web, mais qu’il vit simplement en retrait du rap.

Générations. Le média hip-hop radio le plus connu après Skyrock vient ouvrir le débat sur le rôle et la couverture des médias dans le rap. A une question d’Olivier (Le Bon Son), qui s’interroge sur la santé actuelle de la radio, Loko répond qu’il en est désormais « aussi éloigné que de Néochrome ». On entend qu’ « Ils se sont fait racheter, ils ont déménagé, ils ont viré les émissions spé et mis de la pub partout », et que la débandade dure depuis un certain moment. Les interviews seraient pré-enregistrées et l’aspect indé/émissions spés aurait disparu. Et Chris d’enfoncer le clou : « Dans ce cas-là, autant même aller à Sky ! Tu trouveras beaucoup plus d’émissions spé sur Sky que sur Générations aujourd’hui ». Loko confirme « : « Négocier un passage de l’indé total à commercial, c’est super dur, tu peux sombrer dans l’entre-deux super vite… Mais tu ne peux pas rester toute la vie en indé… »

Loko, qui a « réussi à gagner une fois sur trois parties », est confiant. Chris, un peu plus frileux, doit repartir en voiture et travaille le lendemain. Caballero en fond sonore, c’est tout naturellement qu’on en vient à parler de lui. Le MC belge est une bonne découverte pour chacun des participants, et Olivier approuve d’un « J’ai vraiment été surpris dans le bon sens par son projet “Laisse nous faire vol. 1.” Le hip-hop belge est à l’honneur, et les compliments pleuvent sur les noms de la scène bruxelloise comme Scylla, B-lel et La Smala. Les Suisses, Gueule Blansh en tête, reçoivent à leur tour les éloges de nos activistes, ainsi que le grenoblois Jeff le Nerf dont le dernier album est une réussite.

Il se murmure que « L’apéro avant la galette » avance doucement, et que le prochain projet du Gouffre pourrait voir le jour au printemps. Char, lui, reconnait ouvertement que la prod de Mani Deiz sur laquelle Caballero a signé l’excellent C’est aussi simple que ça, est une pépite.

Loko distille sa bonne humeur, et les vannes fusent dans une ambiance amicale et détendue, loin de certaines sphères ganstérisantes d’un hip-hop qui se prend au sérieux sans l’être pour autant.

“Alors, comment faire tenir 69 tracks sur deux CDs ?”

« L’Indis ? Le deuxième morceau sur le CD, c’était pour faire une surprise puisque le premier avait grave tourné.» Et le titre qui a le plus de retours ? « Hugo a presque 700 000 vues, Furax et Sëar 200 000 vues, Kacem a plus de 100 00 vues… » En revérifiant sur Youtube, on trouve même que Nekfeu a pété le score jusqu’à 1 million et demi de vues. Le son de Lavokato et celui de Jeff le Nerf font aussi partie de ceux qui ont bien tourné sur Facebook, et à l’unanimité, les invités les approuvent.

Plus largement, nos invités échangent leur avis sur les MCs présents sur Marche Arrière. Kacem Wapalek, membre de l’Animalerie, cristallise le débat et suscite l’étonnement quant à sa technicité et à sa carrière, pour le moment ponctuée de freestyles vidéos, de live et d’apparitions sur des compiles, sans n’avoir sorti de projet solo encore. Loko, bavard, donne son avis : « Il a un débit un peu ragga. J’ai toujours pardonné au ragga d’être plus léger que le rap dans l’écriture, car c’est musical, ça rebondit, alors si en plus les paroles suivent… Je reconnais qu’il a un truc. »

Le Bon Son - Le jeu Le Gouffre

Quant à l’évolution du rap français, Loko, bien placé pour parler de la chose, se montre lucide : « Avant, tu n’avais que le paramètre auditif. Avec Youtube aujourd’hui, tu juges aussi selon le style du mec, si son délire te plait ou pas… » Plutôt juste comme analyse. Avec désormais Marche Arrière en lecture, la soirée bat son plein et chacun donne son avis sur ses tracks préférées et ses déceptions.

Unis comme les 5 doigts de la main, tout le monde trinque.

Les fautes de jeu s’accumulent pour Mani Deiz qui lance régulièrement le dé nonchalamment en dehors de la table. L’important est ailleurs pour le beatmaker membre de Kids of Crakling, qui lui, fait la part des choses avec la génération « réseaux sociaux » qui partage sans forcément apprécier, et critique. S’il semble en apprécier l’utilité et la simplicité, il regrette les « commentaires haineux gratuits » et l’hypocrisie virtuelle qui contamine le web et la musique qui y circule. Son projet tout frais « PacMan » réalisé avec Paco est lui aussi plébiscité par les joueurs, qui reconnaissent une alchimie presque naturelle entre les deux bonhommes.

Quant à la prod du titre Triste Théâtre signée Mani Deiz, et particulièrement appréciée par la rédac du Bon Son, c’est Char qui en parle le mieux : « C’est une passe décisive en finale de coupe du monde ! ». Dring, dring. Les Pixmakerz débarquent pour boire un coup, bonne surprise signée Loko. Dans les idées d’amélioration suggérées, on entend alors « Il aurait fallu un genre de robot qui te dit les cases en direct ! » Et peut-être d’autres personnages à venir…

Les lancés de dés s’enchainent, la fatigue se fait sentir, et l’interminable partie du Gouffre touche à sa fin… On tente alors d’obtenir des dates ou noms de sortie prochaines : Mani taffe sur un nouveau projet avec Lucio Bukowski, ainsi que sur le premier album de Paco,  Le Gouffre prépare « L’apéro avant la galette » qui pourrait voir le jour au printemps/été 2014, Tragik du Gouffre prépare son solo, Chris Taylor compte enchainer rapidement avec un second solo, et Loko sort un projet commun avec son acolyte de longue date Karna, intitulé « Décalages horaires », dont la sortie est prévue le 7 Avril.

Olivier et Antoine remercient tous ceux ayant répondu présents et d’avoir « joué le jeu » le temps d’une partie du Gouffre. « C’est pour Le Gouffre frèrrrrre ! »

Le Gouffre - Marche Arrière - Le Bon SonMarche Arrière : disponible depuis le 7 otobre sur legouffre.fr / Fnac /iTunes

Lire aussi : Marche Arrière, qui es-tu ?

Si vous souhaitez suivre l’actualité du Bon Son, n’hésitez pas à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.