Chronique : Sick Digger – Overlords

Il y a quelques semaines de ça, Olivier me demande cette chronique, « Overlords » du collectif Sick Digger. Sick Digger c’est quoi ? Petit détour sur Les Échos du Hip Hop qui ont réalisés une bonne interview d’eux le 20 janvier dernier, histoire de se renseigner : Al’Tarba , Junior Makhno , Ugly Tony , I.N.C.H , Fonka , MistaMaff , Ganjak et Dj Nix’On, Dj Low Cut & Beus Bengal. Je vous invite a la lire si vous voulez savoir qui est qui, qui vient d’où car Sick Diggerz c’est une équipe issue de divers horizons !

Nickel, tout était annoncé dans la tracklist, il y a quelques noms que je connais, je suis pas totalement en terre inconnue. J’apprends aussi que l’album est composé de projets futurs du label (« Sick Digger Recordz », donc bien plus qu’un collectif en fait !), la galette est définie tel un « apéritif » pour citer l’article, le plat de résistance arrivant dans le cours de l’année sûrement, avec pas moins d’une dizaine de projets en tout, en voici la liste :

Ganjak & The Society Of Invisibles The Inquisition,
Al’Tarba & Dj Nix’On Breaking Tracks,
I.N.C.H Mixtape (Avant l’album) All I.N.C.H
Sick Digger Crew Sickness LP (avec 63 MC’s)
I.N.C.H  Nappage Nocturne LP
Fonka : LP (pas de titre encore)
Ugly Tony LP  Time Flies
MistaMaff Beat Tape  Filthy Drums And Dusty Samples
Snook The Crook (Dirt Platoon) Solo EP  The Thieves Code
I.N.C.H & Deez (Aka Jimmy Conway) EP Hors De L’ombre 

Balance le lien que je télécharge ça sur leur Bandcamp, et c’est parti :

Début de partie avec I.N.C.H à la prod, un extrait de Nappage Nocturne à venir cette année, le premier morceau frappe fort, instru énervée pour rassemblement de MC’s enragés, damn ! King Magnetic (Allentown – Army Of The Pharaohs), GQ Nothin’ Pretty (Allentown) , Droogz Brigade (Staff L’instable, Sad Vicious et Rhama Le Singe, Toulouse ) et aussi Pedro (Toulouse, Parazit). Belle collaboration, le mélange des flows et du parler donne un résultat pour le moins…. surprenant ! « Ça va chier » annonce la couleur.

Sur le 2ème track, Ugly Tony assure la prod, extrait de Time Flies, sûrement un LP à venir, le morceau est intitulé « Feel This » avec ni plus ni moins que Phil the Agony (L.A – Strong Arm Steady) un bonhomme qui n’a plus rien à prouver selon moi.

Junior Makhno envoie une instru égrenée de violons oppressants sur « Murder Story », style dans lequel Makhno évolue allégrement, accompagné ici par Esoteric (Boston), Nightwalker (Chicago) & Nems (NYC).

Fonka invite pour la suite Lex Starwind (Philadelphia – Lost Children Of Babylon), « Divine Comedy » est le titre, l’instrumental respectant l’univers du MC, bonne osmose à mon goût.  I.N.C.H poursuit, en feat avec Paco (Montreuil)  : « Dans la même position », morceau introspectif s’il en est, le message touchera la majorité à mon avis, réel interlude pour l’auditeur francophone. Sur la piste suivante, Snook da Crook (Baltimore – Dirt Platoon)  en feat. avec Dj Djaz (Effiscienz crew) nous balance un track sur une prod de Mistamaff, « Take it slow », la sauce est classique et efficace.

Al Tarba & Dj Nix’on sur « Funny Games » lâchent une mélodie envoutante comme Al’Tarba sait les concocter, avec une ambiance mystique maintenue par la voix vaporeuse de Bonnie Li, King Magnetic & Dirt Platoon (Raf Almighty & Snook Da Crook) qui agissent en vrai maitres de cérémonie. Heddshotts (Lateb , INF , Slant & Mello Dee – Boston) envoie un headbanger avec « Settin Them », sur une prod de Junior Makhn, avec la participation de Dj Nix’on.

Ganjak, quant à lui, s’associe à The Society of Invisibles (Joey Baggs, Sunn Sunn, Grim Moses, Judgement, Jack Spairo, Veteran Tha Virus, DoneOne The Finisher, Axiom – Phoenix) pour « Invisible Philosophy », le background de l’instru est éthéré et les MC’s, alliés à la rythmique et aux scratchs des samples vocaux, forment un contraste saisissant de vie.

I.N.C.H à l’instru sur la piste qui suit, epaulé par Deez (aka Jimmy Conway – Nantes) pour « Hors de l’ombre ». Une fois de plus l’auditeur francophone un peu perdu dans le flot des artistes US, se raccrochera a cet îlot dans sa langue, le titre est issu d’un maxi à venir m’a t’on dit, regroupant instrumentaux et acapella.

Mistamaff nous fait profiter de sa maitrise et nous sert un « Flying Over (Just in time) » en version instrumentale, j’ai regretté l’absence de MC, même si ce morceau est extrait de sa beat-tape « Filthy Drums And Dusty Samples », une version avec vocal aurait amené un plus.

Ending track, Dj Low Cut nous pond une instru sur base de piano, envahie par une trompette solitaire pour le refrain,  Dj Duke aux cuts, et non moins que Mykill Miers (L.A), un artiste connu des amateurs depuis une quinzaine d’années, et CF. « The Spot is mine » permet de finir cette écoute en toute sérénité.

Overlords est un bel aperçu du champ des possibilités qu’offre le label Sick Digger, collaboration de taille avec les U.S.A, a la teinte définitivement « Côte Est » / Horrorcore sur les influences sonores, démontrant la puissance des « indies » des deux côtés de l’Atlantique. La compilation se laisse écouter assez facilement pour l’auditeur averti, mais pourrait rebuter certains qui ne jurent que par l’indé francophone, si ce n’est français.

Pour ma part, j’ai apprécié la présence des grosses pointures sur le projet, ainsi que la manière dont se confirment les beatmakers et les artistes indépendants avec ce genre de collaboration. Je vous remercie d’avoir lu mes impressions sur cette écoute d’Overlords et j’espère a bientôt pour une autre chronique !

Merci encore à l’equipe des Echos pour leur interview et la source de renseignements.

SICKDIGGER - Le Bon SonSick Digger – Overlords disponible gratuitement sur BandCamp.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.

Partagez:
  •  
  •  
  •  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *