C’est déjà l’édition #10 pour notre spécialiste ès musiques américaines, j’ai nommé Julien du Vrai Rap US. Retour sur le mois de janvier, comme l’indique le visuel ci-dessus.

Cam’ron & A-Trak – Humphrey

Cam’ron sort un projet par tranche de dix piges, et l’on est rarement déçus. Production savoureuse, lyrics golri, ce premier extrait de l’EP Federal Reserve, à paraître cette année ne nous annonce que du joli. New York City, t’entends ?!

Mobb Deep – Taking you off here

Restons à NYC. Pire qu’attendu, le retour du classique duo composé de Prodigy et d’Havoc n’a jamais été aussi proche. En tournée mondiale ($$$) pour le moment, les anciens ont prévu pour cette année la réédition de The Infamous, agrémenté de dix titres inédits aux invités plus savoureux les uns que les autres. Ce morceau en fera partie, et c’est du bon Mobb Deep : gros flows, grosse boucle, violence froide et soudaine qui les caractérise.

Freddie Gibbs & Madlib feat. Earl Sweatshirt & Domo Genesis – Robes (BBC)

Oui, un radio-RIP. La qualité sonore n’est pas intrinsèquement la meilleure, mais augure déjà Cocaine Pinata, le projet commun de Freddie Gibbs & Madlib à sortir le 18 mars, comme l’une des shits les plus attendues de 2014. Quand deux figures inclassables s’assemblent, le puzzle est étincelant. Comme cet excellent titre avec deux des membres d’Odd Future, rajoutant leur patte à l’alchimie MadFreddie. Vite !

Jonwayne feat. Scoop Deville – The Come Up

Le californien se raconte pour ce double-clip en noir et blanc à l’extraordinaire boucle chantée, pondue par lui-même d’un côté, une autre plus minimaliste mais aussi communicative, de l’autre. Un petit featuring avec Scoop Deville, et ça repart comme c’est arrivé. Sûrement sur un p’tit vélo.

Isaiah Rashad feat. Jay Rock & Schoolboy Q – Shot You Down

Dernier titre du très bon premier opus de la dernière recrue du label TDE, Isaiah Rashad, « Shot You Down » est une démonstration de flows et de style. Deux des gros noms du label viennent se greffer pour le plus grand plaisir de nos oreilles sur ce sample grillé mais utilisé à merveille. Conclusion pertinente d’un premier disque qui tient ses promesses, on a l’habitude chez les TopDawgs.

Tree – Soultrappin / I believe

Le monde dort beaucoup trop sur MC Tree à mon goût. Créateur d’une variation de rap, qu’il nomme lui-même « soul trap », le chicagoan démontre sur ce titre extrait de l’EP tout frais sorti en ce début d’année toute la puissance de sa voix rocailleuse qu’il pousse à l’extrême sur des batteries chantantes. Tant de blues dans la voix doit dépasser les frontières, réveillez-vous.

Talib Kweli, Elzhi & Phonte – No Competition (Prod : Khrysis)

Combinaison chaleureuse entre une étoile noire, un villageois et un faiseur de refrains. Emmenés par une jolie production de Khrysis, les trois amis s’en donnent à cœur joie pour l’un des gros titres de Jamla is The Squad, grosse compilation du label de 9th Wonder aux invités prestigieux, sortie en ce début d’année, que vous vous devez d’écouter. No competition.

Schoolboy Q – Break the Bank (Prod : The Alchemist)

Le Man of the Year devrait nous pondre l’un des disques de 2014, si l’on en croit les critiques déjà dithyrambiques des extraits déjà sortis…dont cet excellent « Break The Bank ». Produit par The Alchemist, toujours dans les bons coups, Q nous balance son agressive verve sur deux couplets sanglants, ainsi qu’un refrain foutrement efficace. La-da-di-do, la-di-da-di-da-di-do !

Step Brothers feat. Action Bronson – Mums In the Garage

Tiens, en parlant d’ALC, nous sommes forces d’évoquer Lord Steppington, l’album commun tant attendu du chimiste et d’Evidence, sorti en ce milieu de mois. La dream team est ici rejointe par un poids lourd bien connu des compères, le caustique Action Bronson, qui a toujours le flow et les mots qu’il faut. Fuck it !

HD – Aladeen (Prod : Hippie Sabotage)

Nique Jasmine, le jeune HD, from Brooklyn, revient avec Aladeen. Un puissant égotrip pour marquer sa place, et un hommage vibrant aux têtes de sa ville, nouvelles et anciennes. Lignes et intonations marquées s’emboîtant parfaitement sur la boucle philharmonique des Hippie Sabotage, bien choisie pour un morceau agressif de ce genre, sur lequel les lyrics ne doivent pas être aspirés. Le tout à l’intérieur d’une vidéo black & white soignée et de très bonne qualité, on n’en attendait pas moins, avec un nom pareil.

Rejoindre la page facebook Le Vrai Rap US.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.