Vendredi, début de week-end oblige, l’équipe de Dawa Deluxe nous avaient concocté une petite soirée à l’apparence fort sympathique. Après avoir regardé le teaser proposé un peu plus tôt dans la semaine, j’étais enchanté, l’idée était simple : mixer leurs compétences d’instrumentalistes, à celle de vocalistes, et de partager ensemble l’espace scénique le temps d’un soir. Allons-y !

Direction la Dynamo, accueilli par Youss, un des acolytes du groupe, en toute simplicité. Les balances se déroulent, l’équipe est concentrée sur la préparation de la soirée. Ceci fait, j’arrive a m’entretenir avec Rémi, bassiste et MC, qui accepte de répondre a quelques questions sur le fondement de la soirée.

La première question qui me vient à l’esprit, qu’est ce qui les à poussés a développer ce concept ?

« A la base on est un groupe instrumental, du jazz/rock principalement, mais on kiffe le hip hop à mort. En temps normal, on ne joue pas trop dans ce style-là. Ce qui nous a amené a créer cet événement, c’est le fait qu’on a rencontré pas mal de bons MC’s sur Toulouse, et que d’un autre coté, on s’est amusés à rejouer pas mal d’instrumentaux avec le groupe, par exemple « Stop Shammin’ » de Big Daddy Kane. »

Rémi continue en évoquant la « Dave Chappelle’s Block Party », « fête de quartier » organisée par l’humoriste américain Dave Chappelle, à Brooklyn dans les années 2000, filmée par Michel Gondry, et réunissant une trentaine d’artistes.

Le ton est donné. J’enchaîne sur la formation du groupe, la manière dont se sont gérées les connections entre les artistes présents ce soir :

«Dawa Deluxe est composé de 5 musicos, 2 batteurs, clavier, basse, et sax. Toutes les personnes présentes ce soir on les a rencontrées soit dans notre sphère personnelle, soit au hasard de dates, où on se disait à 3 heures du mat’ « faut absolument qu’on fasse un truc ensemble ». Le délire au final s’est concrétisé »

Et la tracklist ? Comment va se dérouler le mix ?

« Il y a des morceaux instrumentaux à nous, en parallèle avec le djaying de Dj Santitre, puis des titres phares, comme « Fil de paradis » de la Droogz Brigade, puis des face B propres aux freestyles, «G’z ‘n’ Hustlaz » de Snoop Dogg notamment. »

Parfait. Du répertoire des artistes à l’improvisation tout semble calibré.

Image

La soirée débute, ambiance smooth, le jeu de lumière est parfait, on est franchement dans l’ambiance jazzy que m’avait donné le trailer.

Dj Santitre aux platines, agrémente les morceaux de ces scratchs, les MCs alternent au micro : Youss, L’1probable , Stick, Pedro, Rhama le singe, Sad Vicious, Blast, Px, Goune viennent poser sur les versions, backés par Dawa Deluxe. Mention spéciale a 4Eva et Nema pour leurs voix exceptionnelles, un véritable plaisir pour les oreilles !

L’ensemble de la soirée se déroule de manière parfaite, des interludes viennent agrémenter des pauses, le public suit la danse. La soirée se termine sur un open mic. Comme à la tradition les artistes toulousains s’y joignent, on peut y voir Sendo ou Loco Rodriguez, entre autres.

Essai transformé pour Dawa Deluxe, à mon humble avis, qui a réussi le pari de rassembler divers artistes aux sonorités diverses pour une prestation scénique de qualité !

Image

Vous pourrez retrouver les vidéos de l’event prochainement, un système de caméras ayant été mis en place par Rec’n’Play pour couvrir l’événement – initiative intéressante qui devrait offrir un bon aperçu de la soirée !

Si vous souhaitez suivre l’actualité du Bon Son, n’hésitez pas à rejoindre la page facebook  ou le compte twitter du Bon Son.