Le Bon Son vous propose aujourd’hui de vous pencher sur le projet de Malik alias Omar Simpson, sorti en début de mois. Vous pouvez cliquer ici afin d’écouter (et éventuellement acheter) les titres commentés un par un par le MC et Dub Nukem, aka l’architecte sonore d’une bonne partie du projet. Ouvre grand tes yeux et tes oreilles.

INTROLUDE

Malik : Grosse basse, ambiance smooth pour ne pas agresser l’oreille dès les premières notes de ORNICAR. Aussi une façon d’annoncer que j’essaie de ne pas me prendre pour un autre. La vie est réelle, le son c’est abstrait. Ça ne reflète qu’une partie de la réalité. C’est un instant « photographié ». Rien de fondamentalement vrai, donc restons cool. Relativisons un peu la vision qu’on peut avoir de notre musique, tant sous l’angle de vue de l’auditeur que de l’artiste. Juste je parle dessus, de sorte à synthétiser un peu le projet. J’annonce qu’on y retrouve plein d’ambiances différentes et qu’il ne faut pas s’attendre à un seul type de style autant dans les prods, que dans les flows et les thèmes abordés.

Dub Nukem : Je ne dirai pas d’où sont pris les samples utilisés dans cet album, de peur de représailles de la CIA ou des triades chinoises. Merci de votre compréhension. Bon la prod est assez simple, un sample de musique chinoise, basse, beat et quelques skanks au piano…  Ambiance assez « smooth » ouais!

INTRODUCTION

Malik : Un son plus punchy produit là aussi par Dub Nukem. Déjà trois ans qu’il était dans la machine. Seize mesures où je parle d’un peu tout et rien. La drogue, l’alcool, les biatches, les haterzs, l’argent… Que des des sujets essentiels quoi… Euh comment on dit déjà… Ah oui LOL. A la base j’avais posé deux couplets et un refrain sur ce son, mais je n’étais convaincu que par le premier, qui est celui qu’on a gardé. À la suite du couplet Dub a rajouté 16 mesures de prod avec une sirène pour dynamiser un peu plus ce track, lui donner plus de « consistance ». Dj Mad Chabi a posé des scratchs d’accapellas de morceaux pas encore sortis et voilà le tour est joué. À noter la petite référence à Biggy Small (tu m’manque mon gars sûr… Toutes nos soirées freestyle avec Puff… Arf, enfin bref… RIP Big.)  dans la partie scratchée « fuck what you heard, who’s the best ? »

Dub Nukem : Oui là la prod est plus « patate » avec samples de pianos, synthés et scratchs… C’est vrai qu’à la base on avait enregistré 2 couplets mais qu’on a gardé que le 1er (merci Malik) et par la suite on a décidé que ça collait bien pour une intro, donc voilà…

MELI MELO DRAME

Malik : Prod de Dub Nukem, encore une ! Enregistré dans son laboratoire à Bruxelles. « Ecoute ce break beat il est cool ! Viens on prend des CD’s au hasard et on sample plein de trucs – Ok Dub ». Concernant les lyrics, je survole quelques sujets qui me touchent, qui étaient bloqués dans mon crâne à ce moment là et qu’il fallait que j’extériorise. Crise économique, identité nationale, amour, rappeurs péripatéticiennes, valeurs, mal être, racisme, zones périphériques… Un grand bordel dans ma tête, organisé sur le papier et structuré sur la prod de Dub.

Dub Nukem : Prod dans la journée et enregistrement dans la foulée, c’était bien efficace ! Breakbeats à l’ancienne, sample dégueulasse de piano, nappe chopée dans un film beaucoup samplé dans ORNICAR (je dirai pas lequel…) et featuring Jimi Hendrix bien sur ! Pas mal de modifs à cause des réclamations de Malik, mais bon ça on a l’habitude !

DEPUIS L’EPOQUE DES CORTEZ

Malik : Face B, mais honnêtement je ne peux même pas dire de qui. Ça traînait dans mon disque dur, j’aimais la vibe, j’ai écrit, j’ai rappé. Ce morceau a été enregistré au studio Strass et Paillettes à La Rochelle, avec Mephisto aux machines, gros big up à lui ! Bête d’ambiance pendant la session rec.

Le message de ce morceau : on ne fait pas tout ce que l’on fait depuis deux mois l’ami. C’est une passion de longue date. J’y relate quelques éléments de mon vécu, de mes idées, de mes ambitions. Le tout avec un air un peu blazé, presque peiné. Oui on rappe depuis l’époque des cortez nike, oui on « persiste pour le prestige », oui on essaie de s’en sortir mais ce n’est pas toujours évident car « dans nos crânes c’est comme un ghetto, on voudrait quitter la tess’ du coup (…) »

Ce morceau a été clippé, Strass et Paillettes à la réalisation ! Disponible sur youtube ici.

FAST LIFE MODERNE feat NILL NESS

Malik : Morceau en featuring avec Nill Ness sur une prod de Dub Nukem. Moins réfléchi, moins « conscient »… Le but était de se lâcher un peu plus. C’est plus spontané dans l’écriture, plus terre à terre. Fast life moderne ou mon côté sombre dévoilé au grand jour. C’est en assumant ses vieux démons qu’on peut mieux les combattre non ? C’est un morceau dark mais plus égotrip dans les lyrics. On a essayé de jouer avec un flow un peu différent que sur les autres morceaux de ORNICAR. Le saxophone ajouté par Dub donne de l’âme à l’ensemble.

Dub Nukem : Prod assez sombre et minimaliste : sample de piano once again et nappes et synthés pris dans ce même film… Je me rappelle la session enregistrement, beaucoup de prises (je dirai pas combien pour pas nuire à ta réputation Malik) mais on a gardé la 1ère comme souvent ! Ensuite le mix a été compliqué car le couplet de Nill Ness et le refrain ont été enregistré ailleurs, donc un peu galère de rendre ça homogène, mais très content du son finalement!

QUAND J’ETAIS GRAVE BOURRE feat NOSTALGIK

Malik : L’histoire d’une soirée trop arrosée. Je pars tout seul en « night-club », sous l’effet de l’alcool je m’enflamme un peu trop. Jusqu’à aller taquiner une meuf accompagnée par son gars, dont le rôle est joué par Nostalgik. Ce genre de moment où tonton Jack te fait croire que tu es invincible. Seulement personne n’est invincible… Le tout sur une prod de Dub Nukem entrecoupée de scènes de vie où personne ne pourra nier nos talents de comédiens ! Le morceau est très « cinématographique ».

Dub Nukem : Prod assez simple à la base mais qui est devenue très bordélique avec tous ces moments d’acting cinématographique ! Belle galère pour ajuster tout ça !

CHOCOLAT

Malik : J’ai un gros souci. Je suis vraiment quelqu’un de gourmand et d’excessif dans tout ce que je fais, y compris dans ma façon de consommer les choses. Je suis addict au chocolat du coup je prends rendez vous chez le psychologue. Là je lui parle de mon problème mais rien n’y fait. « Passe moi du choco choco, passe moi du chocolat (…) ». Sur une prod de Dub Nukem plus funky, groovy, moins sombre que les prods précédantes. Ce morceau donne de l’air à l’ensemble de l’opus.

Dub Nukem : Alors là gros morceau, j’avais une prod assez riche à la base avec beaucoup d’éléments et ça a collé tout de suite avec le concept de Malik sur le chocolat. Bon souvenir de la session d’enregistrement, ça c’est fait sans trop de douleur ! Mais beaucoup de temps passé sur la structure, les breaks, le vocoder de la fin, plus de 150 samples différents ! Non je déconne encore… pffff finalement très content du résultat !

ECHAPPEES BELLES feat AXIZZLE

Malik : En featuring avec mon collègue et ami Axizzle, MC et beatmaker ! C’est d’ailleurs lui qui a composé  la prod. Pas de sampling sur ce coup ci, de la pure compo. Ce track est plutôt smooth, léger, facile à écouter. Il fait du bien au projet. C’est beaucoup moins sombre que les morceaux précédents. La vie est parfois compliquée mais malgrè ça « rien ne pourra me détourner du bonheur et tu l’sais (…) ». Deux mots qui me viennent à l’esprit pour ce morceau : évasion et soleil ! Bien que je garde un peu ce côté blasé lorsque je rappe, le truc est atténué par la musicalité de la prod et par les couplets de Axizzle. Un zeste d’autotune sur le morceau ! J’ai rien contre quand ce n’est pas trop, au contraire, vu que je ne sais pas encore chanter…

Malik aka Omar Simpson 3 - ORNICAR - Le Bon Son

INTERLUDE

Malik : Produit par Dub Nukem ! Ce track permet de mieux aborder le morceau qui suit. Ça coupe un peu. Avec cet interlude à l’air un peu « old school » on se replonge dans les sonorités des premiers morceaux et on garde ainsi une cohérence d’ensemble.

Dub Nukem : Une prod qui traînait là par hasard avec 2 samples différents. Malik a tout dit, rien à rajouter.

POUR ELLE

Malik : L’histoire d’un type qui entretient une relation purement physique avec une femme libérée. Lady aux « mœurs légères ». D’où le gimmick « just me and my bitch » (clin d’œil à mon père spiritualo-rapalistique Notorious). Chaque couplet évoque en fait une évolution dans la relation. Je sais quel genre de femme tu es, quel type de relation tu es prête à avoir ou pas, mais le cœur a ses raisons que l’esprit ne connaît pas. Les sentiments viennent se mêler de tout ça. Au premier couplet je la qualifie de « fille de l’Est », arrivé au second je marque l’évolution en disant qu’ « au départ on négligeait les sentiments car trop saoulé par la peur de l’échec (…) » et au troisième couplet je rappe « comment ça ce mec te touche, présente le moi et puis je lui pète sa bouche, sorry sweety babe je te jure en vrai les autres je m’en fiche (…)». Bon souvenir de la séance d’enregistrement ! Encore une fois ce morceau est produit par Dub. Plein de smootheur. Sonorité chaleureuse et très jazzy. Ma vraie came !

Dub Nukem : Une de ces prods qu’on commence a la nuit tombée et qu’on fini au petit matin… j’voulais un son très smooth ouais avec ces rhodes et les sax, un beat groovy et pas machine. Pas de basse mais ça c’était voulu par moi. J’me souviens qu’on a essayé 2/3 textes différents mais que c’est celui sur les meufs qui collait le mieux, donc on a enchaîné… En 1 jour c’était plié et ça fait du bien quand ça se passe comme ça!

BESOIN D’ECRIRE feat MEHDI

Malik : Face B avec le poto Mehdi. On a enregistré ça au studio Strass et Paillettes. Là on retombe dans un truc beaucoup plus dark. Ca reste introspectif et ce n’est pas rempli d’espoir faut avouer. Mais ce n’était pas le but. On y parle de nos visions concernant notre mouvement artistique ainsi que le pourquoi de nos écrits, notre rapport à l’écriture…

RICHE AVEC NOS DIFFERENCES feat MESSLADY

Malik : Sur une prod à Dj Smoke en featuring avec Messlady. Première fois que je tente ce genre d’exercice. Avec une chanteuse, qui connaît et fait bien son taf (c’est rare), et sur une prod avec des sonorités beaucoup plus actuelles. Ca apporte un peu de fraîcheur au projet. C’est un morceau plus léger et plus facilement abordable pour des oreilles peu éduquées à notre style musical. C’est plus commun et c’est ça que j’apprécie : il en faut pour tous les goûts.

SYNAPSES feat MEPHISTO et OREL

Malik : Ce morceau est produit par Mephisto. Gros beat, gros glas et sample de classique. Synapses pour l’aspect connections de nos univers avec Orel et Mephisto (qui forment le groupe la Sanction, actuellement en préparation d’un projet lourd !). L’enregistrement s’est fait au studio Strass et Paillettes, c’était clean ! Ce son a été clippé (réalisation Strass et Paillettes). On peut voir le clip ici.

TOUR DE PASSE-PASSE

Malik : Ou laid back music… Une nouvelle fois Dub Nukem à la prod. Le morceau est smooth, très calme. L’ambiance est lunaire… Deux couplets du morceau que j’ai repris d’un freestyle vidéo que j’ai fait l’an dernier. Toute ma désillusion exprimée sur une prod planante et nocturne. A écouter la nuit quand tu trouves pas le sommeil.

Dub Nukem : La prod aussi est un mélange de samples et de trucs joués… source de conflit entre Malik et moi, on a dû modifier pas mal de trucs après enregistrement mais bon comme ça le morceau me plaît, j’aime bien l’atmosphère.

LA VIE EN ROSE

Malik : En écoute ici. Diffusé il y a peu sur votre site via la rubrique 10 bons sons du mois de novembre (big up Le Bon Son). L’ami Dub toujours à la production ! Pas mal de temps qu’il était dans la boîte. Au niveau du thème j’ai fait comme souvent. Je pars d’une idée générale autour de laquelle je gravite sans forcément trop calculer, j’essaie de laisser sortir le truc. « C’est juste un puzzle de mots et de pensées ».

Dub Nukem : Putain… la prod était dans la boîte avec tous les éléments, y’avait de quoi jouer, mais Malik a été particulièrement « exigeant », pour ne pas dire autre chose, au niveau de la structure et de l’ordre des couplets. Beaucoup de retakes, beaucoup de changements pour un morceau qui coule bien quand même.

TCHECK DE L’EPAULE ET BIG UP LE BON SON !

Liens de téléchargement d’ORNICAR (sorti le 5 décembre) : Bandcamp / iTunes

Site : malik-omar-simpson.com

Facebook Malik alias Omar Simpson / Chaîne youtube / Twitter

Malik aka Omar Simpson 2 - ORNICAR - Le Bon Son

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son…