Big Punchliner. Tel est le titre de l’EP que Sëar s’apprête à sortir le 3 décembre prochain. Il faut dire que le MC n’a pas attendu l’apparition du terme « punchline » pour en balancer en rafales à chaque apparition microphonique. Bref, Le Bon Son a profité de cette actualité pour aller lui poser quelques questions :

Le Bon Son : Tout d’abord, quel son se mettre dans les oreilles pour lire ton interview dans de bonnes conditions ?

Tu peux mettre Big L ou Action Bronson, ça passera tout seul.

Tu reviens le 3 décembre avec Big Puchliner, peux-tu nous parler de ce projet ?

C’est un EP digital 10 titres, il sera dispo sur toutes les plateformes (iTunes, fnac.com, sfr, etc…). Un en-cas avant un certain nombre de projets. Et bien sûr, je prépare un album.

Pourquoi ce titre ?

Ce titre est parti d’un morceau au titre éponyme dans lequel je voulais rendre une sorte d’hommage à ceux que j’appelle les « 3 Big » : Big Pun, Big L et bien sûr Notorious Big. En plus, ce projet était pas prévu à la base, mais j’avais des dates qui commençaient à s’accumuler. Je voulais partir avec des morceaux frais, que les gens les connaissent, et donc on en a discuté avec Keenan. On avait des morceaux de prêts, on les aimait bien, on a foncé ! J’ai dessiné la pochette, on l’a envoyé à un graphiste pour boombacker une pochette carrée. J’ai enregistré les sons à Flev Prod et aux 23 Ambiances. J’avais des sons que j’avais posé au OrformOrnorm Studio chez mes potes suisses (big up à eux) et c’est parti. Je t’avoue qu’on a été tellement speed qu’on a donné la date de sortie sans savoir si on allait être à l’heure. Je peux même te dire qu’il y a dix jours, on était pas certains d’être prêts à temps mais, c’est bon : ça sort le 3 décembre !

Côté feat, le casting est soigné… Comment se sont faites les connexions avec les différents invités ?

Les connections sont naturelles, ce sont des amis pour la plupart, on est dans la même pièce (chez Flev prod ou aux 23 Ambiances studio) : on écrit, on pose, et voilà ça donne un truc comme « Éclipse lunaire » par exemple. Je peux passer chez Flev, y’a Furax, Neka, Wojtek, Wira, un beat qui tourne et hop, un son ! Je peux appeler Nekfeu, Gaïden, Kaot’f ou mon frangin ADS, je sais pas ce qu’on va faire et puis voilà, on s’amuse, on se fait plaisir !

‘Moi je kiffe le peura comme quand j’ai commencé : je crois qu’il est là le secret.’

Tu rappes depuis longtemps, pas loin de 20 piges maintenant, peux-tu nous parler de cette longévité, de ce qui te donne la force de continuer ?

La longévité n’existe que si les gens t’écoutent et si tu écoute ce qui s’fait que tu kiffes ça. Moi je kiffe le peura comme quand j’ai commencé : je crois qu’il est là le secret. Mais je me pose jamais ce genre de question, je vis l’truc et c’est tout ! Est-ce que j’ai évolué ? Sûrement, je suis passionné de ça comme je kiffe le dessin : donc j’écris tout le temps, j’écoute de la zic en permanence. C’est comme ça que mon art évolue je crois.

Qu’est-ce qui, selon toi, a changé en bien dans le rap français ?

La chose qui change en bien, c’est qu’il y a d’abord une bonne vibe entre les rappeurs, en tout cas ceux que je fréquente ! Les gens se respectent et s’estiment. Peu importe que tu sois là depuis longtemps ou que tu viennes d’arriver, si t’es bon, que t’aimes le rap et que t’es sincère… Les guéguerres a 2 € qui polluent le Hip Hop, les haterz derrière leurs claviers, qui écoutent du rap depuis trois jours ou depuis qu’ils connaissent mes potes de 1995 et qui donnent leurs avis bidons sur tout et… Abdel Malik. (rires) Et je parle pas des gens qui voudraient qu’on refasse le même rap des nineties. Mais tout est amené à évoluer.

Tu as fait beaucoup de concerts dernièrement, notamment cet été, peux-tu nous parler de la tournée un peu ?

La tournée c’est la rencontre avec les gens, le kif avec mes gars, des barres en permanence. Mon pote ça c’est une vrai communion avec le public, c’est unique, c’est le plus grand kif pour un artiste ! Là, ont repart sur la route cette année, je t’en parlerai quand j’en reviens ! (rires)

Big Punchliner annonce un album derrière ?

Oui comme je t’ai dit y’aura un album. J’suis dessus avec l’Or Noir et avant on prévoit d’autres surprises… À suivre un passage live à la Miroiterie pour Réflexxion Capitale le 1er Décembre, Dunkerque le 7 Déc. Et pour le reste, les dates sont sur le facebook, twitter, etc.

La punchline de la fin pour Le Bon Son :

Pas connaître Le Bon Son, c’est comme couper les griffes d’un lion qui n’a pas mangé ! Peace.

EP Big Punchliner : lien Amazon

Facebook Sëar / Twitter Sëar

Photos : Cédric Darbord

Lire aussi : Sëar Lui-Même en interview pour son concert du 6 avril à Paris

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son…