Quelques extraits de titres inédits lâchés au compte-goutte, une date… Pejmaxx nous annonce une nouvelle sortie pour le 19 novembre, toujours en collaboration avec les Soulchildren, et Le Bon Son a voulu savoir ce qui se mijotait. Rencontre avec Pejmaxx, 9 mois après notre première interview du MC de Créteil.

Tu as annoncé cette nouvelle sortie de façon échelonnée, en lâchant un par un les couplets d’un même morceau, avec peu d’anticipation. Une façon de communiquer qui a pris le public de court, et qui tranche avec l’album précédent… Peux-tu nous expliquer ce choix ?

Ce projet qui arrive le 19 novembre a été réalisé un peu “à l’improviste”. On était posé avec les Soulchildren (lire l’interview) chez Lionel et soudain Nicko a balancé “et si on faisait ça ?” On s’est ensuite penché sur l’idée, j’en ai discuté avec Polo de Raid One Music, j’ai fait faire les devis nécessaires à la fabrication et on balancé la date de sortie quand tout était prêt sans dire vraiment ce qui sortirait à cette date.

D’ailleurs, qu’est-ce qui explique une nouvelle sortie, 9 mois seulement après la sortie d’Enfant de la République ?

Ce deuxième album a très bien marché, au delà même de nos espérances. On voulait battre le fer tant qu’il était encore chaud.

De quoi sera fait ce projet ?

C’est un coffret qui regroupe nos albums Porte-parole et Enfant de la République, un livre de 60 pages qui contient tous les textes des 2 albums avec à chaque fois des photos – réalisées par L’instable – qui illustrent le thème des morceaux, et enfin 4 titres inédits et leurs instrus dont le public ne connaîtra les versions complètes qu’une fois le projet dans les bacs.

Les SoulChildren signent l’intégralité des prods pour ces 4 titres inédits…

Oui, comme à notre habitude on a travaillé  exclusivement ensemble pour ce projet, avec les mêmes méthodes.

Tu ne ressens pas l’envie de faire appel à d’autres producteurs ?

Non pour le moment, pour mes albums l’envie de bosser avec d’autres beatmakers ne me vient pas. Les instrus des Soulchildren sont ce qui se fait de mieux en rap français, y’a pas à chercher ailleurs.

“Les instrus des Soulchildren sont ce qui se fait de mieux en rap français, y’a pas à chercher ailleurs.”

Quel bilan tires-tu de ton deuxième album ? 

Bilan extrêmement positif. L’accueil du public a été très bon et on vous remerciera jamais assez pour ça.

As-tu pu le jouer en live autant que tu le souhaitais ? 

Oui j’ai fait pas mal de dates depuis la sortie dans les quatre coins de la France et c’est pas fini.

Après ces deux opus, si tu ne devais retenir qu’un titre, ce serait lequel ?

Si j’devais retenir un titre ce serait Délit d’conscience. C’est l’un des textes que j’ai le mieux écrit selon moi, et l’ambiance du morceau est très “Mobb Deep”.

Et une seule prod des Soulchildren ?

L’instru que j’retiens est “Mon télégramme”. C’est une prod que j’ai découverte au début d’ma rencontre avec les Soulchildren. Elle me rappelle plein d’bons souvenirs.

D’autres choses à nous annoncer ? 

Après la sortie de ce coffret j’compte me reposer un peu avant de démarrer un éventuel 3ème album. Ça doit faire plus de deux ans que j’cavale partout. Même si c’est un plaisir c’est épuisant.

Le mot de la fin :

Paix !

Sortie du coffret collector : le 19 novembre / Précommande : lien Fnac

Facebook Pejmaxx

Photos : Dimitri Foucault

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son…