Lundi soir, nous avons pu assister au premier battle de l’ABBC : l’Acapella Belgium Battle Contest. Un battle entre Caballero et Scribe (voir plus bas), qui est le premier d’une série de 8 pour ce premier tour. Et c’est vrai qu’à bien y réfléchir, on se demande comment cette ligue de battle belge n’était pas apparue avant, tant le Rap Contenders français et le Word Up! québecquois fonctionnent bien. Cependant, l’ABBC n’est pas une copie conforme de ses équivalents français et canadiens, et afin d’en savoir plus, Le Bon Son a rencontré Tim, initiateur et organiteur de l’ABBC.

Tim, tout d’abord, peux-tu te présenter aux lecteurs du Bon Son ?

Tim, 20 ans. Passionné de hip-hop depuis bien longtemps déjà, je suis assez méconnu du grand public. Je ne compte d’ailleurs pas profiter de l’ABBC pour affiner ma notoriété et laisserai à ce titre ma personne en retrait médiatique de l’événement. On a cependant déjà pu me voir sur plusieurs scènes en tant que guitariste de Brams. Je suis l’initiateur et l’organisateur de l’ABBC, ainsi que président de l’ASBL Urban Motion, organisatrice officielle du projet.

D’où est venue l’idée, y’avait-il d’autres ligues de battle en Belgique ?

Il y a plus d’un an, j’ai émis l’idée d’une ligue de battles préparés à l’avance, et réalisés a cappella. À cette époque, il n’en existait pas encore en Belgique, et les équivalents français et canadiens faisaient parler d’eux de manière conséquente. Diverses ligues d’improvisation rap menaient déjà bien le haut de la scène chez nous, mais sans malheureusement parvenir à se médiatiser concrètement. Dans cette optique, j’ai voulu créer un concept inédit dans nos contrées. J’ai donc opté pour cette présentation de battles sans accompagnement musical, avec l’obligation de composer ses textes à l’avance.

Comment s’est opérée la sélection des MC’s ?

Nous avons lancé un appel aux candidatures. Au final, plus de 100 inscriptions furent reçues. La sélection a conjointement été effectuée par les membres de notre équipe ainsi que par notre jury. Bien que processus notoirement subjectif – et cela revêt un caractère inévitable – nous avons essayé de cibler au mieux les différents potentiels de chacun. Il reste cependant évident que sur les 100 MC’s inscrits, certains recalés auraient sûrement mérité leur place.

On voit le logo « Rap Contenders » au générique, vous avez un partenariat avec eux ?

Effectivement, nous menons un partenariat avec les organisateurs du Rap Contenders. Nous sommes rentrés en contact avec eux après notre vidéo de promotion, ce qui nous a permis de confronter nos expériences et de partager nos points de vue. Il s’agit d’un partenariat d’échange de visibilité dans un premier temps, mais d’autres interactions suivront. Dans un souci de confidentialité propre à l’essor de l’événement, je ne peux pas vous en dire plus pour le moment.

Le jury ne s’exprimera pas face caméra (à la différence du RC ou du Word Up!) ? Peux-tu nous détailler un peu la modalité de vote ?

En effet, nous avons clairement voulu nous différencier sur ce point, afin de laisser à l’ABBC son identité propre. Le but n’étant absolument pas de servir un simple copier-coller de ce que nos voisins français ou canadiens ont fait… Lors des battles, le jury était présent sur scène et votait directement après chaque joute. Bien que leurs avis auraient été intéressants à partager – nous en sommes conscients – nous voulions laisser la possibilité à chacun de se faire sa propre opinion, tout en garantissant un vote neutre lors des battles-mêmes.

Qu’est-ce qui fait la particularité de l’ABBC par rapport à d’autres ligues de battle ?

L’aspect concours, indéniablement. Le concept reste le même que celui des Word Up! et des Rap Contenders, mais 16 MC’s s’affrontent pour le titre de meilleur clasheur au terme des 4 évènements. Le 1er tour étant passé, il reste encore le 2ème tour, la demi-finale ainsi que la finale pour n’en rester qu’un. L’ABBC offre ainsi un prix au MC ayant battu tous ses adversaires au terme des différentes sessions. Cet aspect n’est pas présent chez nos équivalents d’outre-Quiévrain et outre-Atlantique.

L’ABBC a commencé ses diffusions cette semaine avec le battle « Scribe vs Caballero », quels sont les premiers retours ?

Comme beaucoup l’ont remarqué, les retours sont très mitigés à cause de l’élément public. Il faut cependant scinder les avis des internautes, qui ne voient malheureusement que l’aspect scénique de l’événement, et les retours des professionnels qui comprennent les différents écueils logistiques auxquels nous avons du faire face. Dans cette optique, nous prenons bien acte de toutes les remarques, et assurons notre différents interlocuteurs que nous mettrons tout en place pour améliorer le concept au fur et à mesure des différentes sessions.

En regardant la vidéo, on voit effectivement que le public était bouillant, ça n’a pas été trop compliqué d’avoir un minimum de silence pendant les prestations des MC’s avec une ambiance pareille ?

Si bien sûr. Le challenge était de taille pour notre présentateur B-flow, qui a fait son maximum pour garder le public calme et nous le remercions amplement pour son professionnalisme. Cependant, il faut savoir que le battle préparé c’est tout nouveau en Belgique. Après le succès de nos alter egos français et canadiens, le public présent a voulu se montrer sous son jour le plus motivé possible. Et ce, afin de démontrer qu’en Belgique aussi, on soutient le mouvement. L’effet n’a pas été celui escompté, car dans leur enthousiasme, certains ont dépassé les limites – que ce soit en encourageant leurs favoris ou en dénigrant leurs adversaires.

Nous restons cependant convaincus que les gens présents sur place (mis à part quelques fauteurs de troubles) étaient persuadés de bien faire en s’enflammant à chaque phase. Le résultat étant plutôt mitigé, nous prendrons les mesures nécessaires pour que les prochaines éditions ne pêchent pas par ce manque de discipline. Il faut cependant savoir que les 7 prochains clashs diffusés ont été tournés le même jour avec les mêmes conditions, et qu’il ne faut donc pas s’attendre à une quelconque amélioration avant le deuxième tour.

Y’aura-t-il une 2ème édition ?

Bien sûr ! Il ne s’agissait là que du premier tour. Les vainqueurs de cette première édition s’affronteront prochainement lors du deuxième tour. A côté de cet aspect concours détaillé plus haut, nous mettrons également des battles sans enjeux sur pied, et ce dans une lignée plus proche du concept des Rap Contenders. Le public présent aux prochaines sessions pourra ainsi assister à la continuation de la ligue battle, tout en assistant à d’autres clashs « blancs » tout à fait libres.

D’autres choses à nous annoncer ?

Pas encore, nous gardons des réserves sous la main pour les prochaines semaines… Mais restez connectés, vous serez tenus au courant !

Le mot de la fin :

Sachez que nous sommes là pour faire avancer le rap en Belgique, que nous prenons note de tous les retours, et que nous sommes les premiers à vouloir améliorer l’ABBC. Dans cette optique, soutenez l’initiative, et n’hésitez pas à venir grossir les rangs de notre public aux prochaines éditions !

Facebook ABBC :  facebook.com/ABBC2012

Diffusion du prochain battle : lundi 13 août à 20h – Tyron X vs Jassim

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter du Bon Son…