On a pu apercevoir Georgio aux côtés de nombre de rappeurs ces derniers temps, que ce soit en feat ou en freestyle radio. Kaot’F, le S-Crew, Pand’or, Gwenzel (Futur Proche)… La liste des collaborations est longue, et les différents couplets du jeune MC transpirent la passion, la fougue et le talent. En fin d’année dernière le rappeur parisien sortait “Une nuit blanche, des idées noires”, une net-tape regroupant ses morceaux enregistrés au cours des deux années passées (téléchargeable ici). Il s’apprête à sortir “Mon prisme”, maxi qui devrait être disponible à partir du 28 juin. Rencontre avec Georgio:

Le Bon Son : Parle-nous un peu de l’enregistrement de “Mon prisme” :

L’enregistrement s’est fait super vite ! J’avais pas l’intention de faire un projet avant l’été en fait. J’ai reçu la prod du morceau “Carpe diem” de Diabi a 3h du matin une nuit de galère devant facebook tu connais haha… Mon pote dormait en prenant toute la place, j’écris direct, je kiffe ce que j’écris, je pose le son le lendemain en studio (le studio du collectif 75ème session) et à partir de là j’ai demandé vite des prods à Dooze et Goomar. Et j’ai pas arrêté d’écrire,  d’aller en studio, de rendre fou Sheldon (l’ingé), Robin (le studio est chez lui) et Diabi qui mixe le projet ! J’ai posé tout en un mois et demi. Tous les textes ont été écrits spécialement pour le maxi sauf un morceau que j’avais écrit il y a longtemps. Donc c’étais ambiance conviviale : nuit, studio, bouffe, potos, enregistrement !

Qui retrouve-t-on à la prod ?

Alors à la prod on retrouve Diabi qui m’en a fait deux. Je commence par lui car il est au départ du projet avec la 1ère prod qu’il ma envoyé ! Il y a aussi Goomar, un beatmaker avec qui je voulais taffer. Il devait y avoir Dooze, j’avais déjà posé sur une de ses prods sur un feat avec Pand’or et Ol’kameez, mais finalement par rapport au projet et à mon univers cela a été remplacé par une de la Chambre Froide. Puis une prod de Valentin Wonka.

Niveau écriture, comment t’y prends-tu ? Quelles sont tes sources d’inspiration ? 

Niveau écriture c’est intensif ! J’écris le plus possible à gauche à droite mais presque tout l’temps. À 75% j’écris sur des prods. Sinon mes inspirations c’est vraiment ma vie, la vie d’mes potes, les 2, 3 histoires du jour qui tournent au tieks, les sons d’mes potes et certaines prods ! Mon but quand j’écris, c’est le “vidage de tête complet”.

On sent que tu es influencé par le rap street des années 90, comment l’as-tu découvert alors que tu devais être jeunot à l’époque ?

J’ai découvert le rap US d’abord, puis après le rap français. Maintenant j’écoute les deux mais beaucoup plus de rap français. En fait j’ai pas écouté le rap des années 90 au départ, c’était plus année 2005 etc… Et j’ai toujours aimé la musique, les pianos, violons, etc… Donc forcément je me retrouvais 10 fois plus dans les prods samplées, j’faisais mes recherches pour trouver ce genre de son et j’me suis retrouvé bloqué dans les années 90.

“Hommes de l’ombre”, c’est un hommage au titre de Lunatic ?

C’est un morceau tout d’abord écrit sur la prod de Lunatic puis j’ai décidé de prendre une prod à moi pour poser le son. Vu le texte et comment je parle de ma vie, et de ceux qui m’entourent, je trouvais le titre bien approprié et je l’ai donc gardé. Mais c’est pas un hommage. C’est plus un clin d’oeil d’où ma “dédicace” à Lunatic dans la dernière mesure avant le refrain fait de scratches avec les voix de Booba, Ali et Malekal Morte.

Côté invités on retrouver 2zer, Acide Verbal et Jane, comment se sont faites les connexions ?

Alors avec 2zer ça faisait longtemps qu’on s’était dit qu’on kickerait un son ensemble et un soir on était dans sa voiture, on rentrait du studio S-Crew, on met des prods, j’lui fais écouter un couplet que je viens d’écrire. Il kiffe et il me dit “viens on pose ça ensemble”. On s’est captés vite au studio d’la 75ème session, et on a posé le son qui s’appelle “Anonymous” Le clip va bientôt arriver normalement ! (le clip est sorti samedi ndlr) Pour l’autre feat., Acide Verbal et Jane, c’était un soir et Jane me dit “Tiens ça serait cool que Krimsa fasse un “John Doe”, le concept vidéo qu’a créé la 75ème session. J’me dis “j’avoue il est super chaud”, puis j’lavais capté 2, 3 jours avant au Planète Rap du S-Crew. Je lui propose donc un feat. pour le projet, j’apprends qu’il a créé un groupe avec son poto RBC qui s’appelle Acide verbal. Du coup j’invite les deux direct ! Ça m’faisait plaisir ! Pour le refrain Krimsa pense à Jane, je valide direct et 2 jours après le son était posé !

Ce maxi annonce un album ?

Ce maxi c’est pas une pub pour un projet futur ! C’est plutôt “une pub” pour mon rap, ce que j’ai à dire et ce que je vaux. C’est dans cet état d’esprit que je l’ai fait, en un mois et demi ! Maintenant c’est sûr il y aura des projets qui vont suivre mais pas encore d’album.

Parle-nous de la 75ème session : qui est derrière ce collectif ?

Une bande de potes plus ou moins proches d’horizons différents, voire opposés, avec DJs, rappeurs, photographes, réalisateurs et monteurs vidéo, dans le but de s’entraider et d’avancer ensemble dans cette jungle parisienne. C’est assez résumé, mais ça décrit bien la 75ème, enfin j’éspère

Parle-nous de ta participation au titre “Le rap c’était mieux maintenant” :

Alors ce titre c’est pour le projet de Kaot’F, c’est un ancien que j’ai rencontré dans la rue à la fin d’un open mic. On kickait toujours dehors, il est arrivé, il a rappé, etc… Et par Flev et Pand’or on s’est revus plusieurs fois et il m’a invité sur ce titre. Forcément le thème m’a parlé, j’ai posé en dernier donc j’ai entendu tous les autres couplets. J’ai fait un mix du thème et d’un peu d’égo par rapport aux autres rappeurs vu que c’est 8 mesures !  Le clip horrible hahaha ! C’était dans un terrain vague vers la mairie de Clichy et il pleuvait à fond ! Sinon un graffeur a fait un superbe  graf  “le rap c’était mieux maintenant” avec tous nos blazes en dessous. Pour le reste ça sortira bientôt…

Des scènes de prévues ?

Sans doute pour la fête de la musique sur Paris on pourra me trouver bourré à rapper je ne sais où ! Sinon rien d’autre mais je suis ouvert à toute proposition sérieuse…

Le mot de la fin :

Merci à toi d’avoir pris le temps de faire cette interview et de me donner un peu plus d’exposition ! Une grosse pensée, et plein d’force au S-Crew (Mekhra, 2zer, Nekfeu, Framal et Crapo l’homme de l’ombre). Dans l’son ils font vraiment partie d’mes reufs !! Puis le reste c’est une dédicace de fin pour mes gars, mes reuss avec qui j’roule au quotidien, qui m’influencent positivement et m’donnent de l’espoir et d’la force. Ils sauront se reconnaître ou sont trop modestes !

Maxi “Mon prisme” disponible le 28 juin.

Facebook Georgio