Un peu plus d’un an s’est écoulé depuis la sortie de l’édition CD de “Le monde est mon pays”. Et c’est plus en forme que jamais que Nakk nous revient avec un nouveau projet, “DarkSun”, à base d’inédits, de remix et de grosses collaborations. Pour ce street album, le MC de Bobigny a su faire monter l’attente auprès du public : une pochette soignée, quelques concerts, et 4 clips, dont le déjà fameux “Invincible Remix”. Une semaine après la sortie du projet (lire l’article sur le 19 mars), le MC de Bobigny répond aux questions du Bon Son. Il y est bien entendu question de DarkSun, mais aussi  de technique, de carrière et de collaborations.

Le Bon Son : Comment t’es venue l’idée de sortir ce street album ?

J’ai voulu sortir un street pour casser un peu mon schéma de longue attente entre les projets. Comme je voulais sortir un projet sans pression, j’ai préféré revenir avec un street.

DarkSun sera suivi d’un album ?

DarkSun sera peut-être suivi d’un album ou d’un projet intermédiaire selon mon inspiration, l’accueil de DarkSun, et les retombées.

Comment as-tu réussi à réunir tout ce beau monde sur le remix d’Invincible, et plus globalement sur l’ensemble du projet ?

Reunir tous ces Mcs n’a VRAIMENT pas été un truc facile à faire, les rappeurs ont leurs projets respectifs, leurs plannings et leurs pannes d’inspi. Pour le remix d'”Invincible” il y a 10 mois d’écart entre le 1er qui a posé (Jeff Le Nerf) et le dernier (Lino). La chance que j’ai eu pour les feats c’est que tous les rappeurs invités respectaient mon travail, donc ça a un peu facilité les connexions.

Y’a-t-il d’autres sorties de prévues avec ta structure DarkSun ?

Ben justement c’est mon premier projet où je mets réellement la main à la pâte. Pour les autres projets on va essayer de se structurer encore mieux, ce sera sûrement chez DarkSun.

Quel bilan tires-tu de “Le monde est mon pays”?

“Le monde est mon pays” a souffert du temps d’attente… Les gens m’attendaient vraiment au tournant, et certains ont donc été déçus. Après je dois avouer que certains morceaux étaient peut-être trop vieux pour figurer sur cet album, mais c’était des titres qui me tenaient à coeur donc j’ai fait abstraction de la fraîcheur qu’un nouveau projet est censé véhiculer. Dans DarkSun par exemple, le morceau le plus vieux date de août 2011. Niveau promo, diffusion des clips, marketing, c’était très approximatif pour “Le monde est mon pays”… trop même.

En ce moment on voit de plus en plus de Mcs qui utilisent des rimes bi ou multi-syllabiques. Quel regard portes-tu là-dessus, toi qui pratique ce style de rimes depuis tes débuts ?

Je suis très mitigé à ce sujet, ça me fait plaisir que ce style soit remis au goût du jour, mais en même temps j’ai l’impression que certains abusent de la technique au détriment du sens, or le charme d’un rappeur technique c’est de pouvoir réunir le fond et la forme. Après je vais pas non plus faire la fine bouche.

Depuis que tu “re”poses avec L’indis, que ce soit sur scène ou en studio, on sent que vos carrières respectives ont pris un coup de boost, as-tu ce ressenti ?

Le coup de boost est plus dû à nos projets et apparitions respectives plutôt qu’à nos collaborations et concerts. Un rappeur prend du poids quand il sort des projets et qu’il multiplie les apparitions.

Vous avez pensé, ou évoqué l’idée d’un album des Triplés ?

Ouais on nous a souvent parlé d’un album à 3, mais c’est beaucoup d’organisation et d’énergie, et crois moi que l’énergie il nous en faudra pour convaincre Lavokato.

Une tournée de prévue ?

Quelques dates sur Paris, Lyon, en Suisse…

Le mot de la fin :

Longue vie a DarkSun. Allons-y, marquons le rap français.

Nakk – “Darksun” sorti le 19 mars : Fnac et iTunes

Facebook Nakk

Bon, et puis si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous…