Noname : l’interview « Au service du fond »

Le Bon Son a interviewé le beatmaker Noname, au lendemain de la sortie de son projet en téléchargement libre : ‘ »Au service du fond ».

Noname, pour ceux qui ne connaissent pas, est à l’origine des instrus de deux gros morceaux sortis en 2011 : « Corde Raide » des Futur Proche au casting de luxe, et le fameux « Partition Triste » de Mysa. Mais il a aussi travaillé avec Fayçal Brahim, Demi Portion, Utopie ou les toulousains Mélange Toxik pour ne citer qu’eux. Autant d’artistes que l’on retrouve sur « Au service du fond », le projet du beatmaker membre du Radikal Possa. Le Bon Son est allé l’interviewer pour en savoir un peu plus…

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=aUoKP62Uqgk&feature=share]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=H6oyqfiE_fA&feature=share]

Le 14 mars, c’était la sortie d' »Au service du fond », en libre téléchargement. Peux-tu nous parler de ce projet ?

Le but du projet était de réunir des mc’s que j’affectionne sur mes prods. Je bosse dessus depuis 2 à 3 ans environ. Ça a pris pas mal de temps, c’est beaucoup d’organisation, faut contacter les gars, essayer de gérer les titres au mieux, trouver des prods que chaque rappeur puisse aimer etc… Au final il y aura vingt et un titres, avec des gars d’un peu partout.

Le titre « Au service du fond », signifie que le message a une grande importance pour toi ?

Disons que parler pour rien dire sert pas à grand chose. Le beatmaker est souvent vu comme un fournisseur de son sans conscience, tant qu’il fait des bons beats on lui demande pas d’avoir d’avis. Chacun sa vision du truc, c’est pas la mienne. Les mecs présents sur le projet ont pas fait de manières, pas demandé d’argent, ça fait partie du fond pour moi. Donc oui le message est important bien sur, mais beaucoup de rappeurs se font les porte-paroles de tout et de rien, ils font les engagés mais quand tu grattes un peu y’a plus rien dessous. Le rap consensuel « parti socialiste » me gonfle rapidement.

Tu utilises des samples, le fond est important pour toi, ça rappelle un peu le rap français des années 90. C’est une époque qui t’a marqué plus particulièrement?

Comme tous les gars qu’ont un peu eu le nez dans le rap ouais forcément… C’était autre chose à cette époque j’trouve, y’avait une couleur que je préférais, mais bon question de goût, ça veut pas dire que tout est pourri maintenant. Après c’est pas parce qu’il y avait un style de rap auquel j’accrochais plus que les gars étaient plus intègres.

« Corde Raide », dont tu réalises la prod de Futur Proche (interview de Gwenzel ici) a beaucoup tourné. Cela t’a-t-il ouvert quelques portes ?

Non vu qu’y’a pas de portes à ouvrir dans le rap…

L’autre titre qui a beaucoup tourné, c’est « Partition Triste » de Mysa. Tu as produit d’autres sons pour son prochain album ?

Oui quelques uns, environs 5 ou 6… D’ailleurs suivez ce gars, une des meilleures plumes du rap et un des rares mecs vrais.

Est-ce qu’il y a des rappeurs avec qui tu n’as pas encore collaboré pour qui tu aimerais produire ?

Pas spécialement non, c’est au kiff, à la rencontre, à l’état d’esprit, les noms veulent pas dire grand chose.

Lors d’une interview pour Le Bon Son, Axis nous disait que tu serais sur son album à venir, quels sont les autres projets sur lesquels tu seras présent ?

L’album de Mysa donc, celui de Futur Proche, Mélange Toxik, Fayçal (lire l’interview), Combinaisons de sens, etc…

D’autres projets plus persos à venir ? Un album avec Radikal Possa ?

Un maxi de Radikal Possa normalement oui, rien d’autre de prévu.

Le mot de la fin :

Merci à toi pour l’attention. Et merci aussi à tous ceux qui propageront.

Télécharger « Au service du fond » : http://www.wix.com/nonamebeatmaker/noname

Facebook Noname

Bon, et puis si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous…

Partagez:
  •  
  •  
  •