Saké : l’interview « La Clef de la Cave »

Une semaine après la sortie du très attendu « La Clef de la Cave », Saké répond aux questions du Bon Son…

La livraison a eu lieu le 27 février, et a fait sensation. L’attente était grande, le résultat à la hauteur. Pour Le Bon Son, Saké nous parle des premiers retours, de la suite des évènements, et de Hip Hop bien sûr.

Le Bon Son : Saké, l’album est sorti il y a bientôt une semaine, quels sont les premiers retours ?

Les premiers retours sont très encourageants, les fans ont l’air content du disque, les disques placés en bacs partent bien, et sur le net aussi à ma grande surprise : on est 5ème du Top Hip Hop sur iTunes et 9ème du Top Fnac. Pour un début de semaine en rap indé, je suis très satisfait.

On sent que ta voix a évolué entre le maxi « Je suis de retour » et « La Clef de la Cave », c’est quelque chose que tu travailles ?

Je cherche à faire sonner ma voix le plus « naturellement » possible, même si j’ai un coté hargneux quand je rap je veux pas dénaturer la voix, juste la pousser mais lui garder son naturel. Donc oui l’évolution se fait petit à petit, j’essaye d’être toujours plus naturel dans ma voix. Ma voix évolue dans mon rap vu que je rappe depuis mes 15 ans, comme tout homme ma voix change avec l’âge. Sinon je n’y touche pas ! Je veux garder ce côté nature.

Côté feat. on sent que t’as fait appel aux proches seulement, y’a-t-il d’autres Mcs dont tu apprécies le travail avec qui tu aimerais poser ?

Ce sont essentiellement des proches qui participent à l’album, c’est important pour moi de faire poser des gens de talent, avec qui j’ai de vraies affinités. Il y a pas mal de rappeurs avec qui ça me plairait de taffer, y’a par exemple Furax, Jeff le nerf, Youssoupha, Nakk… qui sont des gens que j’apprécie dans leur musique. Je les connais pas, ou pas encore bien personnellement. On verra ce que le futur nous réserve. C’est pas toujours évident de faire un feat, quand toi t’es libre l’autre l’est pas forcément, des fois on passe à côté !

Une autre discipline du Hip Hop que tu pratiques, c’est le graffiti. Tu trouves encore le temps de pratiquer régulièrement ?

J’ai plus trop le temps de graffer ces derniers temps avec la sortie de l’album mais ça reste et restera un kif perso. J’aime vraiment ça, se poser tranquille avec ses potes contre un mur et se faire plaisir avec 4 ou 5 bombes.
Je fais partie d’un crew dont la réputation n’est plus à faire et y’a dans l’équipe des talents qui relèvent tellement le niveau que ça me permet de continuer de kiffer et m’inspirer. Nosé par exemple continue de me faire kiffer dès qu’il sort un logo Wicked one, Dire quand il fait un perso, Acuz un lettrage… Enfin bon, le graf c’est un kif au même titre que le rap. Big up à mon crew!

Y’aura-t-il une tournée de prévue pour « La Clef de la Cave » ?

C’est prévu, pour l’instant on va se chauffer un peu les jambes sur les premières dates, et la tournée tombera après. Je tiendrai informés les gens qui me suivent sur mon compte facebook (Saké Zakariens).

Est-ce que tu es déjà en train de penser à un autre projet, ou bien tu te focalises sur cet album pour l’instant ?

Je vais défendre mon album un peu partout ou je pourrai : sur scène, en radio, dans des clips, mais je pense déjà au futur (sourire), mais pour l’instant c’est trop tôt pour en parler.

Ça a commencé comme une parenthèse solo en 2009, on est en 2012, est-ce qu’on reverra un jour un album signé Zakariens ?

Pour l’instant c’est vraiment pas d’actualité. Je viens de sortir l’album, je vais le défendre comme je te disais, et Wira va bientôt revenir avec une grosse mixtape. Mais c’est pas exclu qu’un beau jour on décide de remettre le couvert.
Pour l’instant c’est un combat en solo que je livre et ça me passionne assez. C’est un taf plus complexe et plus prenant qu’en groupe mais tu en tires d’autant de satisfaction personnelle. Zakariens c’est mon groupe de base, et même c’est plus que ça c’est mon identité. Je me fais toujours appeler Saké ZAKA, c’est pas pour rien. Wira vient défendre les morceaux sur scène avec moi, en solo ou en groupe c’est pareil. Et s’il a besoin d’un coup de pouce de moi, il sait qu’il peut compter sur moi et vice-versa. On reste de grands amis dans la vie.

Saké, Morad, Pejmaxx, le 27 février c’était une sorte d’Independance Day, tu sens un retour du rap indé ?

En ce moment en tout cas on peut pas dire le contraire !
Les indés sortent des projets de qualité, et ça fait de l’ombre et c’est bien normal j’ai envie de dire. Vu ce qu’ils sortent les majors, franchement, je suis fier d’être à ma place et de mon statut d’indé. Ok je fais pas autant de sous, même beaucoup moins, mais je fais la musique que j’aime et les gens qui m’écoutent savent qu’il ya personne entre leurs oreilles et moi, personne qui se mette en travers pour me dire fais ceci, fais cela… Le problème des indés c’est d’être distribué, diffusé autant que les autres, et souvent c’est là que ça coince. Personnellement j’avais dit aux gens que l’album serait en bacs en Suisse et en Belgique, au final il n’est sorti en Fnac qu’en France…

Le mot de la fin :

J’espère que les gens qui me suivent ont kiffé mon album et qu’ils continueront à me suivre, sans eux on est plus rien !
Merci à vous pour les questions posées, à bientôt !

Album « La Clef de la Cave » dans les bacs depuis le 27 février (la chronique ici)

Disponible sur iTunes ici

Facebook Saké Zakariens

Bon, et puis si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous…

Partagez:
  •  
  •  
  •