La Bande à Part : interview pour la sortie de la tape « L’Encéphale »

Une tracklist alléchante, des combinaisons inédites, qui se cache derrière le projet « L’encéphale » ? Réponse avec l’interview de « La Bande à Part » pour Le Bon Son.

La Bande à Part, c’est une équipe de passionnés. Trois projets sont déjà sortis : « Première mi-temps », « Deuxième mi-temps », et plus récemment « A l’Arrabatia ». Le groupe est en passe d’officialiser un nouveau collectif Hip Hop, l’Art Mature, incluant d’autres personnalités. En exclu pour Le Bon Son, La Bande à Part nous présente, au nom de l’Art Mature, la tape « l’Encéphale ».

« L’encéphale », c’est une tape du collectif  « La Bande à Part »?

Pas vraiment. Même si beaucoup de sons comprennent au moins un membre du crew, la tape n’est pas estampillée « La Bande à Part » pour plusieurs raisons :

D’abord cette tape ne découle pas de notre initiative mais plutôt d’une initiative commune entre la Bande à Part et toutes les connexions qu’on a pu faire.

Elle s’inscrit dans la continuité d’ »A L’Arrabiatta » qui comporte déjà pas mal de connexions.

2 des 3 projets estampillés « La Bande à Part »

On était parti sur un projet assez ouvert qui a évolué en fonction de la présence des différents artistes. C’est quelque chose qui s’est fait spontanément. On n’est pas dans une logique de calcul, on tourne avec des gens qu’on apprécie et qui partagent la même mentalité. Taf ou Dais, par exemple, répondent présents à toutes les sessions et sont super actifs niveau sons, logiquement ils ont eu leur mot à dire sur le projet.

Qui se cache derrière « L’Art Mature » ?   

Pas mal de personnes. C’est des  MC’s, grapheurs, graphistes, photographes et des beatmakers. DAIS est à la fois beatmaker et mc, idem pour Yaone qui est également notre Dj. On posera majoritairement sur des prods faites maison et quelques prods de beatmakers qu’on apprécie. La finalité c’est de regrouper les Mc’s parisiens avec lesquels  on rappe souvent et avec qui on a le plus d’affinités. Le but est de sortir un projet carré avec des feats inédits. Au lieu d’être 6 ou 7 comme souvent, on fera des morceaux à 2, 3 avec en priorité des combinaisons d’Mc’s pas encore réalisées.  On voulait aussi être identifiables plus facilement pour faire des scènes et/ou participer à des évènements. La Bande à Part c’est un crew de rappeurs, L’Art Mature c’est un collectif Hip Hop qui s’ouvre à toutes les disciplines.

Pourquoi le titre « ‘L’encéphale »?

On a une certaine vision du mouvement Hip-Hop et du rap, à savoir un intérêt pour le fond, les textes… qui font qu’on ne rappe pas pour de l’argent ni pour être connu de tous, mais plutôt parce qu’on aime ça, on aime s’exprimer, raconter des choses et pourquoi pas faire réfléchir…

Les styles d’écriture, les propos et les formats de rimes de chacun des MC’s présents sur la tape sont relativement variés et différents mais on s’accorde tous sur une chose : l’objectif de nos textes c’est avant tout  mettre en avant du vocabulaire, jouer sur les mots, tout en faisant passer un message… Honnêtement c’est pas toujours évident parce que le niveau d’exigence est toujours plus haut et surtout parce qu’on se taille « sévère » entre soss.

Comment vous êtes-vous connus ?

A la base il y avait la « XI Connex' » (Kadar, Myros, Yaone) et « Triple Menace » (Oxsi, M.A.T, AmX) qui étaient 2 groupes distincts qui ne se connaissaient pas. Les deux se sont rencontrés part l’intermédiaire d’Oxsi (qui connaissait Myros et AmX) suite à quoi on a rapidement formé La Bande à Part. Puis il y a eu des rencontres déterminantes avec nos potos bretons du Micro Climat, notamment Shilom et Sacrof, avec qui on a échangé via Myspace dans un premier temps, puis qu’on a rencontrés réellement en 2008. On les a tout de suite appréciés sur le plan artistique et surtout humain. Shilom et Sacrof ont été, en quelques sorte, un déclic pour toutes les personnes qu’on a pu rencontrer par la suite. Ces types, c’est les plus motivés qu’on connaisse. Ils viennent de Bretagne et connectent beaucoup d’Mc’s en Indé sur Paname et sa banlieue.

C’est par leur biais qu’on a rencontré Taf, Dais, NoarSipho, Davodka, Kema, Subtil, entre autres. Au fur et à mesure on a connecté d’autres mc’s avec qui les collaborations se sont faites de plus en plus fréquemment. On est devenu sans même le vouloir un petit collectif qu’on essaie actuellement de mettre en place plus « officiellement ».

Qu’est-ce qui vous réunit au final ?

Au-delà d’un feeling artistique, il y a le coté humain qui nous a rapproché. On partage les mêmes valeurs, les mêmes délires.

Au niveau musical ce qui est appréciable c’est qu’on la même conception du rap, mais aussi on a tous des choses à apprendre artistiquement les uns des autres et ça se ressent dans l’évolution de chacun.

Sinon on peut très bien se réunir sans faire de son, juste pour boire un coup et passer de bons moments entre potos.

Expliquez-nous un peu le processus d’enregistrement :

On pose dans un home-studio, on enregistre avec un mic tout simple, sans cabine. On peut pas forcément s’acheter du gros matos ou s’offrir des sessions en studio vu qu’on gagne pas d’argent avec ce qu’on fait. On ne calcule pas vraiment les sons qu’on va faire ça dépend de l’humeur, de l’état dans lequel on est. Parmi les personnes présentes au home-studio, on fait tourner des prods et si une fait tilt à tout le monde ça se met d’accord sur un thème. Viens ensuite la phase d’écriture qui peut être assez freestyle ou plus réfléchie. Voila la « formule magique ».

La tape « L’encéphale » sera en téléchargement libre ?

Libre, gratuit, ça ne coûte qu’un clic. C’est ainsi qu’on voit les choses. On fait ça pour se faire plaisir. On fait tous quelque chose à côté de la musique donc on à pas cette pression de devoir faire rentrer de l’argent, du coup c’est légitime pour nous de proposer du son gratos.

D’autres projets pour « L’Art Mature » ?

Cette Tape c’est un avant-goût du premier vrai gros projet  que l’on sortira sous le nom de L’Art Mature. En fait on ne voulait pas le sortir directement sous ce nom car la plupart des sons ont été enregistrés avant l’officialisation du collectif et par conséquent ce n’est pas ce que l’on peut appeler un projet pensé L’Art Mature.

Là ce n’est que le début. On profite d’ailleurs de l’occasion pour vous annoncer que ce collectif rassemblera des Mc’s de Paname et sa banlieue proche. Le collectif s’est formé grâce aux différentes connexions et réunit à l’heure actuelle une bonne dizaine de personnes à savoir :

Myros / Oxsi / Kadar / Yaone / Amx – (La Bande à Part)

Taf

Dais

Subtil

Noar / Sipho – (Noarsipho)

Davodka – (MSD)

Try Stan

Mixtape « L’encéphale » en téléchargement libre ici : http://www.partage-facile.com/LGCNSY8IPF/l_enc__phale.rar.html 

Facebook de La Bande à Part

http://www.facebook.com/Bubaseta.Oficial

Partagez:
  •  
  •  
  •